Nul doute, Brad Marchand et les Bruins de Boston ne semblent pas très à l'aise dans les matchs qui nécessitent des tirs de barrage cette saison.

En effet, la formation dirigée par Bruce Cassidy, qui affiche un rendement global de 27-9-12 pour 66 points en 48 matchs et de 3-12 en 15 matchs décidés en bris d'égalité (3-5 en prolongation), n'a pas réussi à triompher dans les rencontres décidées en tirs de barrage, affichant un dossier de 0-7 en sept occasions !

Les Bruins n'ont réussi que quatre buts sur 30 tirs de barrage, alors que leurs adversaires ont marqué 11 fois en 29 occasions.
 
Brad Marchand est 0 en 7 dans ces situations cette saison !
 
Pour ajouter aux difficultés des Bruins, soulignons que leur trio numéro un, composé de Patrice Bergeron, David Pastrnak et Brad Marchand présente un dossier global d'un seul but en 14 tirs de barrage, Bergeron étant 0 en 1, comparativement à 1 en 6 pour Pastrnak  et un atroce rendement de 0 en 7 pour Marchand, qui a été ridiculisé dans le match de lundi soir, face aux Flyers de Philadelphie, car s'élançant pour tenter d'égaler le résultat, il a bêtement oublié la rondelle au centre de la patinoire et les arbitres ont mis fin à la rencontre à la suite de cette bourde.
 
Il n'a pas fait mouche dans ses neuf dernières occasions, depuis son but marqué contre le gardien Alexandar Georgiev, des Rangers de New York, lors du revers de 4-3 du 6 février 2019, au Madison Square Garden.
 
Depuis le début de sa carrière, la petite peste productive des Bruins présente un rendement de neuf buts en 44 occasions, une efficacité de seulement 20,45%.
 
Les deux autres joueurs de l'équipe à avoir fait mouche en tirs de barrage cette saison, sont Charlie Coyle avec deux buts en sept occasions et Chris Wagner avec un filet en trois tentatives.
 
Jusqu'ici cette saison, six autres équipes n'ont pas réussi à triompher dans ces circonstances, les Blues de St. Louis (0-3), les Sénateurs d'Ottawa (0-3), les Rangers de New York (0-2), les Blue Jackets de Columbus (0-2), les Kings de Los Angeles (0-2) et l'Avalanche du Colorado (0-1).
 
L'an dernier, les Bruins avaient eu un dossier de 2-3 dans les cinq matchs décidés en fusillade et ils avaient été 3-3 en six occasions en 2017-2018.
 
Les Devils du New Jersey ont eu une fiche de 0-13 en 2013-2014
 
Soulignons que dans l'histoire de la Ligue nationale de hockey, la fusillade a été instaurée en 2005-2006 et certaines équipes n'ont pas réussi à triompher durant une saison, mais le record pour la pire fiche sur ce plan est de 0-13 en 13 occasions, par les Devils du New Jersey en 2013-2014.
 
Individuellement, le pire joueur à vie sur ce plan est Clarke MacArthur, qui a été 0 en 14, alors que Nick Foligno, des Blue Jackets de Columbus est 0 en 11.  Plus loin, deux joueurs ont été 0 en 9, Chuck Kobasew et aussi Paul Stastny, des Golden Knights de Vegas.
 
LES SEPT MATCHS DES BRUINS EN TIRS DE BARRAGE (POUR) (CONTRE)
17 octobre 2019-Tampa Bay 4 à Boston 3 (fus.) (0 en 4) (1 en 4, Steven Stamkos)
10 novembre 2019-Philadelphie 3 à Boston 2 (fus.) (0 en 3) (1 en 2, Joel Farabee)
12 novembre 2019-Floride 5 à Boston 4 (fus.) (1 en 4, Charlie Coyle) (2 en 4, Vincent Trocheck et Mike Hoffman)
16 novembre 2019-Washington 3 à Boston 2 (fus.) (1 en 5, Charlie Coyle) (2 en 5, Nicklas Backstrom et Jakub Vrana)
19 décembre 2019-Islanders de NY 3 à Boston 2 (fus.) (1 en 3, David Pastrnak) (2 en 3, Jordan Eberle et Mathew Barzal)
31 décembre 2019-Boston 2 au New Jersey 3 (fus.) (1 en 6, Chris Wagner) (2 en 6, Jack Hughes et Damon Severson)
13 janvier 2020-Boston 5 à Philadelphie 6 (fus.) (0 en 5) (1 en 5, Travis Kocecny)
 
---------------------------------------------
Les Flyers de Philadelphie sont atroces en défense
 
Après avoir connu un certain succès sur le plan défensif en début de saison, les Flyers de Philadelphie sont très généreux à ce chapitre depuis Noël.
 
En effet, la formation dirigée par Alain Vigneault, qui avait concédé un total de 145 buts lors de ses 48 premiers matchs, une moyenne de 3,09 par match, a été victime de pas moins de 39 buts lors de ses 10 derniers matchs disputés depuis le 28 décembre, une très haute moyenne de 3,90 buts par rencontre, concédant cinq buts ou plus pas moins de six fois !
 
Cette équipe a été irrégulière, car après avoir concédé 45 buts lors de ses 13 premiers matchs disputés du 4 octobre au 2 novembre, une moyenne de 3,46 avec une fiche de 6-5-2, elle avait été superbe par la suite, ne concédant que 61 buts dans ses 24 matchs suivants (moyenne de 2,54, deux buts ou moins dans 13 parties), du 5 novembre au 23 décembre, ayant eu un superbe rendement de 15-6-3, lors de cette période, avant le récent effondrement. 
 
Les Flyers ont eu un dossier de 4-5-1 lors de leur actuelle séquence de 10 matchs et ils viennent d'apprendre une mauvaise nouvelle, leur gardien de but Carter Hart devra s'absenter pour une période de quelques semaines, ayant été blessé au bas du corps.
 
Ce dernier, qui présente un dossier global de 15-11-3 avec une moyenne de 2,61, un blanchissage et une efficacité de ,905 en 32 matchs (29 départs), a été dominant à domicile, ayant un rendement de 13-2-2 avec une moyenne de 1,69, un blanchissage et une efficacité de ,940 en 17 matchs et atroce à l'étranger, où il n'a pu faire mieux qu'une fiche de 2-9-1 avec une très haute moyenne de 4,01 et une faible efficacité de ,850 en 15 matchs, dont 12 départs.
 
Par contre, cette équipe qui disputera ce soir, un quatrième match en six jours, n'a plus que trois matchs à disputer avant la pause du match des étoiles et elle aura un congé de neuf jours, du 22 au 30 janvier, elle qui affrontera les Penguins de Pittsburgh, mardi prochain et encore une fois, lors du retour, le 31 janvier.
 
Les Flyers ont rappelé le gardien Alex Lyon, des Phantoms de Lehigh Valley, de la Ligue américaine de hockey, ce dernier affichant un dossier de 9-11-2 avec une moyenne de 2,56, un blanchissage et une efficacité de ,916 en 23 rencontres cette saison.
 
Les Flyers avaient utilisé pas moins de huit gardiens en 2018-2019
 
Soulignons que les Flyers n'ont utilisé que deux gardiens cette saison, car Carter Hart et Brian Elliott ont été en santé, alors que l'an dernier, soulignons qu'ils avaient utilisé pas moins de huit gardiens différents, un record de l'histoire de la LNH pour une saison.