Ferrari blâme l'altitude pour sa mauvaise performance collective au Grand Prix du Mexique