SOMMAIRE

MONTRÉAL – Même si les observateurs ne donnaient pas cher de la peau des Alouettes contre les Blue Bombers de Winnipeg, la victoire était à la portée du club montréalais qui a encore été coulé par son manque d’opportunisme.

 

Les champions en titre sont parvenus à conserver leur fiche parfaite (9-0) pour l’emporter 35 à 20 alors que tout s’est écroulé au dernier quart durant lequel les Alouettes ont été malmenés 21-6.  

 

Pourtant, les Alouettes avaient nivelé le pointage à 14-14 au troisième quart et le défi colossal de renverser la formation invaincue motivait les spectateurs. Mais on reconnaît les équipes gagnantes dans les moments cruciaux et les Bombers l’ont démontré.

 

Dans la réalité implacable du sport professionnel, passer proche de l’emporter ne vaut rien au classement si bien que les Alouettes se retrouvent avec un dossier de 2-6. Précisons que la troupe montréalaise possède le même dossier de 1-3 sous les ordres de Danny Maciocia que ceux de Khari Jones qui a été congédié.

 

« Celle-là fait mal, surtout par la manière dont on a réagi. Le problème qu’on a, c’est qu’on n’est pas capable de gérer de l’adversité. On se cherche des problèmes », a déploré Maciocia, le directeur général et entraîneur par intérim qui était particulièrement furieux d’une punition de Tyrice Beverette qui a asséné un coup de casque à un adversaire.

 

« On avait l’occasion d’ajouter un placement, mais c’est inacceptable et j’en ai parlé (aux joueurs) », a-t-il ajouté.

 

Après avoir repris les commandes 21-14, Winnipeg a scié les jambes des Oiseaux en ajoutant un majeur sur un retour de botté de dégagement.

 

« Ce sera important de ne pas lâcher. Après leur touché sur les unités spéciales, c’est devenu amorphe et c’est sûr qu’on ne veut pas ça », a admis Marc-Antoine Dequoy.

 

En fin de rencontre, Trevor Harris a dû oser et il a été intercepté à deux reprises. Dominique Davis est venu compléter la rencontre au poste de quart et il a complété une passe de touché chanceuse. Maciocia a reconnu qu’il évaluera toutes les options dans les prochains jours dont au poste de quart.

 

« Il faut retourner au travail et tout regarder. Prendre des décisions qui vont nous donner une chance de régler les problèmes et obtenir des victoires », a noté le patron football.

 

Mais on doit revenir aux ennuis des Alouettes pour profiter de leurs occasions. L’unité défensive a finalement excellé au sein du nouveau système défensif de Noel Thorpe. Elle a créé quatre revirements très importants. Le hic, et il est majeur, c’est que l’attaque montréalaise n’a inscrit que trois microscopiques points à la suite de ceux-ci.

 

Cette minuscule récolte s’explique notamment par un touché raté sur une tentative de trois verges à Eugene Lewis – qui a été l’un des rares points positifs du match - sur un troisième essai. D’autres jeux de l’attaque ont fait mal aux Alouettes comme une passe que Kaion Julien-Grant n’a pu maîtriser.

 

« Quand on obtient le ballon si près de la zone des buts deux fois et qu’on marque seulement trois points, c’est inacceptable. Si c’est 14-0 au lieu de 3-0, c’est un match totalement différent », a convenu Harris.

 

On doit tout de même vanter la beauté de l’interception de Dequoy ainsi que celle de Najee Murray tout comme l’échappé provoqué par Adarius Pickett.

 

Ce résultat est également dommage pour Tyson Philpot qui avait relancé sa troupe avec une superbe séquence. Après avoir réussi un éclatant retour de botté d’envoi de 60 verges, il a été l’auteur d’un superbe touché de 15 verges et il a enchaîné avec un plaqué sur les unités spéciales.

 

En raison du match pénible de certains receveurs montréalais, ça ne fait que renforcer la théorie selon laquelle Philpot, une recrue, doit être utilisé davantage offensivement.

 

Dès la semaine prochaine, les Alouettes auront le mandat encore plus imposant de tenter de se reprendre sur le terrain des Bombers. En regardant l’hommage rendu à la championne du monde Kim Clavel à la demie, on ne peut que se dire que les Alouettes auraient besoin de sa détermination.

 

Ouch! Un très gros jeu des Blue Bombers
Winnipeg se distance des Alouettes
Les Alouettes ont le vent dans les voiles!
Les Alouettes reviennent dans le match!
Les Blue Bombers ouvrent les hostilités avec un touché!
Une deuxième interception pour les Alouettes