Pittsburgh est probablement la meilleure équipe exclue des éliminatoires dans la NFL. J’écrivais dans cette chronique il y a quelques semaines que l’épisode Le’Veon Bell était une autre preuve que Mike Tomlin ne contrôle plus son vestiaire depuis un bon bout de temps! On peut maintenant ajouter le nom d’Antonio Brown à la liste des éléments perturbateurs de l’équipe. Non pas que Brown manque d’ardeur au travail, mais pour des incidents à l’extérieur du terrain. Son attitude d’enfant gâté est également à prendre en considération pour les insuccès de l’équipe au cours des dernières années

Le cas de Brown est très intéressant. Et il est important de souligner qu’au moment d’écrire ces lignes, le receveur étoile n’a pas retourner les messages de ses coéquipiers suite à l’incident avec Ben Roethlisberger. Rappelons que les médias américains ont rapporté que Brown a été mis de côté contre Cincinnati en raison, notamment, d’une altercation avec Roethlisberger, le mercredi (26 décembre) précédent le match Cincinnati-Pittsburgh. Il est à noter que Brown a refusé de se présenter aux entraînements de l’équipe suite à l’incident en question, et a raté une rencontre d’équipe la veille du match Bengals-Steelers. Roethlisberger a déclaré aux médias de Pittsburgh mercredi que la situation a pris des allures disproportionnées au cours des derniers jours. Les propos n’ont surpris personne. Un peu tout le monde s’attendait à une telle réplique du quart-arrière.

 Antonio Brown lors du match Bengals-SteelersSource: Charles LeClaire, USA TODAY Sports
Légende: Antonio Brown lors du match Bengals-Steelers

Alors Brown n’était pas en uniforme lors du dernier match de la saison face aux Bengals en raison d’une blessure à un genou. Mais était-ce vraiment le cas? Les Steelers, qui avaient besoin d’une victoire pour demeurer en vie dans le tableau des éliminatoires, ont remporté ce match. Cependant, leurs efforts n’ont rien donné de concret en bout de ligne car les Ravens ont eux aussi gagné. Ils ont ainsi écarté Pittsburgh des matchs d’après-saison. Mais où était Antonio Brown? Sur les lignes de côtés. Et faisant honneur à son statut de vedette, il portait un manteau de vison! Un joueur d’équipe aurait porté les couleurs des Steelers en guise de support. Mais le receveur de passe nous a prouvé encore une fois qu’il est, avant tout, une personnalité et non un joueur d’équipe. Un joueur qui veut gagner, tout en ayant de belles statistiques. Si la victoire vient au détriment de son dossier personnel, il fait la grande gueule, et démontre son mécontentement. Brown a même quitté le match à la mi-temps suite à une altercation avec un  joueur de l’équipe. Il était loin de l’équipe lorsque ses coéquipiers et la foule du Heinz Field suivaient sur l’écran géant la fin du match Browns-Ravens. L’analyste du réseau Fox, Shannon Sharpe, a déclaré cette semaine qu’un tel comportement n’a pas sa place dans une équipe de football. Le membre du Temple de la Renommée du Football a ajouté qu’il n’a jamais vu quelque chose de semblable depuis qu’il a fait son entrée dans la NFL au début des années 90.

Des personnes près de l’organisation n’ont pas hésité à dire que Brown est insatisfait de son traitement. Il aimerait recevoir davantage de ballons. Si ces propos sont véridiques, ils prouveraient une fois de plus la théorie de la diva qui colle à la peau de Brown depuis des années. Cette saison, le jeune receveur JuJu Smith-Schuster a terminé en tête chez les Steelers pour les attrapées (111) et les gains aériens (1426 verges). Il n’est donc pas impossible d’imaginer Brown enguirlander son quart-arrière, et le coordinateur offensif. Brown a terminé la saison avec 104 passes captées, et des gains de 1297 verges. Certains d’entre vous diront que l’écart de production entre les deux receveurs n’est pas énorme. C’est vrai, il est petit. Mais il est tout de même à l’avantage de Smith-Schuster. Jouer les deuxièmes violons est quelque chose d’inacceptable pour un joueur vedette, surtout lorsque ce joueur croit que tout lui est dû.

Antonio Brown est une création de l’époque dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Les médias sociaux prennent beaucoup de place. Et comme dans un mariage, les organisations doivent cohabiter avec ces athlètes pour le meilleur et pour le pire. Les Giants de New York doivent gérer un dossier similaire avec avec Odell Beckahm Jr. Ces athlètes sont intimement liés à leur auditoire virtuel. Ils sont omniprésents sur Internet pour ne rien concéder à un adversaire, un éventuel successeur. C’est pour cette raison que Brown était en direct sur Facebook suite à la victoire éliminatoire des Steelers face aux Chiefs, le 15 janvier 2017. Le Facebook Live avait permis d’entendre notamment l’entraîneur-chef Mike Tomlin parler contre les Patriots. Les Steelers allaient perdre le match de championnat de la Conférence Américaine le weekend suivant face à ces mêmes Patriots (36-17).

Antonio BrownSource: Facebook Live Antonio Brown
Légende: Antonio Brown

Dans le cas de Brown, les problèmes ont commencé bien avant la saison 2018. En fait, la situation qui était à feu couvert depuis des années s’est embrasée lorsque les Steelers ont décidé de consentir un contrat de 68 millions de dollars au receveur étoile, le 27 février 2017. Le contrat de quatre ans est construit d’une façon particulière. Si les Steelers décidaient de couper les ponts avec Brown, plus de 21 millions de dollars seraient toujours comptabilisés dans les livres de l’équipe. Plusieurs équipes se sont retrouvées dans une situation similaire. Certaines ont décidé d’agir, malgré les conséquences monétaires qui accompagnent normalement ces décisions. Les Cowboys de Dallas ont dit au revoir à Dez Bryant, et son lourd contrat, après plusieurs écarts de conduite. Dallas est champions de la division Est cette saison. Les Patriots n’ont pas attendu bien longtemps pour faire la même chose avec Randy Moss, et Chad Johnson. Depuis, ils ont disputé quatre Super Bowls. Et Terrell Owens a connu le même sort avec plusieurs équipes. Il s’agira de savoir si Pittsburgh fera la même chose avec son receveur.

Ceux qui disent que Brown est indispensable au succès des Steelers ne doivent pas oublier que Pittsburgh n’a rien gagné depuis son arrivée dans la ville de l’acier. Alors, est-ce que le jeu en vaut la chandelle?