Ce ne sont pas les surprises qui manquent en ce début de saison 2020-2021 et c'est le cas chez les Ducks d'Anaheim, qui ne marquent pas beaucoup de buts, car ce sont Nicolas Deslauriers et Maxim Comtois qui dominent pour les points et les buts marqués ! 

En effet, le robuste Nicolas Deslauriers se retrouve avec un dossier de 3-2-5 en 11 rencontres et il est au sommet de la formation dirigée par Dallas Eakins, à égalité avec trois autres joueurs qui totalisent également cinq points, Jakob Silfverberg (3-2-5), Carter Rowney (0-5-5) et le capitaine Ryan Getzlaf (0-5-5), qui est en quête de son premier but de la campagne.
 
En carrière, Deslauriers a une fiche de 34-33-67 en 387 matchs et son sommet personnel est de 10 buts, lors de la saison 2017-2018, alors qu'il portait l'uniforme du Canadien.
 
Avec trois buts, Deslauriers, qui aura 30 ans le 22 février, est également au premier rang pour les buteurs de l'équipe, avec, Silfverberg, Danton Heinen et un autre québécois qui évolue avec cette formation, Maxim Comtois, qui avait réussi les trois premiers buts de l'équipe, lors des deux premières parties.
 
Depuis cette brève explosion, Comtois, qui a eu 22 ans le 8 janvier dernier, en arrache, ayant une fiche de 0-1-1 avec un différentiel de moins trois dans ses neuf dernières parties disputées depuis le 18 janvier dernier.
 
Il a une fiche à vie de 10-12-22 en 50 matchs à vie et un fait particulier, il a réussi pas moins de neuf de ses 10 buts à l'étranger.
 
Il faut souligner que les Ducks n'ont marqué que 19 buts cette saison, le plus bas total de tout le circuit (à égalité avec les Islanders de New York, qui ont disputé deux matchs de moins) et même s'ils n'ont pas été blanchis, ils ont été limités à un but cinq fois, à deux buts quatre fois et à trois buts dans les deux autres rencontres.
 
Aucun gain avec deux buts concédés ou plus !
 
Sur le plan défensif, c'est excellent, car ils n'ont concédé que 28 buts en 11 rencontres, une moyenne de 2,55 par match et soulignons que leurs quatre victoires ont été enregistrées lorsqu'ils ont concédé un but ou moins, ayant triomphé deux fois par la voie d'un blanchissage de 1-0 et deux fois par le score de 3-1.
 
Si l'attaque du Canadien de Montréal était anémique lors des dernières saisons, celle des Ducks d'Anaheim est vraiment pauvre et il serait surprenant que cette formation participe aux éliminatoires.