Après avoir profité d’une pause de près de trois semaines, les Canadiennes tenteront de poursuivre sur leur lancée. En effet, l’équipe a remporté ses six derniers matchs. La tâche s’annonce ardue car l’équipe doit se rendre à Calgary pour y affronter l’Inferno. Il s’agira du premier affrontement entre les deux équipes depuis la finale de la Coupe Clarkson au printemps dernier. Rappelons que les Canadiennes sont les championnes en titre.

À surveiller du côté de l’Inferno

L’Inferno de Calgary n’a toujours pas perdu en temps régulier cette saison et est présentement sur une séquence de dix victoires consécutives. Il n’est donc pas surprenant de les voir trôner au sommet du classement général de la Ligue Canadienne de Hockey Féminin avec 22 points en 12 matchs. Leurs deux défaites ont eu lieu en prolongation contre le Kunlun Red Star et en fusillade contre le Furies de Toronto. Avec aussi 22 points , les Canadiennes occupent le deuxième rang. L’équipe montréalaise a disputé un match de plus et ses deux défaites furent en temps régulier.

En cette année olympique, l’Inferno représente l’équipe de la LCHF la plus touchée par la centralisation canadienne avec neuf joueuses retenues soit six attaquantes, deux défenseures et une gardienne. Parmi les attaquantes, trois ont terminé dans le top 10 des pointeuses en 2016-2017. Brianne Jenner (5e), Bailey Brahm (6e) et Rebecca Johnston (8e) ont respectivement obtenu 27, 24 et 22 points. Les deux piliers en défensive Meaghan Mikkelson et Brigette Lacquette participeront aussi aux jeux de PyeongChang.

La recrue Sophie Shirley profite de l'absence des olympiennes pour s'imposer dans la LCHF.Source: Sporting News
Légende: La recrue Sophie Shirley profite de l'absence des olympiennes pour s'imposer dans la LCHF.

On entend régulièrement dans le monde du hockey que l’on doit remplacer un joueur important par comité, mais lorsque que c’est la moitié de l’équipe qui est absente c’est une toute autre histoire. On aurait pu croire que l’Inferno s’effondrerait mais c’est tout le contraire. Certaines joueuses comme Brittany Esposito et Iya Gavrilova se sont vues décernées plus de responsabilités et elles ont répondu à l’appel. La recrue Sophie Shirley représente un bel ajout car avec ses onze points elle occupe le premier rang des pointeuses de l’équipe et le quatorzième dans la LCHF. Les Canadiennes doivent s’attendre à faire face à une attaque bien balancée avec huit joueuses qui ont récolté entre sept et onze points.

L’équipe a dû revoir son système de jeu en pratiquant un style plus défensif en l’absence de ses principaux éléments offensifs. L’Inferno occupe le deuxième rang dans la ligue pour les buts accordés. On est  particulièrement efficace en désavantage numérique avec un pourcentage de 86,5 soit le meilleur rendement dans la ligue. À titre de comparaison les Canadiennes sont deuxième avec 79,5%. Ce qui frappe en consultant les statistiques c’est que les joueuses de l’Inferno évitent de se placer dans le trouble en évitant le banc des pénalités. Après douze matchs Calgary a écopé de 78 minutes de punitions tandis que l’équipe au deuxième rang, le Vanke Rays, en a obtenu 110.

La gardienne recrue Lindsey Post tente de s'établir comme la numéro un avec l'Inferno.Source: Women Hockey Life
Légende: La gardienne recrue Lindsey Post tente de s'établir comme la numéro un avec l'Inferno.

Dans les filets, l’Inferno présente un visage différent en 2017-2018. Sur les trois gardiennes utilisées l’an dernier, seule Delayne Brian est de retour. L’équipe olympique a retenu les services de Geneviève Lacasse et Emerance Maschmeyer a été échangée aux Canadiennes avant le début de la saison. En 2016-2017, Calgary avait opté avec succès pour un ménage à trois devant le filet en séparant le travail presque également et on répète l’expérience cette saison. Quoique après douze matchs, la recrue Lindsey Post semble prendre la pôle ayant été d’office pour la moitié des matchs. Toni Ross a obtenu quatre départs et Brian les deux autres. Post présente d’excellentes statistiques avec cinq victoires et une défaite, une moyenne de 1,97 et un pourcentage d’arrêts à ,915.

Les changements apportés ne touchent pas uniquement ce qui se passe sur la glace. Pendant la saison morte, l’organisation a nommé une nouvelle directrice-générale, Kristen Hagg, et un nouvel entraîneur, Tomas Pacina. Hagg est avocate de formation et pratique le droit dans la région de Calgary depuis plusieurs années, elle s’est alignée avec l’Inferno jusqu’à la fin de la saison 2015-2016. L’an dernier elle occupait le poste d’assistante directrice-générale. Tomas Pacina est impliqué dans le hockey féminin depuis 1999 à différents niveaux et fut associé à Hockey Canada comme consultant technique dans le passé. Plusieurs joueurs connus ont fait appel à ses services pour parfaire leurs habiletés dont Sydney Crosby, John Tavares et Hayley Wickenheiser. Parions que les joueuses de l’Inferno bénéficieront grandement des connaissances de leur nouvel entraîneur.

Le point sur les Canadiennes

Du côté des Canadiennes, la gardienne Emerance Maschmeyer aura la chance d’affronter son ancienne équipe pour la première fois. Celle qui occupe le poste de numéro un à Montréal présente d’excellentes statistiques avec une fiche de huit victoires et une seule défaite, une moyenne de 1,94 et un pourcentage d’arrêt à ,919. Lors de sa dernière sortie contre le Thunder de Markham, Maschmeyer a effectué de nombreux arrêts spectaculaires en fin de match et lors de la prolongation afin de permettre à son équipe de s’imposer. L’entraîneur Dany Brunet n’avait pas hésité à affirmer qu’il s’agissait de la meilleure performance de sa cerbère.

 Comme elle le fait depuis le début de la saison, Emerance Maschmeyer devra être solide contre son ancienne équipe.Source: RDS
Légende: Comme elle le fait depuis le début de la saison, Emerance Maschmeyer devra être solide contre son ancienne équipe.

En attaque, les montréalaises n’ont rien à envier à leurs opposantes de Calgary. Trois vétérantes de l’équipe figurent dans le top 10 de la LCHF. Ann-Sophie Bettez, Cathy Chartrand et Noémie Marin occupent les huitième, neuvième et dixième rang avec respectivement seize, quatorze et treize points. Katia Clement-Heydra, Karell Émard et Kayla Tutino font aussi parti du top 20. Le jeu de puissance des Canadiennes représente un des points forts de l’équipe avec un pourcentage de 34,9. Rappelons que l’Inferno est particulièrement efficace en désavantage numérique, il sera intéressant de voir si Montréal parviendra percer la muraille défensive de Calgary.

L’acquisition d’Erin Ambrose à la mi-décembre est venue ajoutée de la profondeur à une brigade défensive déjà bien solide. Selon Dany Brunet, les forces d’Ambrose sont le jeu de transition et la dimension offensive qu'elle apporte. Elle effectue une excellente première passe pour relancer l'attaque et elle n'hésite pas à s'aventurer en territoire offensif lorsque l'occasion se présente. Son jeu défensif n’est pas en reste, elle demeure une carte intéressante pour contrer les meilleures joueuses adverses.

Lors des matchs contre Markham, c’est Nachi Fujimoto qui a laissé sa place à la nouvelle venue. Est-ce que l’entraîneur Brunet gardera les mêmes combinaisons qui lui ont permis de remporter les deux matchs contre Markham?

Au cours du week-end, les Canadiennes franchiront la mi-saison. Occupant une place dans le haut du classement, le groupe d’entraîneurs tentera d’améliorer certains éléments afin d’arriver en séries au meilleur des capacités du groupe. En première moitié de saison, la constance de l’effort et l’indiscipline furent les deux points négatifs ciblés par Dany Brunet. On attribuait le manque de constance au peu de matchs disputés et qu’il était difficile de prendre du rythme. Cette situation devrait se résorber car les Canadiennes joueront plus régulièrement et la cohésion semble s'installer au sein de l'équipe. Du côté de l’indiscipline, on demande aux joueuses de contrôler leurs émotions et de se concentrer sur le hockey. Pour le moment, les nombreuses pénalités n’ont pas causé trop d’ennui mais cela pourrait finir par jouer des tours.

Le premier duel de la fin de semaine aura lieu le samedi 6 janvier à compter de 18h00 (heure de Montréal) et il sera possible de le regarder en direct en webdiffusion sur le site de la LCHF. Les deux équipes remettront ça dès le lendemain, le 7 janvier, à 12h30.