Les Alouettes pensent avoir mieux évolué que les Argonauts, leur prochain adversaire