Me voilà dans une autre dimension.

Notre vie change rapidement.

 

Face à l’inconnu, j’ai plongé. Je me reconnais. Je ne suis pas du genre à reculer. Un taureau, ça fonce même si parfois, ça peut frapper un mur.

 

Je ne croyais jamais qu’un jour, j’allais écrire un livre. Même si j’admets avoir vécu des passages exceptionnels au cours de ma carrière journalistique et que plusieurs personnes m’indiquaient qu’elles apprécieraient que je couche le tout dans un bouquin, je m’interrogeais sur la valeur d’un tel ouvrage.

 

 Cependant, la réalisation de mes 100 marathons est venue changer la donne.  Les étoiles venaient-elles de s’aligner en ma faveur ?

 

 

 

Pour la première fois de ma vie, je me suis livré, moi qui habituellement, préfère accorder toute l’attention aux autres avec l’unique objectif de les rendre heureux. Inconfortable dès les premières lignes, je me suis laissé aller et j’espère que je livrerai adéquatement la marchandise. Sans aucun contrôle, j’ai rapidement compris que je ne pourrais juger de ce bouquin.

 

Le titre vous a sûrement surpris. Je le sais. J’ai gardé le secret car je ne voulais déranger personne avec cette nouvelle. Mais avec le livre, je n’avais pas le choix d’en parler, d’expliquer et surtout de vous rendre toutes les raisons qui ont motivé ce comportement de ma part.

 

Même si on m’a diagnostiqué un cancer, je veux démontrer qu’il devient possible d’accepter, de comprendre et de relever la tête après avoir encaissé le choc.

 

Après l’annonce de cette nouvelle, je croyais que tout allait s’effondrer et pourtant, j’ai réussi à courir huit marathons avec cette inconfortable situation.

 

Je me dois de remercier tous les membres de mon entourage qui ont su comprendre la situation. Les gens de la maison d’édition Apothéose furent d’une grande compréhension à mon égard. Je pense également à ceux qui ont bien voulu m’appuyer. Dominic Arpin, Frédéric Plante, Mario Saint-Amand et Maxim Martin, des personnalités, de précieux amis qui sont devenus au fil des années, plus grands que nature et qui m’auront apporté d’énormes bienfaits durant ma carrière de marathonien.

 

Au cours des dernières semaines, je racontais à ceux ou celles qui voulaient bien l’entendre que je me sentais comme une femme enceinte. La hâte d’accoucher de ce livre me rendait tellement fébrile que j’ai dû combattre certaines angoisses.

 

À plusieurs moments, j’ai eu peur que tout s’écroule tel un château de cartes et que je ne puisse concrétiser ce projet qui devenait la réalisation d’un rêve farfelu. Avec cet ouvrage, je vous avouerais que je n’ai aucune attente. Sans romantisme et avec toute la franchise qui me caractérise et qui a fait ma marque de commerce, j’espère que cette lecture saura vous apporter grand bien, une mission que je me suis donnée très jeune dans la vie et qui m’a suivi jusqu’à maintenant.

 

Mes parents, aujourd’hui décédés, m’ont laissé un héritage humain unique, un aspect qui m’apporte tellement de réconfort et que je continue encore de profiter.

 

 

 

PS : Le lancement officiel de mon livre se déroulera le jeudi 14 novembre prochain à la bibliothèque Le Survenant de Sorel-Tracy à 19h. Invitation à tous. Je serai également présent au Salon du livre de Montréal le samedi 23 novembre de midi à 15h. Venez me rencontrer, on va parler de course à pied !