Je le regarde aller et j’avoue qu’il m’impressionne.

 

Bruno Blanchet est un personnage connu dans le décor du Québec. On savait qu’il possédait une excellente condition physique. Or, depuis quelques semaines, ça ne fait aucun doute dans notre esprit.

 

C’est capoté tout ce qu’il arrive à franchir comme distance à la course à pied.

 

Son implication sort de l’ordinaire. Conscient de sa réputation, il constate tout l’impact qu’il peut récolter en faisant le tour de quelques régions au Québec.

 

Bruno prend le temps de vivre le moment présent, il prend le temps de s’arrêter, de parler aux gens, on sent qu’il n’est pas en mission, qu’il court pour le plaisir tout en faisant des heureux sur son passage. Bruno Blanchet

 

Car il ne fait aucun doute que les résidants dans les coins les plus retirés de la province sont surpris et à la fois heureux de le voir défiler devant leurs maisons ou dans leur patelin.

 

Puis, d’un autre côté, je suis convaincu que Bruno se nourrit de cette belle reconnaissance et cette grande appréciation. Un humain reste un humain et peu importe sa personnalité, ils se ressemblent tous en bout de ligne pour certaines facettes.

 

LE BESOIN DE NOUS VOIR

 

Ce qui est intéressant dans son cas est cette belle philosophie, terre à terre, qu’il véhicule lors de ses déplacements. On sent qu’il a besoin de nous voir.

 

Que dire maintenant de ses capacités athlétiques ! Car il faut être en mesure de repartir le lendemain matin après avoir franchi des distances impressionnantes dans les jours précédents. Accomplir un tel périple n’est pas donné à tout le monde. Assurément qu’il possède une génétique favorable à la réalisation d’une prouesse semblable.

 

Du même coup, c’est le sport de la course à pied qui en sort gagnant. Qu’il ne le veuille ou non, Bruno attire les regards, l’attention. Sans dénigrer aucun autre adepte de la course à pied, il serait étonnant qu’une autre personne puisse arriver à obtenir autant d’intérêt sur son passage. Bruno Blanchet

 

Du même coup, la démarche de Bruno sert d’outil promotionnel impressionnant auprès de la population en général. Je serais bien curieux de savoir combien de gens ont décidé de commencer à courir en constatant les péripéties de Monsieur Bruno.

 

PLUS DE COUCOUS

 

En fait, son gang de coucous augmente de jour en jour en popularité et c’est tant mieux.

 

Puis, un élément indispensable dans une telle mission s’avère l’attitude en général que vous décidez d’endosser. J’ai l’impression que tout avait été planifié et qu’il savait ce qui l’attendait et le rôle qu’il devait adapter. Après tout, on a l’habitude de le voir rencontrer des gens dans plusieurs autres endroits sur le globe, des étrangers qui deviennent en un clin d’œil des êtres qu’il aime, qu’il comprend et qu’il veut découvrir.

 

Bruno Blanchet a tout simplement transféré son personnage pour ce périple à la course à pied.  Une idée qui véhicule un message simpliste, à son image, à l’image de l’essentiel de la pratique de la course à pied.

 

Merci Bruno et je pense que je ne suis pas le seul à t’en être reconnaissant. Tu fais du bien à notre sport.

Bruno Blanchet