Passer au contenu principal

RÉSULTATS

Même s'ils n'ont plus le même meneur, les Packers se ressemblent, selon les Falcons

Jordan Love Jordan Love - Getty
Publié
Mise à jour

Avant-match Packers-Falcons

ATLANTA – Les Packers de Green Bay font les choses d'une certaine façon, même s'ils n'ont plus le même meneur.

Selon les Falcons d'Atlanta, les Packers, qui sont maintenant menés par le quart Jordan Love, sont très semblables à l'équipe qui a été dirigée d'une main de maître par le quart étoile Aaron Rodgers pendant toutes ces années.

« C'est une organisation très solide, a dit l'entraîneur-chef des Falcons Arthur Smith. Ils ont une façon d'opérer qui n'a probablement pas changé. »

Après avoir tourné la page sur le chapitre Rodgers – dont les débuts avec les Jets de New York ont été écourtés en raison d'une blessure au tendon d'Achille dès sa première séquence en attaque –, les Packers se sont serré les coudes autour de son jeune successeur.

Lorsque les Packers (1-0) affronteront les Falcons (1-0) dimanche après-midi, Love tentera de poursuivre sa lancée après avoir été très efficace dans la victoire de 38-20 des siens contre les Bears à Chicago.

Il a amassé 245 verges de gains et lancé trois passes de touché à son deuxième départ en carrière dans la NFL, après avoir agi à titre de second violon derrière Rodgers au cours des trois dernières campagnes.

« Je me répète sans cesse : "Je vais très bien jouer, nous allons tous très bien jouer", a mentionné Love. C'est ce que je me répète sans cesse. »

L'entraîneur-chef des Packers Matt LaFleur a indiqué qu'il est important que Love poursuive sa progression d'une semaine à l'autre.

« Dans ce sport, tout dépend de ta constance, et il faut saisir chaque occasion de bâtir sur une solide performance, a expliqué LaFleur. Et je crois que plus il effectuera de répétitions à l'entraînement, plus il gagnera en confiance et plus il sera confortable sur le terrain. »

Les Falcons se trouvent dans une drôle de posture après avoir entamé la saison avec un gain de 24-10 contre les Panthers de la Caroline.

Pour la première fois depuis la fin de la saison 2017, ils ont une fiche gagnante.

« Je m'en fous. Je ne pense qu'à la saison 2023, a dit Smith. Tout ce que j'essaie de faire, c'est d'améliorer cette équipe pour qu'elle puisse participer aux éliminatoires. »

On ignore pour l'instant si le Québécois Matthew Bergeron fera partie de la formation partante des Falcons pour un deuxième match d'affilée.