C’est difficile à croire aujourd’hui, mais lors du repêchage LNH de 2011 l’attaquant Nikita Kucherov a été choisi au 2e tour, 58e au total. Il faut dire que la plupart des noms sélectionnés au 1er tour font encore rêver les dirigeants de la LNH : Landeskog, Huberdeau, Zibanejad, Scheifele et Couturier, entre autres.

Le parcours de Kucherov est intéressant. Après un bref séjour dans la KHL, il a joué 33 matchs dans la LHJMQ en 2012-13, Kucherov a fait le saut dans la Ligue américaine la saison suivante et il a éclaté avec 24 points en seulement 17 matchs. Le Lightning a procédé à son rappel en novembre 2013 et il a impressionné dès ses premiers coups de patin dans la LNH.  Comme dans scénario hollywoodien, Kucherov a marqué à sa première présence, dès son premier tir, déjouant nul autre que… Henrik Lundqvist.  Malgré des débuts impressionnants, sa saison recrue a été parsemée de hauts et de bas et sa récolte plutôt ordinaire (18 points en 52 matchs). Lors du 1er tour des séries 2014 face au Canadien, son entraîneur Jon Cooper l’a laissé de côté lors des 3e et 4e matchs de la série dans lequel le CH a balayé le Lightning. Le jeu défensif de Kucherov donnait des cheveux blancs à son entraîneur.  Kucherov a appris de ses erreurs. Il a amélioré son jeu et il s’est  ensuite moqué de la fameuse guigne de la 2e année, amassant 65 points en 2015. Depuis, sa progression est fulgurante! L’an passé, Kucherov a atteint le plateau des 100 points pour la 1re fois de sa carrière. Il a déjà dépassé cette marque en 2018-19 puisqu’il compte 106 points, dont 41 en supériorité numérique. Sans surprise, Tampa Bay mène la Ligue à ce chapitre et également pour les buts marqués dans la LNH. Ça aide avec un Kucherov en feu!  

Cette attaque qui donne des maux de tête aux gardiens adverses permet au Lightning de trôner au sommet de la LNH avec 104 points, loin devant la 2e équipe à ce chapitre, les Flames qui en ont amassé 89. Le jeu explosif de Kucherov y est pour beaucoup dans les succès du Lightning  et en général,  le Russe ne joue même pas avec Steven Stamkos, imaginez! Il faut dire que ses compagnons de trio Tyler Johnson et Brayden Point ne donnent pas leur place non plus.

Kucherov connaît une saison exceptionnelle. En plus de pouvoir se permettre de rêver à la coupe Stanley,  sa récolte de 106 points le rapproche d’une légende : Alexander Mogilny. L’ancien attaquant possède le record de points en une saison pour un joueur Russe avec 127, exploit réalisé avec les Sabres en 1993. Au rythme actuel, Kucherov pourait obtenir 132 points. Pour battre la marque de Mogilny, Kucherov  devra récolter 22 points avec 16 matchs à jouer d’ici la fin du calendrier.  C’est un beau défi pour le rouleau compresseur du Lightning!