SPA-FRANCORCHAMPS, Belgique - Le partenariat entre Alfa Romeo et l'écurie suisse Sauber en Formule 1 se terminera « à la fin de l'année 2023 », a annoncé la marque italienne vendredi dans un communiqué en marge du Grand Prix de Belgique.

Cette annonce intervient le jour même de l'officialisation de l'arrivée d'Audi en Formule 1 en 2026 en tant que motoriste. Le départ d'Alfa Romeo ouvre donc la voie à un partenariat probable entre le constructeur allemand Audi et Sauber, qui lui fournirait les châssis depuis ses infrastructures en Suisse voisine.

Audi se donne jusqu'à la fin de l'année 2022 pour annoncer le nom de l'équipe qui sera son futur partenaire et fournisseur de châssis dès 2026. Et même si McLaren, Aston Martin ou Williams ont été évoqués, un partenariat ou un rachat de Sauber parait de plus en plus probable.

Alfa Romeo avait fait son retour en 2018 en F1 en tant que sponsor titre de Sauber, après plus de 30 ans d'absence de la catégorie reine. Si elle prêtait son nom à Sauber, la marque italienne ne lui fournissait en revanche pas les moteurs, conçus par Ferrari.

La marque du géant de l'industrie automobile Stellantis et l'écurie basée à Hinwill avaient reconduit leur partenariat à plusieurs reprises jusqu'en 2022.

Il l'est à nouveau une dernière fois pour 2023 « étant donné les résultats prometteurs de la première moitié de la saison, tant en termes de performances, que de marketing », est-il écrit dans un communiqué d'Alfa Romeo.

« Alfa Romeo va maintenant évaluer les nombreuses opportunités qui s'offrent à elle, et décider laquelle sera la meilleure pour soutenir la stratégie à long terme et le positionnement de la marque », poursuit la firme de Turin, qui ne précise pas si son futur pourrait encore s'écrire en F1, via une autre alliance, après 2023.