Le 15e weekend d’activités dans la NFL a été bénéfique pour plusieurs équipes, mais désastreux pour d’autres. Si des équipes de tête ont été en mesure de distancer davantage leurs poursuivants, d’autres à la chassent aux séries ont frappé un mur.

CONFÉRENCE NATIONALE

En tête dans la division Nord, les Bears de Chicago attendaient Aaron Rodgers de pied ferme. Et même si le match s’est conclu par un score relativement serré en faveur des locaux (24-17), Rodgers a eu à manœuvrer, tout au long du match, afin d’éviter la pression de la défensive adverse. Les Bears ont rabattu Rodgers au sol à quatre occasions derrière sa ligne de mêlée. Ils ont aussi intercepté le quart-arrière des Packers. D’ailleurs, les Bears dominent outrageusement cette catégorie avec 26 interceptions. La troupe de Matt Nagy a ainsi décroché le titre de sa division. Les Bears seront à surveiller. Avec une telle défensive, tout est possible.

Le scénario a été beaucoup moins heureux pour Seattle. Les Seahawks, qui avaient remporté quatre victoires consécutives, se sont fait surprendre par les 49ers de San Francisco (26-23). Le revers en prolongation obligera donc les Seahawks à gagner au moins un match d’ici la fin du calendrier pour s’assurer une place dans le tableau des éliminatoires. Ils devront espérer aussi une défaite des Eagles. Et justement concernant  les Eagles, avec Nick Foles au poste de partant, Saint Nick pour les partisans de l’équipe, ils ont réussi un tour de force. Doug Pederson a vu ses hommes vaincre les Rams, à Los Angeles (30-23), alors que les observateurs s’attendaient un gain facile de l’équipe de la Californie.

Les meneurs de la division Est, les Cowboys de Dallas, avaient remporté cinq victoires consécutives avant de se présenter au Lucas Oil Stadium. Et la mission des Colts était de limiter la production d’Ezekiel Elliot, stopper Dak Prescott au 3e essai et de redonner le ballon à Andrew Luck. Dans l’une des prestations les plus impressionnantes de la saison, la troupe de Frank Reich a réussi sa mission sur toute la ligne. Les Colts ont savouré un gain de 23 à 0. Elliott a terminé le match avec 87 verges au sol. L’attaque de Dak Prescott a terminé le match 4/12 au 3e essai. À l’inverse, Andrew Luck a bien géré la rencontre, et l’attaque terrestre a été superbe. Marlon Mack a amassé 139 verges au sol. Il a inscrit deux touchés; et ce contre la 5e meilleure défensive contre le jeu au sol (93,4 verges/match).

CONFÉRENCE AMÉRICAINE

Les Texans de Houston ne l’ont pas eu facile. Ils ont tout de même quitté le domicile des Jets avec la victoire (29-22). Deshaun Watson a lancé deux passes de touchés, et la défensive de Romeo Crennel a fait le reste du travail. Le gain des Texans accentue la pression sur la Nouvelle-Angleterre dans le tableau des séries éliminatoires.

Et parlons-en des Patriots. L’équipe de Bill Belichick vient de perdre un second match de suite en décembre. C’est la première qu’une telle situation se produit depuis la saison 2002! De plus, la défaite contre Pittsburgh (17-10) pourrait signifier davantage de travail sur la route en match d’après-saison pour les Pats. Certains disent que Tom Brady a failli à la tâche. C’est une théorie qui se défend, surtout suite à l’interception au 4e quart. Mais n’oublions pas les 14 punitions pour 105 verges. À plusieurs reprises, l’attaque était en excellente position sur le terrain, mais devait reculer quelques secondes plus tard en raison d’un hors-jeu, ou à cause qu’un joueur avait retenu. Les Patriots ont toujours joué du football de haut calibre en décembre, ce qui n’est pas le cas jusqu’ici en cette fin d’année 2018. Mais attendons avant de les enterrer.

Et alors que les Steelers avaient besoin d’une victoire, les Ravens sont demeurés tout près de leurs rivaux de la division Nord. Lamar Jackson était à nouveau au poste de quart-arrière partant. Il a mené l’équipe à une victoire aux dépens des Buccaneers de Tampa Bay, 20-12.

Dans les autres matchs à l’affiche…

Cleveland 17 Denver 16 (6e victoire de la saison pour les Browns!)

Atlanta 40 Arizona 14 (Tevin Coleman 145 verges)

Buffalo 14 Détroit 13 (Josh Allen 204 verges de gains aériens)

Minnesota 41 Miami 17 (Dalvin Cook 136 verges)

Cincinnati 30 Oakland 16 (Joe Mixon 129 verges)

Tennessee 17 Giants NY 0 (Derrick Henry 170 verges)

Washington 16 Jacksonville 13 (Josh Johnson 151 verges de gains aériens)

Nouvelle Orléans 12 Caroline 9 (Drew Brees 203 verges par la passe)