L’heure de la revanche a sonné pour Amanda Nunes samedi soir, à l'UFC 277, et le moins que l'on puisse dire, c'est que la Brésilienne a répondu présente.

Nunes a absolument dominé Julianna Pena pendant 25 minutes pour lui reprendre le titre de championne des poids coqs qu'elle lui avait cédé en décembre 2021.

Pour Pena (11-5), c'était une première défense de titre depuis qu’elle a soutiré la ceinture à son adversaire à l’UFC 269 il y a quelques mois.

Avant son faux-pas contre Pena l'hiver dernier, Nunes avait remporté douze combats consécutifs.

Nunes (22-5) a prouvé hors de tout doute que cette défaite surprise n’était qu’une erreur de parcours et qu’à 34 ans, elle a encore les munitions pour être double championne, elle qui détient également le titre chez les poids plumes.

Nunes a été en mesure de placer plusieurs droites directement sur la cible au 1er round, dont une qui a déstabilisé la championne au point de mettre un genou au sol. Pena a cependant été en mesure de remonter sur ses pieds en vitesse.

L’offensive soutenue de la Brésilienne s’est poursuivie dès les premières secondes du second round, alors que Pena s’est retrouvée au tapis à trois reprises après avoir été touchée par de foudroyantes frappes.

En plus de démontrer qu’elle pouvait encaisser même les meilleures attaques de l’aspirante, Pena a toutefois fait preuve d’une ténacité remarquable pour s'extirper indemne du 2e engagement.

Pena a eu beau tenter d’amener le combat au sol lors de la reprise, c’est plutôt Nunes qui a profité de la situation pour porter plusieurs autres frappes en puissance aux dépens d’une championne allongée sur le dos.

Après 15 minutes de domination avec ses poings, Nunes a varié sa stratégie et réussi une projection tôt au 4e round. La Brésilienne est cependant venue bien près de se faire prendre au jeu, alors que Pena est venue tout près d’exécuter une clé de bras qui aurait aisément pu mettre fin à l’affrontement.

Après cette frousse, Nunes a recommencé son travail de destruction, décochant trois coups de coude qui ont ensanglanté le visage de la détentrice du titre.

Visiblement drainées de leur énergie, les deux combattantes n’ont pu installer quoi que ce soit de bien menaçant au début du 5e round, mais Nunes a réussi à profiter d’une dernière projection pour continuer d’infliger du dommage, malgré la détermination remarquable de Pena.

Nunes a admis en entrevue d'après-combat qu'elle se réserve le droit de retourner au Brésil, « où je ne suis pas allée depuis trois ans », avant de penser à ses plans futurs de défense de titre.

Moreno met Kara France K.-O.

Lors du combat coprincipal, Brandon Moreno s'est imposé de façon spectaculaire par K.-O. technique au 3e round face à Kai Kara France,

Avec cette 20e victoire en carrière, Moreno s'est ainsi emparé du titre intérimaire des poids mouches et est désormais en selle pour éventuellement affronter Deiveson Figueiredo.

Il avait précédemment vaincu Kara France par décision unanime en décembre 2019, lors de l’UFC 245.

Brandon MorenoLe Mexicain semblait pourtant en danger pour amorcer le 3e assaut, lui qui a subi une inquiétante coupure sous l'oeil droit, gracieuseté d'un coup de coude de son adversaire.

Mais cet impair ne l'a guère empêché de rester offensif, et avec moins d'une minute à écouler au même engagement, il a fait flancher Kara France en lui assénant un coup au foie dévastateur.

Quelques secondes plus tard, le natif de Tijuana complétait le travail avec une rafale de coups qui a forcé Herb Dean à intervenir, à 4:34.

Moreno (20-6-2) avait affronté Figueiredo à ses deux derniers combats, remportant le premier et s’inclinant dans le second.

De son côté, Fara France (24-10) avait goûté à la victoire à chacun de ses trois derniers combats. C'était la première fois qu'il combattait dans un duel de cinq rounds.

Pavlovich : un 13e K.-O. en 16 victoires

Dans un autre combat de la carte principale, le poids lourd Sergei Pavlovich n'a mis que 55 secondes à mettre fin à la soirée de Derrick Lewis.

Pavlovich s'est rapidement jeté sur son rival américain, et a été en mesure d'ébranler Lewis avec une combinaison de coups en puissance.

La foule, qui était d'avis que l'arbitre Dan Miragliotta a mis fin à l'affrontement prématurément, n'a pas tardé à faire entendre son mécontentement avec des huées bien senties.

Lewis, qui est âgé de 37 ans, a maintenant perdu trois de ses derniers combats.

UFC 277
Combattants Catégories Résultats
Julianna Pena c. Amanda Nunes Poids coqs Nunes par décision unanime (50-45, 50-44, 50-43)
Brandon Moreno c. Kai Kara France Poids mouches Moreno par K.-O. au 3e round
Derrick Lewis c. Sergei Pavlovich Poids lourds Pavlovich par K.-O. au 1er round
Alexandre Pantoja c. Alex Perez Poids mouches Pantoja par soumission (étranglement arrière) en 1er round
Magomed Ankalaev c. Anthony Smith Poids mi-lourds Ankalaev par K.-O. au 2e round
Alex Morono c. Matthew Semelsberger Poids mi-moyens Morono par décision unanime (29-28, 29-28, 30-27)
Drew Dober c. Rafael Alves Poids légers Dober par K.-O. au 3e round
Don'Tale Mayes c. Hamdy Abdelwahab Poids lourds Mayes par décision partagée (29-28, 28-29, 29-28)
Drakkar Klose c. Rafa Garcia Poids légers Klose par décision unanime (29-28 x 3)
Michael Morales c. Adam Fugitt Poids moyens Morales par K.-O. au 3e round
Joselyne Edwards c. Ji Yeon Kim Poids coqs Edwards par décision partagée (29-28, 28-29, 30-27)
Nicolae Negumereanu c. Ihor Potiera Poids mi-lourds Negumereanu par K.-O. au 2e round
Orion Cosce c. Mike Mathetha Poids mi-moyens Cosce par décision unanime (29-28 x3)