Je dois vous l'avouer j'étais comme un enfant littéralement "scotché" à mon écran ce soir en regardant la première manche du championnat américain de snocross ISOC. Je n'y suis pas cette année, raison première, et nombreux sont les Québécois présents dans les différentes catégories. Nombreux vous dis-je...

 

  • #11 Tim Tremblay, Saint-Cyrille-de-Wendover
  • #144 Maxime Taillefer, Laval
  • #220 Françis Pelletier, St-Prime
  • #878 Samuel Blouin, Saint-Ferréol
  • #153 Keven Kelly, Jonquière
  • #55 Francis Methot, Saint-Jean-sur-Richelieu
  • #124 William St-Laurent, Saint-Bruno
  • #172 André Pilon, Brébeuf
  • #880 Martin Mailloux, Ste-Sophie
  • #111 Nathan Mailloux, Ste-Sophie
  • #224 Jean-Sébastien Côté, Saint-Bruno
  • #153 Keven Kelly, Jonquière
  • #31 Megan Brodeur, Cooaticook
  • #28 Théo Poirier, Sayabec
  • #511 Jordan Lebel, Chicoutimi
  • #522 Dylan Lebel, Chicoutimi

Voici donc les faits saillants des pilotes ayant accédé aux finales ou alors je ne dors pas de la nuit!

Bien que certaines classes principales soient présentées en journée, on peut dire que le happening de cette première journée de course est véritablement le Amsoil Dominator. Une épreuve qui consiste à des duels contre la montre réservés aux pilotes élites. Le vainqueur remporte 10 000$ sonnant.

Tim Tremblay (11), déjà double vainqueur de cette épreuve (2015-2016) et Maxime Taillefer(144) étaient les deux Québécois inscrits. Malheureusement, Taillefer n'a pu se qualifier pour participer aux rondes finales. Tremblay lors de son premier duel contre Travis Mueller (436) à signé une victoire haut la main en conservant sa position de tête acquise dès le départ. Une tout autre chose lors de son second affrontement contre Corin Todd (36) alors que Tremblay a littéralement été catapulté de sa motoneige en fin de premier tour. Une mauvaise manoeuvre qui coûte... cher! C'est Kody Kamm qui empochera le prix au terme de la finale.


La classe Sport américaine n'a rien à voir avec celle du Québec ou de l'Ontario, avec 5 départs par rondes, le nombre de pilotes est impressionnant tout comme le calibre. Françis Pelletier (220), a fait bonne figure en début de journée en remportant la première ronde de qualifications. Il s'est également démarqué lors de la course de la dernière chance complétant la course au 2e rang lui assurant ainsi sa place en finale. Une finale dans laquelle  il a pu se placer à mi-peloton,  pour manquer de constance et rétrograder au 14e rang dans la mêlée ou il terminera la course.


Les vérétans Keven Kelly (153) et Martin Mailloux (880)  ont bien fait lors des qualifications en journée pour prendre part à la finale dans la classe Pro Am 30+. La conclusion de la journée aura été plus difficile pour les deux pilotes Kelly terminant en 9e position. Mailloux aurait sans doute voulu faire mieux également avec sa 13e rang. On zse reprend demain!

Dans le groupe Sport lite, les Québécois présents ont du mettre les bouchés doubles pour gagner leurs places en finale cette année. Samuel Blouin (878), malgré ses 4e et 2e positions en qualifications, aura bel et bien mérité sa participation en finale grâce sa la course de la dernière chance. Une finale rocambolesque qu'Il terminera honorablement au 6e rang


En complétant ses deux rondes de qualification dans le top 3, Megan Brodeur (31) s'est facilement assurée de pouvoir placer sa motoneige sur la grille de départ en finale. Une finale pourtant difficile suite à un départ houleux, mais qu'elle a pu compléter sur la seconde marche du podium après une remontée assez spectaculaire.


L'expérience de William St-Laurent (124) s'est fait sentir ce dans la catégorie Junior 16-17. C'est entre la 4e et la 5e position qu'il a oscillé une bonne partie de la course en finale, pour remonter  gaz au fond vers le trio de meneur et compléter sa course sur la 3e marche de la boite à succès!


L'évènement se poursuit samedi et dimanche avec entre autres les pilotes Nathan Mailloux, Jordan et Dylan Lebel ainsi que Maxime Taillefer qui seront eux aussi sur la piste.


Pour écouter la diffusion simultanée c'est par ici