Par Martin Fournier

Ce samedi au Cabaret du Casino de Montréal, Steven Butler (23-1-1, 20 KO) affrontera l’Américain Carson Jones (40-13-3, 30 KO). Originaire d’Oklahoma City, Jones a fait ses débuts chez les professionnels en octobre 2004. Sur l’ensemble de sa carrière, il a disputé 312 rounds, son pourcentage de KO s’établit à 52%.

Le droitier de 31 ans mesure 5 pieds 10 pouces, avec une portée de 72 pouces, il a détenu au cours de sa carrière de nombreux titres mineurs chez les super mi-moyens et les mi-moyens dont ceux de la WBC des Amériques; WBC international, WBC international silver; WBA- NABA et chez les mi-moyens, le titre USBA. Soulignons qu’il a conquis deux de ces titres en Angleterre et fait à noter, il a longtemps été entraîné par le renommé Abel Sanchez qui est l’entraîneur d’un des meilleurs boxeurs sur la planète actuellement, Gennady Golovkin, avec qui il a mis les gants à l’entraînement ainsi qu’avec Canelo Alvarez. Jones en sera à son premier combat dans la division des poids moyens.

À ses 13 défaites à son actif, il a perdu à deux reprises contre Kell Brook en Angleterre, ancien champion du monde IBF des mi-moyens, d’août 2014 à mai 2017. Dans son premier duel contre le britannique en juillet 2012 avant qu’il ne devienne champion du monde en 2014, il a perdu tout de même une décision majoritaire face à Brook (114-114, 113-116 et 113-115), non négligeable en soi comme résultat.

Dans son deuxième combat contre Brook, en juillet 2013, il s’est incliné par TKO au 8e assaut. Outre ses deux défaites honorables contre Brook, il a aussi perdu contre un autre ancien champion du monde, le mexicain, Antonio Margarito, qui a détenu les titres mondiaux WBO, IBF et WBA  des mi-moyens de 2002 à 2009. Il s’est incliné en septembre 2017, au 7e round, au Mexique, dans une fin de combat controversée.

Tout au long de sa longue carrière, le boxeur de 31 ans s’est souvent battu à l’étranger dont sept fois en Angleterre et récemment au Mexique. Outre ses deux combats contre Kell Brook en Angleterre, il a disputé deux combats consécutifs contre l’anglais Brian Rose (alors 26-2-1) en 2015, une victoire par TKO au premier round et dans le deuxième duel, une défaite par décision unanime en 12 rounds. En novembre 2016, il avait aussi disposé de l’anglais Ben Hall (alors 9-0-1) au Wembley Arena par TKO au 6e round.

Ce samedi au Casino, il en sera à son neuvième combat en sol étranger, à l’extérieur des États-Unis sans compter les autres fois où il s’est battu à l’extérieur d’Oklahoma City, sa ville natale. Force est de constater que ce road warrior du ring ne recule pas devant aucun défi et Butler devra être prêt à faire face à cet américain coriace et expérimenté. Un combat pour Butler qui pourra nous permettre de bien mesurer la valeur du jeune québécois à ce stade de sa carrière.

Pour lire la suite, rendez-vouos sur 12 Rounds.