COLLABORATION SPÉCIALE

Le match entre Oleksandr Usyk et Anthony Joshua n’avait rien d’un suspense à la Rocky Marciano ou encore à la Mike Tyson. Usyk n’est pas ce genre de boxeur. Disons qu’il est plutôt un Vasyl Lomachenko, format géant. 

Pour lui, un combat de boxe, c’est comme une partie d’échecs. 

N’en déplaise au juge Glenn Feldman, Usyk a bel et bien gagné ce match de championnat. Il a fait un peu moins bien que dans le premier affrontement entre les deux hommes, mais il faut comprendre qu’Anthony Joshua a été meilleur qu’à sa première sortie. 

Avec un peu plus d’énergie, Joshua aurait pu s’en tirer avec au moins un verdict nul. Mais dans les trois derniers rounds, puisant dans son énergie, Usyk a réussi à toucher Joshua avec plus de 50 coups de puissance ce qui lui a valu la note de dix de deux des trois juges.  Monsieur Feldman, lui, a opté pour Joshua. 

Remarquez que ce n’est pas la première fois que Glenn Feldman juge un combat autrement que ses confrères. 

Je me souviens que lors du deuxième combat entre Canelo Alvarez et Gennady Golovkin, Feldman avait opté pour un verdict nul 114-114 alors que Dave Moretti et Steve Weisfeld donnaient la victoire à Canelo 115-113. 

Même chose en 2019, dans le match où Manny Pacquiao avait vaincu Keith Thurman par décision partagée. 

Feldman avait Thurman gagnant 115-113 pendant que Dave Moretti et Tim Cheatham remettaient des pointages de 115-112 pour le Pacman. 

Je sais que l’erreur est humaine, mais parfois, il ne s’agit pas d’une erreur, mais d’incompétence. 

On ne fera rien 

Si on n’a rien fait pour l’horrible décision de la juge Adelaide Byrd à la suite de sa bourde dans le premier match entre Gennady Golovkin et Canelo Alvarez, en 2017 où elle avait vu Canelo en avance dans dix des douze rounds, alors que Dave Moretti optait pour GGG par 115-113 et Don Trella voyait un match nul 114-114, il est peu probable que l’on sévisse contre Feldman. 

Ainsi va la boxe… 

Heureusement, le bon homme a remporté la victoire samedi dernier, à Jeddah, en Arabie Saoudite. Maintenant que reste-t-il à faire? 

Usyk veut affronter Tyson Fury.  Tyson Fury veut affronter Usyk, mais... car il y a un, mais.

Fury exige un montant insensé de 500 millions de dollars pour remonter sur le ring.   

Ou bien il fantasme, ou bien  il exige ce montant inacceptable pour ne pas revenir à la compétition, prétextant que Floyd Mayweather avait bel et reçu 400 millions de dollars pour son triomphe sur Manny Pacquiao. 

Mais attention... Il y a Deontay Wilder qui semble vouloir reprendre là où il a laissé il y a un an et un quatrième match entre lui et Fury n’est pas impossible. 

La vache à lait 

Pour la télé, Wilder est plus populaire que Fury, surtout aux États-Unis. 

Mais pour les promoteurs et les amateurs, c’est Anthony Joshua qui  est la vache à lait, notamment  en Europe. 

Depuis 2015, Joshua est parvenu à attirer pas moins de 13 441 800 amateurs de boxe au petit écran. 

Sur la scène internationale, depuis 2017, il a été vu par 20 630 000 personnes. 

Heureusement, il prétend qu’il poursuivra sa carrière et c’est une bonne nouvelle.  Les bons poids lourds, ceux qui attirent les amateurs à la télé, ne se trouvent pas comme  les feuilles vertes au printemps. 

Les meilleurs sont Usyk, Fury, Joshua et  Wilder.  Mettez  tous les autres dans la même classe et vous avez le classement actuel des poids lourds. 

Selon moi, on a trois choix à faire à court terme : 

(a)- Usyk vs Fury 

(b)-  Fury vs Wilder IV  

(c)- Joshua  vs Wilder 

Le combat que j’aimerais le mieux  voir serait celui entre Tyson Fury et Deontay Wilder. 

Pour la quatrième fois, le combat pourrait être spectaculaire.  Il faut se souvenir que Wilder est allé au tapis dans deux des affrontements  et que dans le premier, n’eût été la gentillesse de l’arbitre Jack Reiss qui, selon plusieurs, a étiré quelque peu le compte de neuf alors que Fury gisait, totalement inconscient et sans bouger au cours du douzième engagement, Wilder aurait gagné ce match par K.-O.. 

Dans les trois combats entre les deux hommes, Wilder est allé au tapis à 5 occasions et Fury 4 fois. 

Vous connaissez mon choix. Quel est le vôtre. 

Vite…vite…vite  (27 août)   

Le rêve de Zurdo se réalise 

Le rêve de Zurdo Ramirez se réalise enfin. Le 5 novembre prochain, il fera face à Dimitry Bivol dans un match pour la couronne WBA des mi-lourds. Ce qui veut dire que Joshua Buatsi devra attendre à l’an prochain pour affronter Bivol, si jamais ce dernier parvient à vaincre Ramirez. 

Une offre à Dillian Whyte 

Daniel Dubois vise une première défense de son titre

Daniel Dubois(18-1-0—17 K.-O.), le champion régulier de la WBA des poids lourds a offert à Dillian Whyte (28-3-0—19 K.-O.) de l’affronter dans un match de championnat. Monétairement, le combat a de l’allure, sauf que Whyte a perdu deux de ses trois dernières sorties et ne mérite pas un combat de championnat. 

Wilder est prêt 

Même s’il n’a pas boxé depuis un an, je demeure convaincu que Deontay Wilder 42-2-1—41 K.-O. sortira victorieux lors de son retour sur le ring contre Robert Helenius 31-3-0—20 K.-O.) le 15 octobre prochain. 

On verra s’il tiendra parole…  

Il a déclaré récemment qu’il avait  l’intention de se battre trois fois par année jusqu’à l’âge de 40 ans. 

Helenius a maintenant 38 ans et si Johann Duhaupas et Gerald Washington ont été capables de le mettre K.-O., je ne vois pas pourquoi il ne connaîtrait pas le même sort contre Wilder. 

Wilder, qui est inactif depuis un an, est classé au premier rang des aspirants à la couronne  du retraité Tyson Fury.  Quant à Helenius il est classé deuxième aspirant à la WBA, derrière Michael Hunter. 

J’ai l’impression que Helenius subira le KO avant le 7e round.

Bonne retraite 

David Lemieux a pris la bonne décision de se retirer.  Il est allé au bout de ses forces.  Il a commencé à boxer à l’âge de 9 ans, et son rêve s’est réalisé en 2020 quand il a été couronné champion du monde. 

Il a été un de nos meilleurs amuseurs publics pendant 15 ans et il  le  dit lui-même.  Il a tout donné pour le sport qu’il aimait tant.  Maintenant, c’est le temps de passer à autre chose. De vivre avec sa petite famille. 

Bonne retraite champion.

Loma de retour 

Vasyl Lomachenko (16-2-0—11 K.-O.)  est de retour à Los Angeles après avoir combattu les troupes russes en Ukraine. 

 Il a repris l’entraînement en vue de son prochain combat le 29  octobre prochain.  

Absent du ring depuis dix mois,  son prochain rival sera Jamaine Ortiz (16-0-1—8/K.-O.) et le combat sera présenté au théâtre Hulu du Madison Square Garden. 

Serrano vs Mahfoud 

Amanda Serrano (4 2-2-1—30 K.-O.) défendra ses couronnes WBC et WBO le 24 septembre prochain à Manchester en Grande-Bretagne. Il s’agit d’un combat d’unification avec Sararah Mahfood, la titulaire de l’IBF chez les poids plumes. 

Ce match sera présenté en sous-carte de la finale entre Joe Joyce et Joseph Parker. 

Barbosa veut Lopez 

Arnold Barbosa (27-0-0—10 K.-O.) fait l’impossible pour affronter Teofimo Lopez (17-0-0—13 K.-O.) le 10 décembre prochain à New York. 

Les deux sont sous la tutelle du même promoteur (Top Rank) et il serait facile d’organiser un match qui permettrait surtout à Lopez d’acquérir de l’expérience à 140 livres. 

Mais il ne faudrait pas croire que Barbosa serait battu d’avance… 

Retour à 47 ans 

Pour la deuxième fois de sa carrière Acelino « Popo » Freitas (41-2-0—34 K.-O.) effectuera un retour sur le ring le 25 septembre prochain au Brésil. Son rival sera l’ex-combattant des Arts martiaux Jose « Pele » Landi-Jons (29-16-0—19 K.-O.). 

Freitas n’a livré que trois combats depuis sa dernière sortie en 2017. 

Plant et Dirrell en action 

Les ex-champions Caleb Plant (21-1-0—12 K.-O.) et Anthony Dirrell (34-2-2—25 K.-O.) s’affronteront en sous carte du match entre Deontay Wilder et Robert Helenius, le 15 octobre prochain, au Barclays center de New York. 

Le combat éliminatoire sera pour le titre intérimaire WBA des super moyens et le vainqueur deviendra le premier aspirant à Canelo Alvarez. 

Plant avait bien paru jusqu’au dixième engagement de son match avec Canelo avant de finalement rendre les armes. 

Vitali divorce 

Après 26 ans de mariage, Vitali Klitschko, le plus vieux des frères, a décidé de divorcer de son épouse Natalia. 

Alors que Vitali vivait en Ukraine, Natalia, demeurait en Allemagne. Les deux ex-époux étaient séparés depuis de nombreuses années, mais gardaient des relations amicales. Ils ont trois enfants dont l’âge varie entre 16 et 22 ans. 

40 fois en prison 

Mike Tyson a admis sans candeur qu’il avait été emprisonné pas moins de 40 fois au cours de sa vie.  Tout a commencé très jeune alors qu’il faisait partie des gangs de rue.  Il a été mis aux arrêts pour vol à la tire, vol de domicile, combat de rues, assauts et viol. 

Heureusement qu’il est réhabilité. 

Bonne boxe