Le décès de Willie McCovey, 80 ans, a été annoncé en soirée, mercredi (31 octobre). McCovey était affligé par de nombreux problèmes de santé depuis plusieurs années. En voilà un qui aurait des statistiques encore plus impressionnantes aujourd’hui s’il avait évolué ailleurs qu’au Candlestick Park. Le stade était connu des amateurs et des membres des médias comme étant un véritable cimetière pour les frappeurs.

Lien Youtube vers mon topo audio https://youtu.be/nY-nThgyRyU

Surnommé «Stretch» en raison de son physique imposant, le membre du Temple de la Renommée a néanmoins frappé 521 circuits en carrière. Il a également fait marquer 1 555 points en 22 saisons dans le Baseball Majeur; dont 19 avec les Giants de San Francisco. Et tout cela à une époque où les lanceurs dominaient le Baseball Majeur. Seulement dans la Ligue Nationale, McCovey devait faire face notamment à Sandy Koufax, Don Drysdale, Ferguson Jenkins, Tom Seaver, Bob Gibson, Don Sutton et Steve Carlton. Il y avait aussi plusieurs spécialistes de la courte relève tels que Bruce Sutter, Kent Tekulve, Tug McGraw, Darold Knowles et Gene Garber.

L’un des frappeurs les plus craints des années 60 et 70, McCovey aura tout de même frappé 231 longues balles au Candlestick Park. Il s’agit du plus grand nombre de circuits frappés par un seul joueur dans ce stade qui a disparu gracieuseté des démolisseurs, en 2015. Même Barry Bonds n’a pas fait mieux!

La puissance était l’essence même de McCovey. Les amateurs des Giants se souviennent notamment d’une claque de 505 pieds face à Jack Fisher, des Mets de New York, le 16 septembre 1966. Selon le San Fransisco Examiner, il s’agit du plus long circuit frappé au Candlestick Park.

Statistiques en carrière

22 saisons

2 588 parties jouées

8 197 apparitions au bâton

1 229 points marqués

2 211 coups sûrs

521 circuits

1 555 points produits

.270 moyenne au bâton