Comment expliquer les déboires des Cowboys de Dallas? Doit-on se pencher sur les décisions de Jerry Jones? Peut-on remettre en question l’ardeur des joueurs sur le terrain? Dak Prescott, qui démontre une incapacité évidente à faire avancer l’attaque adéquatement, pourrait-il être la cause principale des malheurs de l’équipe? Mais pour plusieurs observateurs, c’est le manque de créativité de l’entraîneur-chef Jason Garrett qui serait l’explication la plus plausible des ratées de l’équipe.

Lien Youtube vers mon  topo audio. https://youtu.be/ZmWVnUoL8uo

Lundi soir dernier, les Cowboys de Dallas se sont inclinés face aux Titans du Tennessee. Et les amateurs et les membres des médias ont une fois de plus critiqué la prestation de l’équipe. La formation de Mike Vrable n’est pas ce qu’on peut appeler une puissance. Mais les Titans ont trouvé le moyen de vaincre Dallas, 28-14. Et avec un peu de chance, Tennessee aurait pu sortir du match avec un gain de 28-0.

Les Titans se sont présentés au domicile des Cowboys pour un match qui aurait dû sourire aux locaux; et pour plusieurs raisons. Premièrement, les Cowboys revenaient d’une semaine de congé (bye week). Deuxièmement, l’opposition, du moins sur papier, n’avait rien d’effrayant avec un dossier de 3-4. Troisièmement, le nouveau venu des Cowboys, Amari Cooper, était prêt à démontrer à son patron que son arrivée allait changer la dynamique de l’équipe. Et quatrièmement, n’oublions les 90 000 personnes au AT&T Stadium.

Mais malgré ces avantages, les Cowboys ont été lamentables, pitoyables. C’était même gênant par moment. Il est permis de se poser des questions sur les raisons de cet échec. Mais plus encore, quelle est la raison première des déboires de Amerca’s Team? Une concession jadis fière, glorieuse et surtout gagnante, est devenu avec les années la cible des pires moqueries. Une situation impensable à l’époque de Troy Aikman, ou à celle de Roger Staubach.

Voici la fiche de quelques entraîneurs-chefs après une semaine sans match (bye week).

JASON GARRETT 4-5

Bill Belicheck 30-13

Andy Reid 19-5

Mike McCarthy 12-5

Mike Tomlin 11-6

John Harbaugh 10-2

John Gruden 10-4

Sean Payton10-5

Bien des observateurs se demandent pourquoi le propriétaire Jerry Jones continue de faire confiance à Jason Garrett. Si ce dernier avait un CV montrant du succès en série, on pourrait comprendre. Mais Garrett n’a rien  de cela. Il possède une fiche de 1-2 en neuf saisons dans les matchs éliminatoires. Les décisions de Jerry Jones ont également été remises en question au fil des ans. Alors à qui la faute?

Dans toute entreprise, lorsque les résultats ne répondent pas aux attentes, le directeur du personnel écope. Au football, ce poste est celui de l’entraîneur-chef. Mais Jason Garrett semble bénéficier d’une protection rapprochée; celle du propriétaire. Mais même le plus patient des hommes d’affaires atteint, un  jour, un point de non-retour. Est-ce que Jerry Jones est sur le point d’atteindre le sien?