Ici je ne veux que de parler du phénomène des commotions cérébrales dans le sport que ce soit au hockey, football ou tout autres sports d‘équipes ou individuel.

C,est quoi au juste une commotion cérébrale, un bon neurologue va vous dire que c‘est un coup à la tête reçu par un individu qui fait en sorte que son cerveau heurte la boîte crânienne. C‘est exactement ce qui se produit quand un boxeur lors d‘un combat est mis KO. Auparavant le boxeur pouvait revenir quand il se relevait assez rapidement mais maintenant la plupart des combats sont arrêtés sur le champs par l‘arbitre, justement à cause que c‘est une commotion cérébrale qui survient.

Au hockey et au football il y a maintenant un protocole pour le retour au jeu d‘un joueur, règle générale c‘est 10 jours plus un suivi médical, et souvent c‘est le joueur qui détermine si oui ou non après 10 jours il peut revenir ou pas.

Mais nous sommes devant une recrudescence des commotions cérébrales à répétition par les joueurs, Daniel Brière en est un sa 3è officielle en autant d‘année, et celle-là au surplus sur un coup anodin, un peu semblable à Latendresse l‘an dernier, et il faut se poser la bonne question pourquoi els Coyotes ne l‘ont pas retenu avec tout de même un bon camp.

Bien maintenant c‘est à Daniel Brière et au Ch à se poser la bonne question pour la santé futur de Daniel. Tous savent que d‘une commotion à l,autre le problème s‘aggrave même avec un coup anodin. Il est peut-être temps de mettre en branle un comité de neurologues experts en a matière sur un véritable sur un véritable protocole de santé pour les joueurs, à savoir c‘est qui le temps nécessaire après la première officielle, la deuxième, voir la troisième, allant jusqu‘à déterminé quand le joueur ne doit plus jouer pour sa propre santé futur.

Un jour pu l‘autre les équipes devront se protéger contre pareil fléau tout comme l‘Association des joueurs protéger ceux-ci contre eux-même, comment et quand tout ceci va se faire, il ne faut pas compter sur les joueurs pour pareil action aux salaires qu‘ils sont tous payés même au salaire minimum, le salaire moyen d‘une saison étant plus ou moins 3 millions, combien de nous avec un bon salaire va le faire dans sa vie.