Il aura fallu attendre la toute fin du dernier quart pour voir un Peyton Manning en contrôle de ses moyens. Malheureusement, c'était trop peu trop tard pour les Broncos, qui affrontaient leur bête noire du tout dernier Super Bowl. Encore une fois, Russell Wilson a eu le meilleur sur Manning, en orchestrant une série sans faute, en prolongation. 

Sept mois après leur défaite au Super Bowl, les Broncos de Denver souhaitaient rebondir et faire oublier à leurs partisans cette horrible partie. De leur côté, les Seahawks voulaient tourner la page sur leur défaite de la semaine dernière, contre les Chargers. Un match fort excitant s'offrait donc à nous, du moins, à partir du quatrième quart. 

Un peu à l'image du Super Bowl, les Broncos semblaient déboussoler en début de rencontre. Dès leur première possession, le porteur Montee Ball a perdu le ballon avant qu'il ne soit récupéré par les Seahawks. Ballon Seattle. On avait presque l'impression d'avoir fait un retour dans le temps, jusqu'en février dernier.

Sur la séquence suivante, Russell Wilson remettait le ballon à Jermaine Kearse avant que ce dernier ne lui renvoie le relais, sur une superbe passe et un bel attrapé, pour un quart-arrière! Les Seahawks frappaient alors à la porte des buts. Le placement allait suivre. 

À la mi-temps, les hommes de Pete Carrolll avaient les devants 17-3 et rien ne semblait aller pour les Broncos : faible production au sol pour Ball, et Manning peinait à rejoindre ses receveurs, ce qui est plutôt inhabituel, dans son cas. 

Tout est possible, tant qu'il reste du temps!

N'ayant généré aucun point au quatrième quart, les Seahawks ne pouvaient pas crier victoire si rapidement. Après tout, quinze minutes, c'est plus que suffisant pour qu'un certain Peyton Manning permette aux siens de rester dans le coup. Mais pour lui redonner le ballon, ça prenait un gros jeu de sa défensive. 

Grâce à DeMarcus Ware, les Broncos ont pu rajouter deux points au tableau, après un touché de sûreté. De quoi motiver la troupe du Colorado. 

En reprenant le ballon, Manning semblait également reprendre ses esprits. Les siens ont pu se rendre jusqu'à la zone des buts, avant que le quart-arrière ne connecte avec Julius Thomas, pour le touché. 17-12, toujours en faveur des Seahawks. 

Ces derniers allaient reprendre le ballon pour quelques jeux, avant de redonner une chance à Manning de revenir sur le terrain. Histoire de redonner le goût de célébrer aux partisans de Seattle, Kam Chancellor a réussi une première interception aux dépens de Peyton Manning, cette saison. Un maigre placement allait suivre. La marque était alors de 20 à 12. 

Avec 59 secondes à écouler et un déficit de huit points, le #18 des Broncos n'avait pas dit son dernier mot. Quelques jeux plus tard, Manning allait connecter avec Jacob Tamme pour un touché. La 499e passe de touché en carrière du quart-arrière, rien de moins. Avec un converti de deux points, on avait droit à un nouveau match, avant que les Broncos ne voient leur espoir de victoire s'envoler, avec le touché des Seahawks en prolongation. 

Malgré la défaite, Peyton Manning a lancé pour 303 verges, 2 passes de touché et 1 interception. Son homologue a accompli la même chose, en récoltant un peu moins de verges par la passe, soit 258, de son côté. Cependant, il n'a pas flanché lorsque ça comptait. Après avoir parcouru les 80 verges qui les séparaient de la zone des buts, les Seahawks ont inscrit le majeur victorieux. Malheureusement, Manning n'a même pas eu l'occasion de toucher au ballon que la partie était terminée.

On ignore quand aura lieu le prochain affrontement entre ces deux clubs, mais parions que les Broncos voudront que les choses se terminent autrement, la prochaine fois. Encore.