On peut dire que le gardien Corey Crawford, des Blackhawks de Chicago a le numéro du Canadien de Montréal, car il le domine outrageusement et plus spécialement au Centre Bell.
 
En effet, natif de Châteauguay, le gardien de la formation de la ville des vents, présente un rendement à vie de 9-2-2 avec une superbe moyenne de 1,54, deux blanchissages et une très haute efficacité de ,954 dans ses 13 matchs disputés contre le Tricolore, ayant concédé seulement 20 buts sur 439 tirs en 779:35 minutes de jeu.
 
Ses deux défaites contre le Canadien en temps régulier l'ont été au United Center, la première fut le 5 novembre 2017, alors qu'il s'était incliné 2-0, concédant deux buts sur 35 tirs et c'est Charlie Lindgren qui avait enregistré le jeu blanc, arrêtant 38 lancers des Blackhawks, alors que son autre revers fut le 9 décembre 2018 (3-2), concédant trois buts sur 28 tirs, contre Carey Price.
 
Sa moyenne de 1,54 et son efficacité de ,954 sont les meilleures contre les 30 formations de la LNH, mais soulignons qu'il a un dossier à vie parfait face aux Sabres de Buffalo, 11-0-0 avec une moyenne de 1,96 et une efficacité de ,929 en 11 rencontres.
 
Il adore le Centre Bell, où il un dossier quasi-parfait !
 
On peut dire qu'il a connu un succès fou dans le domicile du Canadien, car il a un dossier à vie de 5-0-2, avec une moyenne de 1,14, deux blanchissages et une efficacité qui tire de la science-fiction (,971), n'ayant concédé que huit buts sur 273 tirs dans ses sept matchs disputés au Centre Bell.
 
Ce dossier est certainement l'un des meilleurs sinon le meilleur pour un gardien adverse dans le domicile du Tricolore.
 
Après avoir subi deux défaites en prolongation de 2-1 lors de ses deux premières présences dans le domicile du CH, il a une fiche parfaite de 5-0-0 dans ses cinq derniers matchs disputés à Montréal, lui qui a été quasi-parfait et une véritable muraille, ne concédant que quatre buts sur 200 tirs lors des cinq parties, ayant fait face à une mitraille de 40 tirs ou plus dans les quatre dernières rencontres, dont 48 lors de sa dernière partie, un gain de 2-0, le 16 mars dernier.
 
Présentement, Crawford, qui a eu 35 ans le 31 décembre dernier, connaît des difficultés depuis deux saisons, car après avoir eu une fiche de 14-18-5 avec une moyenne de 2,93, deux blanchissages et une efficacité de ,908 en 39 rencontres en 2018-2019, il en arrache encore plus cette saison 2019-2020, affichant un piètre dossier de 7-13-2 avec une moyenne de 3,09 (au 44e rang), un blanchissage et une efficacité de ,906 (au 34e rang) en 23 matchs, dont 22 départs.
 
En carrière, il présente un rendement de 251-155-52, une moyenne de 2,45, 26 blanchissages et une efficacité de ,917 en 471 matchs, dont 457 départs.
 
Ayant un dossier de 1-6-0 dans ses sept derniers matchs disputés depuis le 10 décembre, en profitera-t-il pour retrouver le chemin du succès, lui qui devrait disputer le match de ce soir au Centre Bell ?
 
LES MATCHS DE COREY CRAWFORD AU CENTRE BELL
DATE-RÉSULTAT-PJ-MINS-BA-BL-MOY.-V-D-(P-F)-TIRS-MOY.
5 avril 2011-Chicago 1 à Montréal 2 (pro.), 61:19 minutes, 2 ba, 35 tirs, défaite prolongation
11 janvier 2014-Chicago 1 à Montréal 2 (pro.), 61:28 minutes, 2 ba, 38 tirs, défaite prolongation
4 novembre 2014-Chicago 5 à Montréal 0, 60:00 minutes, 0 ba, 28 tirs, victoire
14 janvier 2016-Chicago 2 à Montréal 1, 59:59 minutes, 1 ba, 40 tirs, victoire
14 mars 2017-Chicago 4 à Montréal 2, 60:00 minutes, 2 ba, 42 tirs, victoire
10 octobre 2017-Chicago 3 à Montréal 1, 60:00 minutes, 1 ba, 42 tirs, victoire
16 mars 2019-Chicago 2 à Montréal 0, 60:00 minutes, 0 ba, 48 tirs, victoire
 
TOTAUX DE COREY CRAWFORD AU CENTRE BELL
7 parties, 422:46 minutes, 8 buts alloués, 2 blanchissages, moyenne de 1,14, 273 tirs, efficacité de ,971, 5 victoires, aucune défaite, deux revers en prolongation.