Le cœur sur la main.

Voilà comment je qualifierais Dominic Lavallée.

Que d’attente et de complications pour concrétiser cette entrevue ! Pire qu’une vedette ! « Je n’ai pas de vie », me dit-il d’un seul trait lorsque je l’ai taquiné en début de rencontre. Malgré tout, il prend le temps d’aider, d’y aller vraiment de charité humaine.

J’admire ces gens-là. Poussés par un élan, ils s’impliquent pour tendre la main à leur prochain.

L’histoire débute avec son ami Maximilien Faubert qui lui déniche un emploi. De fil en aiguille, il se lie d’amitié avec Shawn Richer qui y travaille également. Au même moment, la compagne de ce dernier, donnera naissance à un 3e enfant d’ici quelques mois.

Dominic et sa femme Marie-Dominique Savard ainsi que leurs deux enfants,  Thomas et Mathys.

 

Or, des complications surviennent et l’arrivée se fait précocement, prématurée de huit semaines. Shawn, un grand amateur de boxe, décide d’appeler le nouveau-né Lennox, en l’honneur du pugiliste Lennox Lewis. Sans le savoir, il n’aurait pu opter pour un meilleur prénom. Voici pourquoi.

Quelques jours après la naissance de Lennox, les médecins constatent une enflure à son cerveau. Ils doivent installer un drain afin de diminuer la pression. Puis, quelques jours à peine avant Noël 2018, le verdict tombe: Lennox souffre de paralysie cérébrale. C’est le désarroi chez le couple de Saint-Simon, petite municipalité sise non loin de Saint-Hyacinthe.

Dominic (à gauche) lors de sa participation au marathon de Bécancour en 2015.

 

Dominic est également secoué par cette nouvelle. Ancien adepte d’arts martiaux et de course à pied, il se regarde dans le miroir. Il pèse 206lb. « Je n’avais jamais souffert d’un tel surplus de poids dans ma vie. » Il décide de se prendre en main car il réalise que son existence déséquilibrée le mène vers la catastrophe.

Il choisit la course à pied et reprend l’entraînement. Afin de se motiver, il doit se trouver un objectif. « Je ne courrai pas pour rien ».

Jadis, il a traversé une période sombre également avec l’un de ses deux enfants, Mathys, aujourd’hui âgé de 8 ans, qui est autiste. Conscient des déboursés et du temps que les parents doivent consacrer pour les soins à leurs enfants dans des situations semblables, il décide de créer un événement sur GoFundMe, qui s’appellera : Je cours pour Lennox.

Dominic a participé aux 24heures de Tremblant. On le voit sur cette photo en compagnie de Benoît Gagnon.

 

« Je connaissais à peine Lennox et mon absence dans la démarche initiale des parents à s'ajuster m’a incité à m’impliquer de la sorte. Je ne voulais pas incommoder les gens avec cette cause. La famille de Lennox a décidé d’embarquer. L’objectif était de 5,000$ et au moment d’écrire ces lignes, 6,075$ avaient été amassés.

Par conséquent, le défi de Dominic consistera à courir 58km, de sa résidence jusqu’à l’église de Saint-Simon, le 30 juin prochain. Dominic va parcourir sa plus grande distance à vie, lui qui a déjà participé à un marathon, celui de Bécancour, le 11 octobre 2015

 

Marie-Dominique, une grande artiste qui lui a permis de rencontrer plusieurs personnalités sportives tel Ed Belfour, ex-gardien des Hawks de Chicago, l'un de mes préférés à l'époque.

 

Il faut préciser que Dominic s’est également impliqué activement dans les 24h de Tremblant, pour une jeune, Julie-Maude, malheureusement décédée, il y a deux ans, à l’âge de 9 ans. « Avant qu’elle nous quitte, je me suis fait tatouer une couronne avec la mention Juju sur le mollet gauche. Lorsque je lui ai montré ce tatouage, j’ai reçu le plus beau câlin qu’un être humain peut obtenir », raconte Dominic, 33 ans, précisant que les funérailles de Julie-Maude se sont déroulées la journée même de son anniversaire de naissance !

Dominic court régulièrement tôt le matin. Ses petites distances avant de se rendre à son travail de représentant des ventes chez le concessionnaire automobile Mitsubichi Sorel-Tracy. Les longues, il les garde pour le week-end.

Se qualifiant d’extrémiste, il ne fait pas l’ombre d’un doute dans sa tête qu’il parviendra à relever ce défi. «Ma blonde va m’accompagner en vélo pour me ravitailler et Stéphanie Plante qui travaille pour Jimmy Sévigny, a décidé d’en courir un bout avec moi. Même mon ami Maximilien, qui réside maintenant à Amsterdam à cause de son emploi, fera le voyage pour m’accueillir à Saint-Simon », signale-t-il avec fierté.

Un couple qui a le coeur sur la main.

 

Dominic a perdu 31lb jusqu’à présent. Il se sent beaucoup mieux.

Cette journée du 30 juin, lorsqu’il quittera sa résidence pour cette mission, il pensera au jeune Lennox et particulièrement au fait qu’il devra porter durant toute sa vie ce drain qui relie son cerveau jusqu’à son estomac pour régler sa pression cervicale. Il recevra alors toute l’énergie pour se rendre à bon port en l’honneur de ce jeune battant.

 

Si vous désirez contribuer : https://www.gofundme.com/je-cours-pour-lennox

Cliquez ici pour soutenir la campagne Je cours pour Lennox !!! organisée par Dominic Lavallée

Il y a des gens avec une générosité démesurée, des gens qui pourraient vous offrir ce qu'ils ont pas. Pour ma part j'ai la chance d'avoir une personne comme ça près de moi. Shaun est un chum exceptionnel, dévoué et toujours présent pour les gens autour de lui malgré tout ce qui se passe d...

gofundme.com