D'après l'entretien entre notre collègue Jean-Luc Legendre et David Lemieux.

Le boxeur David Lemieux a vécu des montagnes russes d'émotions lors de la dernière année. Quelques jours après la mort de son père, l'ancien champion du monde a pris la décision d'accrocher ses gants.

Si l'année 2022 a été difficile pour l'athlète de 33 ans, elle aura aussi amené du bon dans sa vie avec la naissance de son enfant, Xander. Le couple formé avec la plongeuse Jennifer Abel se réjouit des nouveaux défis auxquels il fera face.

David Lemieux : une retraite bien réfléchie

Lorsque questionné sur les raisons de sa décision et si les récents évènements personnels avaient eu un impact sur celle-ci, Lemieux a affirmé que non.

« Ce fut une année bouleversante, mais je fais de la boxe depuis que j'ai neuf ans, a expliqué Lemieux. Je crois en avoir fait assez. J'ai donné de bons moments à la boxe québécoise et j'ai représenté la province ailleurs dans le monde et j'en suis fier. »

Lemieux aura mis le pied dans le ring pour la dernière fois le 21 mai dernier, alors qu'il affrontait l'un des boxeurs les plus prometteurs du sport, David Benavidez. L'Américain de 25 ans avait été dominant, forçant l'entraîneur du Québécois Marc Ramsay à arrêter le combat. C'est ainsi que Benavidez (26-0-0, 23 K.-O.) a mis la main sur le titre intérimaire des super-moyens du World Boxing Council (WBC).

Malgré la défaite difficile, Lemieux tenait à mentionner qu'elle n'avait pas influencé sa décision de se retirer du sport.

« Nous avions commencé à y penser bien avant le combat face à Benavidez, a affirmé Lemieux. J'avais déjà commencé à peser les pour et les contre, mais je m'étais dit que j'allais prendre ma décision après l'affrontement. Je crois que j'ai eu une belle run. »

« Je n'avais pas envie de devoir tout rebâtir et de partir du bas pour aller jusqu'en haut lorsque je sais que je ne suis pas loin de la crème de la crème. Je n'y ai pas goûté, mais j'étais pas loin, a dit Lemieux avec un petit sourire. Je suis fier de ce que j'ai accompli dans ma carrière.

L'héritage que lui laisse la boxe

Lorsque questionné sur l'héritage que lui laisse la boxe et l'impact que le sport a eu dans sa vie, Lemieux n'a pas hésité pour dire que c'est la boxe qui a fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui.

« La boxe c'est comme la vie. Tu dois rester alerte, rester concentré, te battre avec les mains hautes et continuer d'avancer. Le sport m'a appris beaucoup de chose et m'a permis de devenir un modèle pour mon enfant et pour les jeunes. Avant de commencer la boxe, j'avais beaucoup de difficulté avec mon comportement et dans les écoles, mais le sport à fait de moi quelqu'un de discipliné et j'ai pu aussitôt mettre ses problèmes derrière moi. »

Le sport lui a aussi permis de vivre des moments inoubliables. Selon lui, il y en a un en particulier qui se démarque des autres et c'est le jour où il est devenu champion du monde, devant ses partisans, au Centre Bell.

« C'est de loin le plus beau moment de ma carrière. Je l'avais dit que j'allais devenir champion et je l'ai fait. J'en suis extrêmement fier. »

Ce sont d'ailleurs les célébrations lors de victoires accompagnées de ses proches et des membres de son équipe qui lui manqueront le plus. Selon lui, le sentiment vécu lors d'une victoire ce n'est pas quelque chose que tu peux vivre ailleurs et c'est l'aspect de la boxe le plus difficile à laisser partir.

Cependant, David Lemieux quitte la tête haute. C'est sans regret qu'il a pris la décision d'entamer une autre portion de sa vie et le boxeur lavallois se dit prêt à faire face à de nouveaux défis et se lancer dans d'autres genres de projets.