Si le match de samedi soir opposait deux jeunes quarts-arrière qui portent souvent le ballon, entre Lamar Jackson, des Ravens de Baltimore et Josh Allen, des Bills de Buffalo, le duel de dimanche soir mettra aux prises deux vieux vétérans qui ont toujours été des maîtres dans l'art de passer le ballon.
 
En effet, Drew Brees, des Saints de la N.-Orléans et Tom Brady, des Buccaneers de Tampa Bay, n'ont jamais été de très bons porteurs de ballon et ils ont vraiment été dominants sur les touchés par la passe, car ils se retrouvent au sommet de toute l'histoire de la NFL.
 
Brady, qui a eu 43 ans le 3 août dernier et dont la carrière a débuté en 2000, dans l'uniforme des Patriots de la N.-Angleterre, avant d'aboutir avec les Buccaneers en 2020, il est au premier rang de ce classement, ayant réussi 581 passes de touché em 301 matchs (dont 299 départs), alors que Brees, qui a eu 42 ans vendredi, et qui a débuté sa carrière dans l'uniforme des Chargers de San Diego en 2001, avant de se retrouver avec les Saints en 2006, il en totalise 571 en 287 rencontres (dont 286 départs), incluant 24 en 12 rencontres cette saison.
 
Dans le cas de Brady, il a lancé 40 passes de touché cette saison, son plus haut total depuis la saison 2007, alors qu'il avait dominé le circuit avec un total de 50. 
 
Aucun touché par la course pour Brees dans les éliminatoires
 
Pour les touchés par la course au sol, les deux joueurs sont à égalité avec un total de 25 à ce chapitre en saison régulière. 
 
Dans les éliminatoires, Brady totalise 75 passes de touché en 42 rencontres, alors que Brees en compte 36 en 17 parties, mais il est en quête de son premier touché sur une course au sol, alors que Brady en totalise six.
 
Josh Allen a autant de touchés par la course que Brees et Brady
 
Soulignons que Josh a déjà réussi 25 touchés par des courses au sol en 51 matchs réguliers, alors que Lamar Jackson en totalise 19 en 46 parties et les deux en totalise un chacun dans les éliminatoires.
 
Les Browns tenteront de poursuivre leur belle séquence
 
Dans l'autre match de ce dimanche, qui sera disputé en après-midi, les Browns de Cleveland, l'équipe cendrillon de la présente saison, tenteront de continuer leur beau parcours féérique.
 
En effet la formation dirigée par Kevin Stefanski (qui a été absent du premier match des éliminatoires, en raison de la COVID-19), qui a réussi à participer aux séries éliminatoires pour la première fois depuis 2002, triomphant dans le domicile des Steelers de Pittsburgh pour la première fois depuis 2003, lors de sa première partie des éliminatoires (48-37), dimanche dernier, tentera de remporter un deuxième match lors des séries d'une même saison pour la première fois de son histoire.
 
Jamais deux sans trois ? Rien n'est moins sûr, car leurs adversaires seront les puissants Chiefs de Kansas City, les champions du Super Bowl de l'an dernier et les champions du calendrier régulier de 2020.
 
Ils ont eu une fiche de 14-2-0 en 16 parties, eux qui ont donné congé à plusieurs joueurs, dont le quart-arrière vedette Patrick Mahomes, lors du dernier match régulier, un revers de 38-21 face aux Chargers de Los Angeles, qui ont terminé avec une fiche de 7-9-0 en 16 parties.
 
Nous verrons si le fait de donner congé à plusieurs joueurs aura été une bonne décision, car les Chiefs vont disputer leur premier match depuis le 3 janvier, ayant obtenu un laissez-passer pour la première ronde des séries.
 
On sait que lors de la saison 2019, les Chiefs avaient connu des débuts difficiles dans leurs matchs des éliminatoires et ils ne pourront pas se permettre la même chose contre les Browns, qui ont justement profité du début catastrophique des Steelers pour prendre une confortable avance et les vaincre.
 
Lors des trois matchs des éliminatoires de 2019, cette équipe avait accusé un retard de 24-0, face aux Texans de Houston, avant de triompher 51-31, le 12 janvier 2020, un retard de 17-7, contre les Titans du Tennessee, avant de gagner 35-24, le 19 janvier 2020 et un déficit de 20-10, face aux 49ers de San Francisco, avant de signer une victoire de 31-20, le 2 février 2020, dans le match du Super Bowl.