Les choses changent rapidement à Montréal. En quelques mois, le CH est passé d’une équipe moche à une équipe excitante à regarder. On peut dire que c’est LA surprise de la saison dans la LNH, avec les Islanders. Il n’y a pas si longtemps, Marc Bergevin était ridiculisé un peu partout dans la province et maintenant, ça se calme. On voit l’impact de certains échanges payants, comme celui de Phillip Danault.  Du génie. En février 2016, dans un échange qui semblait anodin, Danault s’amenait à Montréal en retour de Dale Weise et Tomas Fleischmann. Comme Danault n’a rien cassé à Chicago (en seulement 32 matchs) les Blackhawks l’ont laissé partir. En plus de Danault, le tricolore a obtenu un choix de 2e tour en 2018 qui s’est avéré... Alexander Romanov.   Alors avec Weise qui revient à Montréal, on peut dire que Danault n’a rien coûté finalement! Weise coûte un peu plus cher que David Schlemko (1,325M$ sur la masse contre 1,075M$)  sauf que le CH obtient en plus Christian Folin qui ajoute de la profondeur à la ligne bleue. Un échange qui plait à Weise puisqu’on sait qu’il adorait Montréal. En attendant de voir l’impact de Weise sur la formation, revenons à l’échange de Danault.

L’ancien choix de 1er tour des Blackhawks est en véritable éclosion. Il n’y avait pas vraiment d’attentes dans son cas mais 40 points en 55 matchs jusqu’ici cette saison c’est plus qu’espéré. Le centre de 25 ans n’est qu’à un seul point de surpasser son plus haut total de points dans la LNH. Utilisé à toutes les sauces par Claude Julien, il est devenu indispensable à l’équipe.  Ce n’est pas quelque chose qu’on aurait pensé écrire un jour…. C’est sans aucun doute l’un des joueurs les plus sous-estimés à travers la LNH. Surtout en ce qui concerne ses talents de passeur. Ah si les Blackhawks avaient su!

On en parle si peu à Montréal mais Danault contribue grandement aux succès de l’équipe et il sera intéressant de voir la suite de son éclosion.  Pour être honnête, la dernière fois que j’ai vu ce type de joueur à Montréal, il portait le #21 et il s’appelait Guy Carbonneau. Mon préféré chez le CH à l’époque et je vois beaucoup de similarités avec Danault. Avec combien de points terminera-t-il la saison? Il reste 27 matchs au calendrier mais le chiffre 55 ne semble pas impossible.

Les performances étonnantes de Danault et de l’équipe permettent à certains joueurs d’obtenir une pause de critiques. L’attention est dirigée ailleurs (enfin). Carey Price peut respirer.  Shea Weber aussi. Que dire de Jonathan Drouin? Les fans ont un bon spectacle et ça paraît. L’ovation monstre réservée au jeune Jesperi Kotkaniemi dans le duel face aux Jets, en dit long.

Tout sourit au CH en ce moment.  Les équipes qui, comme le CH, utilisent la rapidité et la finesse sont avantagées présentement mais pour rivaliser en séries, il semble manquer quelques pièces au casse-tête. La question que tout le monde se pose : est-ce que Bergevin restera actif d’ici la date limite des transactions le 25 février?  Une chose est certaine, le Canadien est assis confortablement dans sa chaise. Acheteur, vendeur, ou statu quo, pas de pression!  Fans du Canadien, gardez-vous quand même une petite gêne, ne sortez pas vos chaises pour la parade mais avouez que vous ne l’aviez pas vu venir celle-là.  On ne sait pas combien de temps ça va durer mais sortez votre popcorn, vos ailes de poulet et appréciez le spectacle.