Salut à toi, amateur de couronne

C’est un samedi comme je les aime. Vous savez, le genre de samedi où on revêt ses plus beaux atours, qu’on s’installe devant un bon vieux téléviseur (à lampe et encastré dans un meuble en bois pour plus d’authenticité) et on se laisse éblouir par la royauté. Le mariage princier, oui, mais aussi et surtout le combat opposant le King et Badou Jack présenté ce samedi soir dans la ville reine.

Car croyez-le ou non, le champion mi-lourd du WBC sort de sa cachette pour offrir son apparition annuelle dans le ring. Toujours en verbe, il dit ne pas craindre Jack, qui représente tout de même son plus gros défi depuis Chad Dawson qu’il a défait en 2013 pour ainsi devenir champion du monde.

De son côté, Jack se voit très bien sortir du Air Canada Center avec le titre et la ceinture autour de la taille. Se disant plus jeune et plus rapide, il démontre la confiance nécessaire mais a-t-il les qualités pour l’emporter? Son menton sera mis à rude épreuve, le crochet de gauche du champion a déjà fait ses preuves. S’il survit aux premiers rounds sans trop prendre de coups de puissance, il a certainement des chances. Je crois bien que ça se jouera là.

Une belle carte que celle proposée par le groupe Yvon Michel. Dommage que nous devrons la suivre devant l’écran (non, votre site de nouvelles sportives préféré Lapremiereronde.com n’a pas encore les moyens de faire voyager votre chroniqueur vers ces destinations exotiques pour suivre l’action en direct…)

Tout d’abord, Oscar Rivas en est un autre qui en aura plein les bras. Il affronte le Belge Hervé Huneau, 29 victoires en 31 combats sans avoir jamais visité le tapis. Un véritable défi pour le Colombien d’origine, qui se doit de gagner face à cet adversaire classé pour pouvoir éventuellement  monter lui-même dans les classements.

Christian M’Billi aura-t-il une certaine opposition face à l’Argentin Marcos Jesus Cornejo? Ses neufs combats professionnels se sont tous soldés par une victoire par KO et M’Billi est déterminé à réserver le même sort à Cornejo. Ce dernier cogne dur et n’est nullement intimidé par la force de frappe du Français. Un vrai test, donc, pour celui qui ambitionne déjà les classements mondiaux.

Mikael Zewski sera quant à lui en action face à l’Argentin Diego Gonzalo Luque et devra démontrer qu’il appartient à l’élite en l’emportant sans équivoque. Zewski est en progression depuis quelques temps déjà. Des combats importants se présenteront, à condition qu’il l’emporte.

Sébastien Bouchard fera un retour dans le ring après une absence d’un an et 4 mois face au Bosniaque Sladan Janjanin. On parle d’un boxeur avec une fiche impressionnante, 18 KO et seulement 2 défaites en 26 combats. Loin d’une soirée de repos pour le pugiliste originaire de Baie-St-Paul de 31 ans.

Dans un autre ordre d’idée, le boxeur Steven Butler a fait la manchette cette semaine mais dans les pages des affaires judiciaires plutôt que dans les pages sportives. Il est appelé à comparaitre pour une histoire de voie de fait et vol survenue à Blainville en 2016. Puis, son oncle fut arrêté pour possession de drogue et fraude. Le nom de Butler est encore apparu sans toutefois que des accusations soient portées.

Il serait vraiment dommage que le jeune père de famille gaspille son talent avec des gens peu fréquentables. Souhaitons qu’il fasse le ménage de son entourage et qu’il démontre du sérieux pour sa carrière.

Chronique parue sur Lapremiereronde.com

Suivez-nous sur Facebook!

Suivez-moi sur Twitter!