Alex Galchenyuk! Un nom que tous les fans connaissent. Plusieurs se demandent : est-il un ailier ou un centre? L’an passé, au début de la saison 2016-17, Galchenyuk était dans l´élite de la LNH au chapitre des points avant sa blessure. Rendu-là, tous les fans croyaient que les Canadiens de Montréal venaient de trouver le centre #1 tant recherché depuis Vincent Damphousse, en fait, depuis 25 ans. Tout allait bien jusqu’au 4 décembre 2016 à Los Angeles lorsque Galchenyuk a subi une blessure au genou droit. Tout le monde s’inquiétait car il était le meilleur pointeur de l’équipe, mais non seulement le meilleur centre. Avec sa perte, l’équipe s’est bien débrouillée dans les circonstances, mais elle était moins menaçante. Quelques mois plus tard, on apprend que Galchenyuk sera de retour dans l’alignement et il fera partie du premier trio, au centre, avec Pacioretty et Radulov contre les Rangers de New York. Tout les partisans étaient contents de son retour car en plus de son retour au jeu, il a marqué un but. Tout va bien pour l´instant jusqu’à ce qu’il commence à faire des erreurs sur le jeu et on connaît la suite. Descendu sur le 2ème, 3ème et même 4ème trio en fin de saison avec Dwight King. Comment redonner confiance à un joueur! Aussi, il a été déplacé de la position d’ailier à la position de centre plusieurs fois. Bref, l’équipe a participé aux séries et s’est fait éliminer par les Rangers de New York. Pendant l’été, l’équipe a donné un contrat à son #27 et plusieurs se demandaient si l’équipe prenait une bonne décision en octroyant un contrat de 3 ans et 4,9 m de $. Certains disaient qu’il a régressé à cause de sa blessure et qu’il est un compteur de 30 buts et les autres disaient que c’était parce que l’équipe ne fesait pas les séries et la pression de gagner était disparue cette année-ci. Bon! Début de saison difficile pour Alex car il n’a pas marqué lors des matchs préparatoires et il est nonchalant sur la patinoire. Maintenant arrive la vraie saison et il n´est pas au centre, mais bien sur le 3ème trio. Difficile de marquer 20-30 buts sur un 3ème trio n’est-ce-pas? Par contre, Claude Julien, l’entraîneur-chef du tricolore insinuait que Galchenyuk devait en donner plus pour avoir le privilège d’être dans le top 6. Maintenant, le 15 janvier 2018, Galchenyuk évolue sur le 1er trio et totalise 25 points. C’est pas beaucoup certains diront, mais avec la saison de misère que les Canadiens connaissent, ce nombre de points est correct. En plus, Galchenyuk semble avoir trouvé son  «spot» sur l’avantage numérique, alors c’est une bonne chose pour lui et l’équipe. En conclusion, je prédis une saison de 40-50 points pour Galchenyuk, dont 20-25 buts. 

15 janvier 2018