Granby- Le prestigieux tournoi de la Coupe Memorial bat son plein depuis le 22 mai dernier dans la vieille capitale. Le gardien Cédrick Desjardins a fait partie de l’édition 2006 des Remparts de Québec championne de cet événement, en plus d’avoir atteint la finale l’année précédente alors qu’il enfilait les couleurs de l’Océanic de Rimouski. Retour sur la carrière bien remplie du Néo-Brunswickois aujourd’hui âgé de 29 ans.

Le portier de 6’0’’ a débuté sa carrière junior avec l’Océanic de Rimouski, lui qui avait été un choix de 13ème ronde de l’organisation l’été précédent. Après des débuts plus difficiles, les choses se sont replacées pour l’athlète ayant grandi à La Pocatière. C’est lors de sa troisième saison dans le circuit Courteau que Desjardins a connu ses meilleurs moments, aidant sa formation à remporter la Coupe du Président. L’équipe de Rimouski, qui était aussi guidée par nul autre que Sidney Crosby en attaque s’est toutefois avouée vaincue lors de la grande finale de la Coupe Memorial par la marque de 4 à 0 face aux puissants Knights de London, qui comptaient dans leurs rangs des joueurs tels Corey Perry, Rob Schremp et l’homme fort du Canadien de Montréal, Brandon Prust. Ces trois années avec l’équipe de toute une région n’ont pas été de tout repos pour le portier gaucher : « J’ai connu beaucoup de hauts et de bas à Rimouski. Ça n’a pas toujours été facile, mais j’ai appris. J’avais connu un creux de vague lors de mon année de 19 ans, mais ça s’est replacé par la suite puisque nous avons mis la main sur la Coupe du Président. Nous avions une très bonne équipe et de voir jouer un athlète comme Sidney Crosby était incroyable. Toutefois, perdre en grande finale de la Coupe Memorial a été difficile à avaler, surtout que l’organisation avait bâti cette équipe depuis 2-3 ans. J’ai cependant appris à composer avec la pression et ce fut un bon bagage d’expérience pour la suite de ma carrière », a décrit celui qui enfilait le #30 avec la formation du Bas-Saint-Laurent

Desjardins en action lors de sa dernière saison avec l’Océanic.  Source: Getty Images
Légende: Desjardins en action lors de sa dernière saison avec l’Océanic.

Échangé au cours de l’été aux Remparts de Québec pour sa dernière saison au niveau junior, l’athlète originaire d’Edmundston au Nouveau-Brunswick a continué sur sa lancée de la campagne précédente, alors qu’il a atteint la finale de la LHJMQ pour une deuxième année consécutive. Les Remparts ont toutefois baissé pavillon en 6 rencontres face aux Wildcats de Moncton. Puisque les Wildcats étaient les hôtes de la Coupe Memorial cette année-là, Desjardins a donc eu une autre opportunité de mettre la main sur la prestigieuse coupe. Cette fois-ci, il ne l’a pas laissée passer alors que sa formation a pris sa revanche sur Moncton pour gagner la grande finale 6 à 2 : « Bien que nous avions de la pression, notre expérience nous a aidé à la suite de notre défaite à la Coupe du Président et nous sommes revenus plus fort. En moins de un an, nous nous sommes bâti une véritable identité. Ce fut la cerise sur le « sunday » pour conclure ma carrière dans la LHJMQ », a imagé le gardien de but de l’équipe d’étoiles de la Coupe Memorial en 2006.

Cédrick Desjardins célèbre sa conquête de la Coupe Memorial à la suite de la victoire de 6 à 2 des Remparts face aux Wildcats.Source: Andrew Vauhan
Légende: Cédrick Desjardins célèbre sa conquête de la Coupe Memorial à la suite de la victoire de 6 à 2 des Remparts face aux Wildcats.

À la suite de cette importante victoire dans son parcours de hockeyeur, Desjardins, qui n’avait jamais été repêché par une équipe de la LNH, a signé un contrat de deux ans avec l’organisation des Canadiens de Montréal. Bien qu’il ait disputé quelques rencontres avec les Bulldogs d’Hamilton dans la Ligue américaine de hockey (AHL), c’est surtout avec les Cyclones de Cincinnati que Desjardins va se faire un nom. Au terme de la campagne 2007-2008, les Cyclones étaient les nouveaux champions de la East Coast Hockey League, entre autre grâce aux performances étincelantes de leur cerbère qui a présenté une moyenne de buts accordés de 1,89 et une efficacité de ,939% pour ainsi mettre la main sur le titre de MVP des séries : « L’organisation du Canadien de Montréal en est vraiment une de grande classe. Prendre part aux camps de l’équipe de mon enfance a été un moment inoubliable. Comme j’étais toujours derrière de bons gardiens de but dont Carey Price, Jaroslav Halak, Marc Denis, j’ai appris à me dépasser à chaque jour. Lors de notre conquête de la Coupe Kelly, j’étais très content, car c’était mon premier championnat chez les professionnels et cela a conclu à merveille ma meilleure saison en carrière », a expliqué celui qui fut le coéquipier du Québécois David Desharnais cette année-là.

Desjardins (le gardien de but à droite) célébrant la Coupe Kelly avec le reste de ses coéquipiers chez les Cyclones de Cincinnati en 2008.Source: The ECHL
Légende: Desjardins (le gardien de but à droite) célébrant la Coupe Kelly avec le reste de ses coéquipiers chez les Cyclones de Cincinnati en 2008.

Deux années plus tard, après avoir signé une prolongation de contrat avec l’organisation  montréalaise, sans toutefois obtenir un départ dans le circuit Bettman, l’athlète de 6’0’’ et 192 livres est échangé au Lightning de Tampa Bay en retour d’un autre gardien, Karri Ramo. C’est avec l’organisation floridienne que l’ancien de l’Océanic de Rimouski a obtenu sa première chance dans la LNH, plus précisément le 30 décembre 2010 à Tampa Bay face…aux Canadiens! À son premier départ, Desjardins a bloqué 27 des 28 tirs qu’il a reçus pour signer son premier gain dans la meilleure ligue de hockey au monde : « C’est Guy Boucher qui m’avait prévenu le matin même. Il ne voulait pas m’avertir la veille pour que je puisse avoir une bonne nuit de sommeil. Lorsque j’ai su la nouvelle, j’ai appelé tout mon entourage! Bien que j’aie accordé un but sur le premier lancer, je me suis bien repris par la suite pour remporter ce match. Gagner face à un gardien comme Carey Price qui a été exceptionnel cette année rajoute un petit quelque chose de plus à cette victoire », s’est remémoré le père de famille.

Le Néo-Brunswickois célèbre sa première victoire dans la LNH face à la Sainte-Flanelle en remerciant ses partisans floridiens.

Source: Getty Images
Légende: Le Néo-Brunswickois célèbre sa première victoire dans la LNH face à la Sainte-Flanelle en remerciant ses partisans floridiens.

Le vainqueur de la Coupe Memorial en 2006 a signé une autre victoire quelques jours plus tard à la suite d’une performance de 34 arrêts face aux Rangers de New York.  Il a toutefois disputé le reste de la campagne dans la AHL avec les Admirals de Norfolk. La saison suivante, soit en 2011-2012, Cédrick Desjardins a passé la totalité de la saison avec le club-école de l’Avalanche du Colorado, les Monsters de Lake Erie. Malgré de bonnes performances, il n’a pas obtenu de départ avec le grand club. Pour la campagne 2012-2013, le gagnant de la Coupe Kelly est revenu dans l’organisation montréalaise à la suite d’un pacte d’une durée d’un an.  Toutefois, comme ce fut le cas quelques années plus tôt, Desjardins est de nouveau envoyé à Tampa Bay, cette fois-ci en retour d’un certain Dustin Tokarski. En deux saisons en Floride, le portier n’a pris part qu’à quatre rencontres dans la LNH, s’inclinant à toutes les occasions.

Desjardins avec l’uniforme du club-école des Canadiens de Montréal, les Bulldogs de Hamilton.Source: Wikipédia
Légende: Desjardins avec l’uniforme du club-école des Canadiens de Montréal, les Bulldogs de Hamilton.

L’an dernier, soit à l’été 2014, le cerbère a apposé sa signature sur un contrat de deux ans avec l’organisation new-yorkaise des Rangers. Cependant, une opération pour réparer des ligaments a forcé la fin prématurée de sa saison alors que le principal intéressé n’a disputé que 15 rencontres dans la ligue américaine. Il se prépare toutefois très fort dans le but de revenir en forme au camp d’entraînement cet automne : « Pour cet été, je veux être le plus en forme possible pour être totalement prêt lors du camp. L’organisation a de très bons gardiens de but dans ses rangs alors je me dois de performer. Chaque année est un nouveau défi pour moi. L’an prochain, je veux disputer le plus de matchs possible tout en espérant avoir la chance de porter le chandail des Rangers pour une rencontre officielle et si possible, signer un nouveau contrat », a exprimé celui qui fêtera son 30ème anniversaire de naissance le 30 septembre prochain.

Desjardins lors d’une rencontre préparatoire en septembre 2014 alors que New York affrontait les Blackhawks à Chicago.Source: Getty Images
Légende: Desjardins lors d’une rencontre préparatoire en septembre 2014 alors que New York affrontait les Blackhawks à Chicago.
Pour conclure cet entretien, le Canadien a bien voulu se prêter au jeu des prédictions pour déterminer le vainqueur de la 97ème édition de la Coupe Memorial : « C’est certain que je souhaite la victoire à un de nos deux représentants de la LHJMQ, soit Québec ou Rimouski. Nous sommes bien représentés et ces deux équipes ont ce qu’il faut pour rivaliser avec les gagnants de l’Ontario et de l’Ouest. Les Remparts ont un certain avantage puisqu’ils jouent devant leurs partisans, mais une finale Québec-Rimouski serait incroyable pour les spectateurs », a conclu le sympathique gardien de but.

 

P-S: Ma dernière entrevue sur le Grand Club, Barkov est heureux d'évoluer avec Jagr!