RÉSULTATS DU GP DE BAHREÏN

MONTRÉAL - Lewis Hamilton a entamé sa quête d'un huitième championnat du monde en carrière de la meilleure façon qui soit, dimanche. Le pilote Mercedes a donné le coup d'envoi à la saison de Formule 1 en gagnant le Grand Prix de Bahreïn sous les réflecteurs.

Mais il a eu chaud.

Hamilton a remporté une lutte endiablée contre le pilote Red Bull Max Verstappen pendant les 10 derniers tours, avant de franchir le fil d'arrivée avec une mince avance de 0,745 seconde. Il s'agissait de sa 96e victoire en carrière en F1.

Un duel au sommet remporté par Hamilton

« Ç'a été une course très difficile. Nous étions conscients que ce serait difficile en entrant aux puits rapidement, que ça prendrait quelque chose de spectaculaire (pour l'emporter). J'ai pu repousser ses attaques, mais c'est l'une des courses les plus difficiles que j'ai vécues », a reconnu Hamilton.

Son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, a complété le podium à 37,383 secondes.

« C'est décevant », a admis le Finlandais, qui a tout de même pu obtenir le point supplémentaire remis à l'auteur du tour le plus rapide en course.

Hamilton, calmement installé derrière Verstappen en début d'épreuve, a finalement effectué un dépassement aux dépens du Hollandais au 18e tour. Le pilote Red Bull est toutefois revenu à la charge et mis la table pour une fin de course spectaculaire contre le Britannique.

Après la course, Verstappen, a paru frustré, mais optimiste pour la suite de la saison 2021.

« Il y a du positif, nous sommes au coude-à-coude avec eux (Mercedes). Nous avons marqué de gros points », a reconnu le pilote Red Bull, parti de la position de tête.

Le pilote McLaren Lando Norris a suivi en quatrième place.

L'ex-coéquipier de Lance Stroll, Sergio Perez, a été contraint d'immobiliser sa Red Bull en bordure de piste pendant le tour de chauffe en raison d'un problème électronique. Il a néanmoins pu prendre le départ, et terminé l'épreuve en cinquième place.

Pour sa part, Stroll, parti de la 10e place, a livré quelques belles batailles en piste, notamment contre Fernando Alonso (Alpine) et Carlos Sainz fils (Ferrari). Il a éventuellement conclu sa première course chez Aston Martin Racing au 10e rang.

Stroll semblait plutôt confus, après avoir échappé la neuvième place dans les derniers mètres de l'épreuve au profit du pilote Alpha Tauri Yuki Tsunoda.

« La voiture n'est pas encore à point, nous avons encore beaucoup d'informations à traiter, a d'abord confié le pilote de Mont-Tremblant. Nous avons connu des ennuis avec notre rythme et l'adhérence de nos pneus après notre dernier arrêt aux puits, alors il faudra trouver des solutions. »

Son coéquipier Sebastian Vettel, qui devait partir 18e, a appris peu avant le départ qu'il s'élancerait de la dernière place sur la grille après avoir été pénalisé pour ne pas avoir respecté un drapeau jaune en qualifications.

L'Allemand, quadruple champion du monde de F1, a connu une course brouillonne, il a notamment embouti l'arrière de la voiture Alpine d'Esteban Ocon en fin d'épreuve, et franchi le fil d'arrivée en 15e position.

Le Torontois Nicholas Latifi, au volant de sa Williams, n'a pu compléter la course.

Ce fut également le cas du Français Pierre Gasly et de l'Espagnol Fernando Alonso. Ce dernier a dû abdiquer en milieu d'épreuve en raison d'un problème avec les freins arrière de sa voiture Alpine.

De son côté, le pilote recrue chez Haas Nikita Mazepin a été contraint à l'abandon après quelques virages seulement, à la suite d'une perte de contrôle qu'il a lui-même provoquée.

Le prochain Grand Prix aura lieu en Émilie-Romagne, le 18 avril. Si, évidemment, la pandémie de coronavirus ne fait pas des siennes d'ici là.

Avec Alexandre Geoffrion-McInnis, La Presse Canadienne

« Il fallait le faire pour dépasser Max »