Bon ! Le moment est venu de régler ce problème de centre numéro un une fois pour toutes ! Ce club de hockey, le Canadien de Montréal, n'a pas de centres de premier plan depuis Vincent Damphousse. Cette année, ça va changer ! 

John Tavares est le sauveur de ce club, il va nous mener à la terre promise ! Il va...

Hein ? Il ne veut rien savoir du Canadien ? Et il a signé pour 7 ans avec un salaire annuel de 11 M $ ? C'est cher un peu, mais ce n'est quand même pas de bon augure...

On va avoir Ryan O'Reilly au moins ? ( O'Reilly échangé aux Blues de Saint-Louis en retour de Patrik Berglund, Vladimir Sobotka, Tage Thompson, un choix de première ronde en 2019 et un choix de 2e ronde en 2021 ) 

Non plus ? Allons chercher Joe Thornton ! Il est peut-être vieux, mais il peut encore produire ! Et en plus, il servira de mentor à nos jeunes ! Il sera... de retour à San José pour encore un an ?

Et Paul Stastny ? Il pourrait faire l'affaire, lui ! ( Il signe avec Vegas pour 3 ans et un salaire de 6,5 M $ )

Euh... Bergevin ? Fait quelque chose au moins ? ( Signe Tomas Plekanec pour 1 an / 2.25 M $ ) Tu me niaises, là ? Tomas Plekanec ? Heureux de le revoir, mais c'est vraiment le mieux que tu peux faire ? ( Signe Matthew Peca pour 2 ans et un salaire annuel de 1.3 M $ par saison ) 

Donc, si j'ai bien compris, il n'y a aucun centre de qualité qui veut venir à Montréal ? Est-ce qu'on va attirer un bon ailier au moins ? ( James Neal signe avec Calgary pour 5 ans avec un salaire de 5.75 M $ par saison ) Bon ben, c'est ça qui est ça, n'est-ce pas ? 

Et les défenseurs ? Rendu là, Erik Karlsson ne viendra pas à Montréal, c'est certain. Donc allons chercher de la profondeur. Mieux encore, un Québécois ! ( Xavier Ouellet signe à Montréal pour un an, à deux volets ) Ah, il est né en France ? Donc ce n'est pas vraiment un Québecois ? Au moins, ça va parler un peu plus le français dans le vestiaire.

Ah oui, j'oubliais ! Max Pacioretty n'était pas supposé être échangé ? Il va au moins nous rapporter quelque chose. ( Annulation de transactions avec Los Angeles et Buffalo ) 

Ouaip ! C'est officiel, on est foutu.

-----

Le moment fatidique est arrivé, chers partisans du Canadien. Ce club est en train de se rendre compte qu'il n´arrivera à compétitionner avec les meilleurs clubs de la LNH. Le seul espoir que l'équipe avait pour compétitionner ? Ce John Tavares ? Il joue désormais pour nos plus grands rivaux, les Maple Leafs de Toronto. Encore une fois, nous n'avons pas de centres de premier trio. Tomas Plekanec remplira probablement ce rôle par défaut en attendant que les jeunes centres Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling se développent, mais on s'entend que Plekanec est au mieux un centre de 3e trio à ce stade de sa carrière. 

Je souhaite ardemment que ces jeunes centres se développent bien, parce que cette organisation n'est tout simplement pas capable de développer leurs jeunes. 

- Michael McCarron, un ancien choix de première ronde format géant qui fait constamment la navette entre la LNH et la ligue américaine sans être capable de trouver son rythme.

- Zachary Fucale, qui passe de possible remplaçant à Carey Price à être un gardien des ligues mineurs... des ligues mineurs.

- Nathan Beaulieu. Il est Nate the Great, mais seulement dans sa tête. Un autre ancien choix de première ronde qui a fait patate, tant à Montréal qu'à Buffalo.

- Jarred Tinordi, un autre grand gaillard de la première ronde qui fait la navette LNH - AHL tellement souvent que son développement fût gâché.

- Kyle Chipchura... Doux Jésus, Kyle Chipchura. S'il vous plaît, ne m'achalez pas avec lui.

Et il arrive parfois que certains jeunes joueurs vont réussir à être le joueur attendu. Malheureusement, ils débloquent en jouant pour le compétiteur.

- Ryan McDonagh... est-ce que j'ai vraiment besoin de spécifier ?

- Mikhail Sergachev. Un an après l'échange qui a amené Drouin à Montréal, il est devenu une pièce maitresse de la défensive du Lightning de Tampa Bay.

- Guillaume Latendresse, toute une déception à Montréal ! Oh, regardez ! Il a marqué 25 buts à sa première saison avec le Wild ! Dommage que les commotions ont coupés court à sa carrière, il était bien parti.

- Mike Ribeiro, bourré de talent, mais le Canadien n'aime pas son attitude. Bon débarras ! Euh, les gars... il vient de débloquer à Dallas. Ah, misère... Les Stars remercient encore le CH à ce jour pour ce cadeau.

- François Beauchemin... sérieusement les gars, un petit gars de chez nous et vous le faite jouer un seul match ? Vous avez la punition de le voir connaitre une carrière plus que respectable de 15 saisons dans la LNH.

Je pourrais continuer à nommer des joueurs comme eux et j'aurais fini mon billet à ce moment précis. Mais vous savez quoi ? Je ne fais que commencer.

Présentement, l'attaque du Canadien n'est rien de moins que Max Pacioretty qui espère de tout coeur un vrai centre numéro un à Montréal pour pouvoir enfin réussir à marquer 40 buts dans une saison. Ce ne sera Tomas Plekanec qui va l'aider. Bien que je suis content de le revoir dans l'entourage de l'équipe, dans l'état de notre ligne de centre, il sera sur le 2e trio. En espérant que Phillip Danault sera la réponse à la question, mais on a le droit de rêver.

Mis à part Pacioretty, Brendan Gallagher est notre 2e meilleur ailier. C'est un des seuls dans l'équipe qui fonce au filet à tous les matchs. Il aura de l'aide dans ce département avec Max Domi. Si vous vous demandez pourquoi je dis ça, allez voir mon billet sur ma réaction de l'échange Domi-Galchenyuk et vous allez comprendre. Malgré que ça nous fait un marqueur de 30 buts en moins.

Et puis, il y a la défensive... Doux Jésus, la défensive.

- Jeff Petry. Vu de même, c'est comme s'il n'avait jamais quitté Edmonton.

- Karl Alzner. Oui, il était notre homme de fer, mais ça n'excuse en aucun cas sa mauvaise saison. D'ailleurs, ce contrat-là commence à sentir mauvais.

- David Schlemko... vous pensez honnêtement que joueur va jouer aux côtés de Shea Weber ? Sérieusement ?

- Jordie Benn. Il est correct, mais j'aime mieux avoir son frère avec l'équipe.

- Shea Weber. Encore à la recherche d'un partenaire stable sur la première paire. Et les blessures commencent à s'accumuler, donc il faudra faire vite.

- Victor Mete. J'espère juste qu'on n'a pas brulé ce jeune.

Plus inquiétant encore, c'est la dernière ligne de défense. Carey Price est notre plus grande force. Il est aussi devenu notre plus grande faiblesse. Si vous n'êtes pas témoin de sa performance de la dernière saison, juste vous dire qu'il a eu une baisse de régime. 16 victoires seulement en 49 matchs, c'est sa pire récolte depuis la saison 2009-2010. Sa moyenne de buts alloués de 3,11 est la pire de sa carrière. Ouin, c'est sûr que la mauvaise défensive devant lui ne l'a pas aidé, mais quand même. Ça, puis aussi le fait qu'il était blessé durant une partie de la saison. 

Rendu là, je vais essayer d'être un peu plus optimiste ; la seule chance que le Canadien puisse faire les séries est que Carey Price redevient le gardien qui arrête tout ce qui bouge. Ça risque d'être encore ça, le plan pour cette saison. Mais j'ai bien peur que l'équipe ne soit pas assez bonne au camp d'entrainement... encore une fois.

-----

Je n'arrive pas à croire que j'avais pensé que Marc Bergevin avait fait un bon travail à un moment donné. Il avait fait de bonnes transactions à ses débuts comme directeur général du Canadien de Montréal, comme l'acquisition de Thomas Vanek, l'acquisition de Dale Weise pour Raphaël Diaz et ensuite Phillip Danault en retour de Weise et Tomas Fleischmann. mais c'est surtout les mauvaises transactions qu'il a réalisés qu'on parle en mal de lui.

- P.K. Subban est devenu une distraction pour l'équipe. Oui, il a beaucoup donné à la communauté, plus précisément aux enfants malades, mais la dernière chose que cette équipe à besoin, c'est une diva. Échangeons-le à Nashville en retour de Shea Weber, un défenseur plus vieux que Subban, qui joue un style plus physique que Subban et dont le lourd contrat va durer jusqu'à ses 40 ans. Tel que mentionné plus tôt, les blessures commencent à être nombreuses dans son cas.

- Faire l'acquisition de Andrew Shaw contre deux choix de 2e tour au repêchage de 2016. Un de ces choix devient Alex DeBrincat, qui a marqué 52 points à sa première saison à Chicago.

- Est-ce que j'ai besoin de vous mentionner l'échange Drouin-Sergachev encore une fois ? Bon, si vous le dites. Un an plus tard, pendant que Sergachev joue avec Victor Hedman, Anton Stralman et Ryan McDonagh ( Arrête ! STP ! ), Drouin tarde encore à jouer à son plein potentiel.

Et c'est sans compter les signatures. Et aussi les non-signatures.

- Il faut faire de la place sur la masse salariale, les gars ! Offrons un contrat de 4 ans à Alex Radulov. Quoi ? Il va signer avec Dallas pour 5 ans ? Vite, qu'on lui offre 5 ans ! Ah non, trop tard.

- Andreï Markov est notre défenseur avec le plus d'ancienneté, mais il temps de penser à l'avenir. Il veut 2 ans, mais il va sûrement accepter pour un an, notre jeunesse en sera reconnaissant... il s´en va dans la KHL ?

- Bon, on n'a pas beaucoup d'options chez les agents libres... Je le sais ! Allons signer Ales Hemsky. Il ne va pas se blesser à nouveau ! ( Oui, il va se blesser à nouveau )

- Euh... Rebienvenu à Montréal, M. Mark Streit ? ( Dernière saison décevante, contrat racheté en milieu de saison )

- Sans oublier Karl Alzner. Vous savez ce qui s'est passé la saison dernière.

-----

Ce qui nous mène à la situation actuelle. Le Canadien de Montréal, dans le moment présent ne ressemble pas à une équipe qui aspire à la Coupe Stanley et encore moins aux séries éliminatoires. En fait, la seule chose dont le Canadien peut aspirer, c'est de choisir Jack Hughes au premier rang du repêchage de 2019. Cette équipe n'est rien de plus que Carey Price  et Max Pacioretty qui portent l'équipe à bout de bras jusqu'à ce que leurs jambes cassent. Et certains pensent encore que cette équipe peut faire les séries ? C'est comme si les dirigeants ont décidé de se souvenir de la Coupe Stanley de 1993 et puis après, c'est merci et bonne journée. Cette organisation a décidé de se laisser aller et de ne plus avoir la rage de vaincre.

Marc Bergevin serait déjà congédié si Geoff Molson avait été plus exigeant. Mais il ne fait rien. Qui peut le blâmer ? Le Centre Bell restera plein à craquer, la population sera encore au rendez-vous et l'équipe continue de faire des profits année après année.

Pour le moment, nous sommes de retour dans les années noires. Nous n'avons toujours pas de centre numéro un. Max Pacioretty risque fort probablement de ne pas être échangé et entrer dans le marché des agents libres. L'équipe va trouver un autre moyen de gaspiller une saison de Carey Price. Ou peut-être qu'on va devenir chanceux, que le Canadien gagne la Coupe Stanley contre toute attente et qu'on va rire de ce billet jusqu'à la nuit des temps, mais ça me surprendrait.

D'ici là, amusez-vous à vous faire écraser par John Tavares et les Maple Leafs pendant 7 ans !