L’ailier droit Alexey Toropchenko a inscrit son tour du chapeau en première période, pour conduire le Storm de Guelph à une victoire convaincante de 5-2 sur les Huskies de Rouyn-Noranda.

 

Le Russe de 19 ans était seulement le deuxième joueur de l’histoire de Guelph à enregistrer un tour du chapeau au Tournoi de la Coupe Memorial. Il a bien sûr mérité la 1re étoile et il totalise 16 buts (dont 7 en finale de l’OHL) dans l’après-saison, après s’être contenté de 17 filets lors du calendrier régulier. Il a terminé la partie avec un différentiel de +2 et 4 lancers et il attribue à ses efforts au gymnase son amélioration des dernières semaines.

 

Notons qu’il a inscrit son 1er but en infériorité numérique, profitant d’une maladresse pour s’emparer d’une rondelle libre qu’il a aussitôt dirigée dans le haut du filet. Le défenseur Sean Durzi, qui y est allé de la passe canon sur le filet victorieux inscrit par Toropchenko en échappée, a récolté 3 mentions d’assistance et +2 et décoché 3 tirs sur Samuel Harvey, pour hériter de la 2e étoile.

 

La plupart des 9509 spectateurs prenaient pour Guelph, n’ayant pas encore digéré la défaite en 6 parties des Mooseheads en finale de la LHJMQ. Parions qu’ils changeront leur fusil d’épaule dimanche soir à 19 h, alors que leurs favoris se frotteront au Storm. Le duel entre les deux seules formations invaincues pourrait propulser le vainqueur directement en finale de l’événement.

 

Les Raiders de Prince Albert et les Huskies vendront chèrement leur peau lundi, pour ne pas subir une élimination prématurée. Rouyn-Noranda possède une excellente attaque, mais n’a pas pu venir à bout d’un gardien, Popovich, qui aurait pu se montrer chancelant après avoir laissé passer le tir de Vincent Marleau au début de l’affrontement.

 

Eh oui! Nick Suzuki n’est pas le seul bon joueur au sein du Storm, une équipe paquetée de bons vétérans assoiffés de victoires. Néanmoins il a su montrer quelques facettes de son QI hockey. Il a notamment effectué une montée à l’emporte-pièce amorcée derrière son filet, traversant la patinoire comme une étoile filante, exécutant une feinte époustouflante qui a pris de court le défenseur (Dobson, je crois) avant de se buter à Samuel Harvey. Puis il s’est bien repris en orchestrant son propre but.

 

Il a conclu la partie avec 5 lancers, le plus haut total, devant l’étoile russe, son ailier de 6’6’’ Isaac Ratcliffe (+2, 4 lancers) et Félix Bibeau (-2, 4 tirs). Félix a écopé deux pénalités, dont une d’indiscipline en zone adverse qui a coupé les reins des Huskies qui tentaient un ralliement.

 

Le 3e membre du trio de Suzuki, MacKenzie Entwistle, a inscrit 1 but 1 aide +1 et 3 tirs. L’arrière Dmitri Samorukov, meilleur marqueur des défenseurs des séries en Ontario, a connu une bonne soirée (+3 et 2 tirs), comme Cedric Ralph (+2 et 2 tirs).

 

Jakub Lauko (3e étoile) a été le meneur des Huskies avec 1 but 1 aide +1 et 3 tirs. Justin Bergeron (-4 et 3 lancers) et Noah Dobson (-2 et 1 tir au but) ont éprouvé des difficultés à la ligne bleue.

 

Peter Abbandonato a été contenu à 1 tir. Joël Teasdale en a obtenu 3. Samuel Harvey, parfois laissé à lui-même contre l’artillerie lourde des champions de l’Ontario, a obtenu une mention d’assistance en plus de stopper 24 caoutchoucs.

 

Notons que Suzuki (19 ans) inscrivait son 140e point de l’hiver, rejoignant le prodigieux Alexis Lafrenière (17 ans) en tête des pointeurs de calibre junior majeur au Canada pour l’année 2018-2019. Alexis a 52 buts, contre 51 pour Suzuki, et en 84 parties, 5 de moins que le futur membre des Canadiens de Montréal.

 

Abbandonato (21 ans) est 3e à 138 points en 84 rencontres, dont 103 passes. Les suit Tye Felhaber (20 ans), des 67’s d’Ottawa, le roi des buteurs cet hiver. Il a 76 buts en 86 matches et 137 points. Morgan Frost (Sault-Sainte-Marie), meilleur marqueur du Canada au Jr mondial sous 20 ans, a 135 points (48 buts) en 84 parties. L’Américain Jason Robertson, champion marqueur de l’OHL, a emmagasiné 134 points (56 filets) en 79 parties, au 6e rang des hockeyeurs les plus productifs.

 

Seuls Suzuki et Abbandonato peuvent encore ajouter à leur total.

 

FICHE DES ÉQUIPES PRÉSENTES AU TOURNOI

 

Huskies de Rouyn-Noranda (double couronne LHJMQ)

Séries 16-3-1 : 96-43

Coupe Memorial 0-1 : 2-5

Total : 75-12-1-1 : 418-186 – 151 points en 88 parties

 

Raiders de Prince Albert (double couronne WHL)

Séries 16-7 ; 79-48

Coupe Memorial 0-1 : 1-4

Total 70-18-2-2 : 387-208 – 144 points en 90 parties

 

Mooseheads d’Halifax (finaliste LHJMQ)

Séries 14-8-1 : 75-70

Coupe Memorial 1-0 : 4-1

Total 64-23-3-2 ; 379-235 – 133 points en 92 parties

 

Storm de Guelph (champion séries OHL)

Séries 16-8 ; 98-76

Coupe Memorial 1-0 : 5-2

Total 57-26-6-4 ; 411-308 – 124 points en 93 parties

 

Curieusement, le classement au tournoi est inversement proportionnel à celui de toute l’année. Comme quoi tout peut arriver lorsqu’on remet les pendules à zéro, comme le démontrent les équipes de la LNH dans les présentes séries.