Je suis découragé quand j’analyse les 7 ans de Marc Bergevin, l’équipe qu’on nous présente et tout croche et sans personnalité. On essaie de nous faire croire que la relève est toute puissante alors qu’aucune garantie vient avec Ryan Poehling, Alexander Romanov et Cole Caufield. Pour la première fois depuis ma naissance en 1982, les partisans veulent entendre parler de reconstruction. Mais pourquoi tout jeter à terre... s’il y a un autre technique.

Étape  1 : mettre Tomas Tatar et Ilya Kovalchuk dans la vitrine.

Ilya KovalchukSource: RDS
Légende: Ilya Kovalchuk
undefinedundefined

Ça ne prend pas la tête à Papineau pour comprendre que le canadien est à la recherche d’un défenseur gaucher pour jouer avec Shea Weber. Mais pourquoi attendre le repêchage et se ramasser prit pour en repêcher un alors que le draft pullule de génie offensif. Ma stratégie : mettre la main sur un défenseur gaucher en bas âge et des choix de repêchages élevés en retour des deux attaquants qui nous ont pratiquement rien coûtés.

Optionnel : Vérifier le retour pour Jeff Petry... si jamais les fils se touchent chez un autre DG.

Étape  2 : Couler au classement.

Rapportez-vous-en 2016, le top 3 au repêchage se nomme Matthews, Laine et Dubois. Que fait le canadien... tenter de survivre inutilement, méthode qui les sortira du top 3 et de l’éventuel superstar recherchés. Comment on y parvient ? Donnez 30% des départs restants à Charlie Lindgren, tentez des expériences avec des jeunes sur le jeu de puissance ou en désavantage numérique. Jordan Weal ou Nick Cousins s’avère une option intéressante sur le Power play pour une équipe qui ne cherche pas réellement à gagner.

Étape  3 : s’inspirer des rangers de New York

Geoff Molson doit écrire une belle lettre dans le journal de Montréal... La force des jeunes ou un slogan trop usé comme celui-là. Ensuite repêcher une bombe au repêchage, Lafrenière ou Byfield. 7 jours plus tard, trouver l'Ufa qui en vaut la peine comme Artemi Panarin et finir le tour en échangeant le choix de 1re ronde en 2021 pour un autre défenseur gaucher. En 10 jours, les rangers sont allés chercher Artem Panarin, Kapo kakke et Jacob Trouba dans la même période de paie.

Étape  4 : conserver Carey Price et Shea Weber.

Ne virons pas fou, il faut conserver les deux vétérans pour encadrer et sécuriser les jeunes. Si jamais et je dis bien si jamais, un des deux joueurs demande à être échangé, Bergevin doit l’accommoder et accélérer la reconstruction. Mais tant que les 2 hommes sont heureux, faut les garder dans le mélange pour structurer la relance.


Étape  5 : conserver Claude Julien ça va faire la chaise musicale des entraîneurs en chef.

Claude JulienSource: PC
Légende: Claude Julien
undefined

 

Claude est très compétent mais il fait avec les joueurs qu’on lui offre. Offrez-lui une équipe compétitive et vous verrez ce que le vétéran entraîneur en fera. À ce point si, ce serait une énorme injustice de congédier le coach avant le directeur général.

Les médias aiment rappeler que les reconstructions ne fonctionnent pas toujours en nous rappelant les oilers d’Edmonton. Je préfère regarder ce que les pingouins ou les black Hawks ont offert après avoir souffert car nous les fans du CH souffront dans les 4 dernières années.