MONTRÉAL – Plusieurs partisans ont sursauté positivement en apprenant le retour du secondeur Chris Ackie avec les Alouettes de Montréal, mais ils ont aussi été nombreux à être surpris d’apprendre que le receveur québécois Félix Faubert-Lussier avait été libéré.

 

En plus de la signature d’Ackie et du départ de Faubert-Lussier, le communiqué publié lundi annonçait que le joueur de ligne défensive Fabion Foote, le receveur T.J. Graham et le secondeur Jason Hall avaient été remerciés. Sans oublier que la formation montréalaise a ajouté à ses rangs le joueur de ligne défensive Brandin Bryant ainsi que les receveurs américains Marcus Taylor et Dante Absher.

 

Le directeur général Kavis Reed a expliqué sa logique derrière les changements annoncés. Pour lui, la prise d’Ackie était très précieuse – particulièrement avec les blessures de Glenn Love et Boseko Lokombo – et valait le sacrifice de quelques joueurs comme Faubert-Lussier, Foote et Hall.

 

Voici sa première réponse au sujet d’Ackie, le secondeur de 27 ans qui n’a pas réussi à percer dans la NFL après avoir été échangé par les Alouettes la saison dernière.

 

« Il y a deux raisons. D’abord, c’est la blessure de Love et Lokombo qui n’est pas encore disponible, mais ça ne devrait pas trop tarder. Ensuite, quand on a commencé à regarder le rendement des unités spéciales, on trouvait qu’on devait rehausser le niveau aussi de ce côté. Son retour nous procure plus de flexibilité sur le ratio », a exprimé Reed.

 

Quant à Faubert-Lussier, les moyens et les contrats ne sont pas illimités même si le Québécois n’empochait pas beaucoup plus que le salaire minimum. 

 

« On devait prendre une décision après avoir ramené Ackie, il fallait déterminer ceux qui partaient pour se permettre cet ajout. D’autres joueurs ont dû être libérés. Pour les receveurs canadiens, il fallait créer de l’espace pour les jeunes qui sont ici. Je pense à Étienne Moisan qui a accompli un très bon travail depuis son arrivée. On a une très belle situation du côté des receveurs canadiens et on a la possibilité d’envoyer cinq receveurs américains sur le terrain si on le désire », a indiqué Reed en évoquant aussi le développement de jeunes receveurs repêchés comme Kaion Julien-Grant.

 

Les blessures viennent souvent faire avorter les plans des entraîneurs, mais le club montréalais souhaite, pour le moment, déployer les cinq receveurs américains auxquels Reed fait allusion. On parle de DeVier Posey, Quan Bray, Eugene Lewis, B.J. Cunningham et Jake Wieneke. En ce qui concerne l'utilisation sporadique des receveurs canadiens, ça se passera surtout entre Malcolm Carter, Stephen Adekolu et Moisan.

 

Le départ de Foote n’est pas banal non plus puisque c’est le premier joueur qui a été repêché après l’entrée en scène de Reed comme directeur général. La réalité était devenue tout simplement impossible à nier.  

 

« On compare le tout avec Bo Banner qui a été repêché l’an passé (en 3e ronde) et la progression qu’il affiche. Je pense également aux jeunes qui se développent sur la ligne offensive. On croit que Fabion a un peu progressé, mais on s’attendait à une plus grande amélioration de sa part pour sa troisième année. On a discuté de ça et un changement d’air devient parfois bénéfique pour un joueur », a dû admettre Reed.

 

Il y a un nouvel entraîneur-adjoint avec les Alouettes!
« Vernon Adams Jr devrait amorcer le prochain match »
« J'ai le feu sacré et je veux aider l'équipe »