Le joueur étoile à la retraite Michael Jordan et le patron de la NBA Adam Silver font partie des huit personnes nommées vendredi au conseil d'administration de la Fondation NBA dédiée à l'égalité raciale et la justice sociale.

Créée en août avec le concours du syndicat des joueurs (NBPA) et la contribution à hauteur de 300 millions de dollars sur 10 ans de la part des propriétaires de franchises, cette fondation caritative doit notamment oeuvrer au développement économique de la communauté noire en Amérique du Nord.

Outre Silver et Jordan, propriétaire des Hornets de Charlotte, les six autres membres sont le joueur des Kings de Sacramento Harrison Barnes, celui des Sixers de Philadelphie Tobias Harris, ainsi que les propriétaires des Pelicans de La Nouvelle-Orléans, Gayle Benson, des Hawks d'Atlanta, Tony Ressler, et des Raptors de Toronto, Larry Tanenbaum, ainsi que la directrice exécutive du syndicat des joueurs Michele Roberts.

Ce conseil d’administration devra déterminer une orientation stratégique pour l’octroi de subventions et supervisera les actions mises en chantier, en collaboration directe avec les 30 équipes de la NBA.

Ses objectifs sont de stimuler le développement économique des communautés noires, en favorisant les emplois, l'avancement des carrières et l'accès à l'éducation dans les villes où résident les clubs NBA.

La ligue et le syndicat des joueurs se sont à ce titre engagés à permettre une plus grande inclusion des Noirs dans l'environnement de la NBA, en collaborant ou sollicitant les services de plus d'entreprises détenues et gérées par cette communauté.

La Fondation NBA résulte de la volonté de l'instance d'être proactive dans la lutte contre l'injustice raciale, au cours d'une saison durant laquelle les joueurs et entraîneurs n'ont cessé de soutenir Black Lives Matter.