C’est dans moins d’une semaine qu’aura lieu le repêchage de la NFL, un évènement qui génère de plus en plus d’intérêt auprès des médias et du publique. L’évènement se tiendra sur 3 jours, soit du 25 au 27 avril.

Dans ce texte, le premier d’une série de trois, vous trouverez un portrait des meilleurs joueurs offensifs en vue du repêchage. Le classement des meilleurs joueurs défensifs sera publié un peu plus tard cette semaine.

Parce qu’elle est la plus importante sur une équipe de football, la position de quart-arrière ferra l’objet d’un texte distinct. Dans le but de maintenir l’intérêt, ce texte sera le dernier à être publié (soit deux jours avant le repêchage).

Comme vous le savez, le repêchage ne représente pas une science exacte. L’objectif de ce texte est avant tout de vous fournir de l’information qui vous aidera à apprécier d’avantage cet évènement. Par contre, si vous désirer vous familiariser avec la méthodologie utilisée et vous faire une idée des résultats obtenus, je vous invite à consulter ce texte (https://www.rds.ca/grand-club/billet/retour-sur-le-repêchage-2018-de-la-nfl-les-joueurs-offensifs-1.6721506)

Cette année, j’ajoute une nouveauté : vous trouverez à titre indicatif le classement de pro football focus. Pour vous donner le plus de perspectives possibles.

Avant de débuter, je vous rappel que l’ordre dans lequel les joueurs vous sont présentés est fonction de leur potentiel et non de leur rang de sélection anticipé. Par exemple, dans ce classement, Miles Sanders apparaît au 2e rang des porteurs de ballon. Ça veut dire que je le perçois comme le 2e porteur de ballon avec le plus de potentiel et non pas que je pense qu’il sera le deuxième sélectionné. La nuance est très importante.

Porteurs de ballons

En 2018, 23 porteurs de la NFL ont gagné plus de 1000 verges (passes et courses combinées) de la ligne de mêlée. De ces 23 joueurs, seulement 5 avaient un poids inférieur à 210 livres (Christian McCaffrey, James White, Philip Lindsay, Cohen et Matt Breida). Parmi les 10 meilleurs de la NFL, 7 avaient un poids supérieur à 220 livres.

Au niveau de la NCAA, les porteurs de ballon de petit format qui obtiennent d’importants succès statistiques sont légions. Par contre on sait que la grande majorité d’entre eux ne seront pas en mesure de répéter leurs performances au niveau de la NFL.

Il est indéniable que j’accorde une importance à la taille quand j’évalue le travaille d’un porteur de ballon. Mais il y a d’autres critères très importants : l’accélération (encore plus que la vitesse), la patience, la vision du jeu et la capacité de contribuer dans les situations de passe.

L’année dernière, 5 porteurs de ballon recrues (Saquon Barkley, Sony Michel, Kerryon Johnson, Nick Chubb et Philip Lindsay) ont été en mesure d’exercer un réel impact sur leur équipe. Et il s’agissait d’une excellente année. En 2019, je ne m’attends pas au même genre de résultat.

Dans mon 1er top 5, publié un peu avant le « nfl combine » j’avais dans l’ordre : Josh Jacobs, Miles Sanders, Rodney Anderson, Elijah Hollyfield, Bryce Love et David Montgomery (à égalité au 5e rang). Ce classement m’apparaît toujours être celui qui correspond le mieux à ce que j’ai vu sur les enregistrements des matchs.

Malheureusement, Rodney Anderson a un historique de blessures important et Elijah Hollyfield s’est complètement « planté » dans le processus d’après saison (il est probablement devenu au mieux un choix de 4e ou 5e ronde) ce qui fait que je dois les sortir tous les 2 de mon top 5. Mais gardez toujours en mémoire que le potentiel de ces deux joueurs est très élevé et qu’ils possèdent les traits pour être partants dans la NFL.

Conséquemment à ce que je viens d’écrire, gardez aussi en tête que je n’aime pas tellement mon top 5 de cette année, mais qu’il a été dicté par les circonstances.                                               

1.Josh Jacobs, Alabama

Classement de pro football focus: 1er

Commentaire: Jacobs n’a été que très peu utilisé au cours des 2 dernières saisons (seulement 166 portées de ballon pour 924 verges). C’est très peu pour un joueur qui trône au 1er rang de la plupart des classements en vue du repêchage. Alabama regorge de bons porteurs de ballons et Jacobs a surtout été utilisé au sein d’une rotation

Pourquoi je l’ai classé au 1er rang : Durant l’écoute des parties d’Alabama, je me suis écris une grande quantité de notes positives concernant Jacobs. Je le considérais comme le meilleur porteur de ballon de l’équipe même s’il n’était pas le plus utilisé. Quand les classements en vue du repêchage ont commencé à sortir, je me suis aperçu que je n’étais pas le seul à l’avoir constaté.

Jacobs est un joueur complet qui fait tout très bien, autant en situation de courses que de passes. Il possède des caractéristiques physiques idéales pour la position. Mon opinion est qu’il deviendra un partant viable dans la NFL, mais pas un joueur vedette. C’est la faiblesse relative du repêchage à la position qui confère le 1er rang à Jacobs.                                  

2. Miles Sanders, Penn State

Classement de pro football focus: 3e

Commentaire: Il est le successeur de Saquon Barkley à Penn State, un rôle presqu’impossible à remplir. Pourtant Sanders a été éblouissant à sa seule saison comme partant en gagnant plus de 1400 verges de la ligne de mêlée avec une excellente moyenne de 5.8 verges par course. Un joueur complet et talentueux avec un excellent potentiel athlétique.

Pourquoi je l’ai classé au 2e rang : Il représente la meilleure combinaison de taille et de qualités athlétiques du repêchage à la position. Pour moi, l’explosion est plus importante que la vitesse. Je recherche avant tout des porteurs de ballon puissants. J’avais remarqué la puissance et l’accélération de Sanders lors des matchs. Ces qualités ont été confirmées par sa performance au « NFL combine » ou il a réalisé, notamment, un temps de 4.49 sur 40 verges, un saut vertical de 36.0 pouces et un saut horizontal de 124 pouces. Personnellement, je n’accorde pas une très grande importance au « combine » sauf quand ça confirme ce que j’ai vu sur enregistrement, ce qui est le cas ici.

J’ai classé Sanders au 2e rang, parce qu’il m’apparaît une valeur moins sûre que Jacobs, mais s’il y a un porteur de ballon qui est susceptible de devenir un joueur vedette dans ce repêchage, c’est lui.           

3. David Montgomery, Iowa State

Classement de pro football focus: 2e

Commentaire : il a connu une carrière très productive à Iowa State et il est un favori de plusieurs experts car il est le joueur qui maîtrise le mieux toutes les nuances de la position de porteur de ballon. Il a été élu au sein des équipes d’étoiles de sa conférence au cours des deux dernières années.

Pourquoi je l’ai classé au 3e rang : J’avais remarqué son manque d’explosion et d’accélération sur les enregistrements de ses matchs, manque de qualités athlétiques qui ont été confirmé par sa mauvaise performance au « NFL combine ». C’est la 1ère fois que je classe aussi haut un porteur de ballon dont les qualités athlétiques sont aussi médiocres. Mais Montgomery compense grâce à sa vision du jeu exceptionnelle et sa maîtrise complète des nuances de la position. C’est un véritable plaisir de le regarder travailler autant en situation de courses que de passes.

Encore là, je ne le vois pas comme un futur joueur d’impact, mais il m’apparaît évident (autant qu’un classement d’avant repêchage puisse l’être) qu’il deviendra un partant viable dans la NFL » 

4. Bryce Love, Stanford        

Classement de pro football focus: 4e

Commentaire: Il est le porteur de ballon petit format de ce repêchage (5 pieds 9, 200 livres). Il y en a un à chaque année, que je classe dans mon top 5. Il est surnommé « mini Bolt » en raison de sa vitesse, je pense que le sobriquet de « mini Saquon Barkley » lui irait mieux parce qu’il est plus puissant et explosif que rapide (et croyez-moi, il est très rapide). Il a gagné plus de 2000 verges en 2017 (19 touchés) avant de connaître une importante baisse de régime en 2018, dû à diverses blessures.

Pourquoi je l’ai classé au 4e rang : uniquement en raison de sa taille. Si Love était plus costaud, un élément important pour un porteur de ballon, il serait 1er de ce classement et par une marge significative. Mais la réalité est que Love est petit et qu’il a été très peu utilisé en situation de passe.

Love demeure néanmoins le joueur le plus explosif de ce repêchage à la position et de loin. C’est pour ça que je l’adore. À partir du milieu de la 2e ronde, il pourrait constituer un choix très judicieux.               

5. Damien Harris, Alabama   

Classement de pro football focus: 8e

Commentaire: Un ancien prospect 5 étoiles, Harris a connu une excellente saison en 2017 (1000 verges, excellente moyenne de 7.4 verges par course), avant de connaître une baisse de régime significative en 2018. Un porteur de ballon robuste, Harris n’est pas un facteur dans les situations de passe.

Pourquoi je l’ai classé au 5e rang : Harris a le physique pour la NFL, mais il ne possède pas un grand talent ni aucun trait dominant. Il n’est pas particulièrement explosif et il n’est pas un facteur dans les situations de passes. Je l’ai classé à ce rang parce qu’il représente une valeur sûre, il jouera dans la NFL, mais je ne m’attends pas à de grandes choses de sa part.

LES AUTRES PORTEURS DE BALLONS À SURVEILLER

Rodney Anderson, Oklahoma : comme je le mentionnais en introduction, s’il n’avait pas été blessé, il aurait sans doute été le 1er sur ma liste (ou au pire le 2e). Il est super talentueux, il possède le physique idéal pour la position, il est explosif, il peut contribuer autant dans les situations de courses que de passes. Je ne peux pas garantir qu’il sera repêché, en raison de son état de santé, mais s’il obtient une vraie chance, il sera un excellent partant dans la NFL. Pensez à Joe Mixon, qui possède un talent comparable au sien.

Elijah Hollyfield, Georgia : Comme je le mentionnais en introduction, il est l’autre joueurs que j’ai été obligé de sortir de mon top 5 même s’il aurait clairement dû en faire partie. Il s’est complètement planté dans le processus d’après saison. Ses résultats au « combine » ne cadrent pas avec ce qu’on voit sur le terrain à un point tel que ça soulève un drapeau rouge important : il a forcément pris les choses à la légère et ne s’est pas entraîné comme il faut. Il pourrait devenir le Ariane Foster de ce repêchage, c’est-à-dire un joueur sous-estimé et possiblement non repêché qui fera un jour le délice des amateurs de « fantasy football ».

Devine Ozibgo, Nebraska : Il n’a pas été invité au « NFL combine », mais il a offert une performance impressionnante à son « pro-day ». Il est explosif, difficile à plaquer et il possède le physique idéal pour la NFL. À 225 livres, il a couru le 40 verges en 4.5 secondes et à réalisé un saut vertical de 39 pouces. Lui aussi a tout ce qu’il faut pour devenir partant si on lui en donne la chance.

Darrel Henderson, Memphis : un favori de plusieurs analystes du repêchage que j’ai refusé d’inclure dans mon top 5. Il est bon, mais il a joué contre plusieurs très mauvais fronts défensifs. Il est très rapide, mais moyennement explosif et pas particulièrement puissant. Dominer une compétition moindre avec des qualités athlétiques supérieurs n’est pas une garantie de succès pour la NFL. Ceci dit, il demeure un joueur solide mais sera vraisemblablement repêché beaucoup trop tôt.

Alexander Mattison, Boise State : Un joueur que j’aime bien parce qu’il possède les traits physiques d’un partant, il est explosif, il est rapide, il possède une bonne vision du jeu et il sera disponible dans les rondes du milieu (rondes 4 ou 5). Une carte cachée qui, dans un bon système, pourrait devenir partant un jour. À mon sens, il n’est pas moins bon que Darrel Henderson qui sera repêché longtemps avant lui.

Myles Gaskin, Washington : le porteur de ballon le plus productif de ce repêchage, il possède une excellente vision du jeu, il est très agile et il a une excellente accélération. Il est très petit, mais son style de jeu ressemble à s’y méprendre à Dion Lewis. Dans son cas, ce sera une question d’opportunité.

Justice Hill, Oklahoma State : il est de très petite taille, mais il est un phénomène athlétique comme on en voit peu. S’il y a un Philip Lindsay dans le repêchage de cette année, ce sera lui. Leurs profils sont presqu’en tous points similaires. L’inconnu pour Hill, c’est qu’il lui faudra un peu de chance pour obtenir son opportunité.  

Receveurs de passe

Une des positions les plus difficiles à évaluer. Les performances d’un receveur de passe sont influencées par tellement de facteurs (système de jeu, quart-arrière, etc) qu’on pourrait faire un classement différent pour chaque équipe de la NFL. C’est un peu vrai pour toutes les positions, mais ça l’est encore plus pour celle-là.

Il n’y a que 3 receveurs de passe recrues qui ont réellement eu un impact sur leur équipe en 2018 (Calvin Ridley, Courtland Sutton et DJ Moore).

Il est difficile d’identifier des « valeurs sûres » à la position de receveur de passe parce que le succès dépend en grande partie de facteurs extérieurs tels que le système de jeu et, surtout, le quart-arrière. Vous aurez beau être doué, si votre quart-arrière est Ryan Fitzpatrick, vos chances d’obtenir du succès au niveau statistique seront minces.

Ceci étant dit, la profondeur du repêchage de cette année à la position est telle que je ne serais pas surpris si 5 ou 6 receveurs de passe recrues réussissaient à avoir un réel impact sur leur équipe en 2019.                                                         

1.Dk Metcalf, Ole Miss

Classement de pro football focus: 1er

Commentaire: Mertcalf a été ralenti par les blessures durant sa carrière à Ole Miss, mais il a été à ce point impressionnant lorsqu’il a joué qu’il est actuellement au sommet de la liste de presque tous les experts du repêchage. Ses résultats au « NFL combine » sont hors normes pour un joueur de son gabarit.

Pourquoi je l’ai classé au 1er rang : Les receveurs de passe format géant capable d’évoluer à la position « x » (ce qu’on appelle un « split-end » en langage de football) et qui possèdent ce genre de qualités athlétiques sont très rares et c’est ce qui rend leur valeur élevée. Metcalf ne maîtrise pas encore toutes les nuances de la position à mon sens, mais il a le potentiel le plus élevé de ce repêchage.                             

2. Marquise Brown, Oklahoma

Classement de pro football focus: 5e

Commentaire: “Hollywood” Brown, baptisé ainsi en l’honneur de son lieu de naissance (Hollywood, Floride), a dû emprunter le chemin des « junior college » avant de s’imposer comme un des meilleurs receveurs de passe de la NCAA au cours des deux dernières années.

Pourquoi je l’ai classé au 2e rang : Il est le receveur de passe le plus rapide et le plus explosif de ce repêchage. De tout petit format, je l’ai classé au 2e rang parce que je pense que l’équipe qui le repêchera obtiendra le prochain Ty Hilton. Du moins je l’espère parce que le danger avec ce genre de joueur, c’est qu’il devienne le prochain Tavon Austin, un autre prospect qui possédait un profil semblable à sa sortie de la NCAA..

3. AJ Brown, Ole Miss

Classement de pro football focus: 2e rang

Commentaire: Il vient de réaliser deux saisons extrêmement productive (plus de 1000 verges à chaque fois) dans la conférence la plus compétitive de la NCAA (le « SEC ») et avec un quart-arrière sous la moyenne. Il est le prototype du receveur de passe qui évolue à l’intérieur des traits hachurés (ce qu’on appelle un « slot receiver » en langage de football). Mais il peut également évoluer à la position « z » (ce qu’on appelle un « flanqueur »).

Pourquoi je l’ai classé au 3e rang : Avec Riley Ridley, il est le receveur de passe de ce repêchage qui maitrise le mieux toutes les nuances de la position. Ses tracés de passes sont très précis et il est extrêmement dangereux avec le ballon dans ses mains. Il est très explosif et a bien testé au «NFL combine » parce qu’il est un très bon athlète. Un joueur très complet et une valeur sûre.               

4. Hakeem Butler, Iowa State

Classement de pro football focus: 6e

Commentaire: un receveur de passe format géant (6 pieds 5, 227 livres) qui possède des qualités athlétiques hors normes. Ses mains sont exceptionnelles et il a connu une saison statistiquement très productive (1318 verges par la passe, ce qui représente plus du tiers de la production totale de son équipe).

Pourquoi je l’ai classé au 4e rang : beaucoup d’observateurs du repêchage et, surtout, beaucoup de fans lèvent le nez sur Butler actuellement parce qu’il ne maîtrise pas toutes les nuances de la position. Par contre, il y a des cas ou on doit aimer un tel phénomène physique. Butler possède plusieurs des traits d’un Randy Moss (sans présumer aucunement qu’il obtiendra le même genre de succès). Ses mains son exceptionnel, il est très difficile à plaquer, il gagne les attrapés contestés, il peut créer de la séparation. Une meilleure version de Courtland Sutton qui a connu du succès comme recrue l’année dernière. Un potentiel de joueur vedette s’il est bien développé

5) Deebo Samuel, South Carolina

Classement de pro football focus : 7e

Commentaires : un joueur qui possède toutes les qualités d’un excellent flanqueur dans la NFL (joueur évoluant à la position « z »), mais qui n’a pas pu se faire justice dans la NCAA parce qu’il évoluait pour une équipe qui a une très mauvaise attaque aérienne

Pourquoi je l’ai classé au 5e rang : Malgré son manque de production, il n’est pas un secret bien gardé. Tout le monde sait qu’il est excellent. Il possède toutes les nuances de la position, il est très athlétique, il est performant sur les unités spéciales. Il coche toutes les cases. Le prototype d’un excellent choix de 2e ou 3e ronde qui contribuera à tous les niveaux dans la NFL.

LES AURES RECEVEURS DE PASSES À SURVEILLER

Parris Campbell, Ohio State : il a réalisé une performance exceptionnelle au «NFLcombine » et il a été productif en 2018. Pourtant, il est boudé pour ne pas dire snobé par la plupart des observateurs du repêchage et par la majorité des fans (pour vous donner une idée, pro football focus ne l’a qu’à son 15e rang des receveurs de passe). Ne vous y fiez pas. Son potentiel est très élevé et il possède les traits d’un partant solide dans la NFL. Il devrait être sélectionné en ronde 2 ou 3.

Riley Ridley, Georgia : Avec AJ Brown, il est celui qui maîtrise le mieux les nuances de la position de receveur de passe. Par contre, son manque évident de qualités athlétiques joue contre lui. Ça n’enlève rien à ses grandes qualités et une équipe qui recherche avant tout un joueur solide techniquement se laissera convaincre par ce joueur. Je ne serais pas surpris s’il glissait jusqu’en 4e ronde ou il serait un vol

Terry McLaurin, Ohio State : il est le meilleur « gunner » de la NCAA (je sais, le fait que j’ai remarqué ce fait illustre que j’écoute trop de football). Un as des unités spéciales qui peut aussi contribuer en attaque. Je le place à ce rang parce que à ce stade du repêchage, les équipes aiment les joueurs qui peuvent contribuer sur les unités spéciales. Il est également un excellent athlète, très explosif et extrêmement rapide. Il deviendra un bon joueur dans la NFL.

N’Heal Harry, Arizona State : Un excellent receveur de passe format géant qui a extrêmement bien performé au « NFL combine ». Il fera parti du top 5 de pas mal d’observateurs du repêchage. Personnellement, je l’ai pénalisé parce que la plupart de ses verges proviennent d’attrapés contestés 50-50. Il a de la difficulté à créer de la séparation et ce genre de joueurs connaît parfois des difficultés à s’adapter à la NFL. Personnellement, je préfère les receveurs plus petits et agiles et capables de créer de la séparation, mais c’est juste une opinion. Ça n’enlève rien au talent d’Harry.

Mecole Hardman, Georgia : Quel joueur intéressant. Un ancien prospect 5 étoiles qui a excellé sur les unités spéciales en NCAA (il est le 2e meilleur joueur d’unités spéciales de ce repêchage derrière Terry McLaurin selon moi). Il est vraiment explosif et il m’est apparut comme le receveur le plus talentueux de Georgia selon moi. Cependant, je ne peux pas le classer plus haut à cause de son manque de production.

Terry Godwin, Georgia: un autre ancien prospect 5 étoiles (10e meilleur espoir toute position confondues) qui n’a pas connu le succès statistique anticipé notamment parce qu’il a été blessé en 2018. Il court des tracés de passe précis et il possède des qualités athlétiques suffisantes pour la NFL. Il s’est replacé dans le viseur des équipes de la NFL en dominant le « East-West Shrine game ». Je pense qu’il sera repêché entre les rondes 4 et 6, mais il présente une valeur de 2e ronde selon moi.

Johnnie Dixon, Ohio State : il a surtout été utilisé dans les zones profondes dans le système d’Ohio State en raison de ses qualités athlétiques, mais il a le potentiel d’être plus que ça. Lui aussi excelle sur les unités spéciales, ce qui sera sa porte d’entrée pour la NFL. Il a très bien performé au « combine » et devrait être sélectionné en milieu de repêchage.

Gary Jennings, West Virginia: un tout dernier. Jennings a surtout été utilisé dans les zones intermédiaires, en tant que receveur de possession de ballon. Mais il possède certainement la vitesse pour étirer le terrain verticalement. J’aime beaucoup son potentiel. Il n’est pas le plus spectaculaire, mais il est très fiable. Il possède les traits d’un futur partant s’il obtient sa chance.

Myles Boykin, Notre-Dame: Un autre joueur format géant qui a offert une performance imporessionnante au "NFL combine". Sur le terrain, il est loin de maîtriser toutes les nuance de la postiion, mais on ne peut pas passer à côté d'un tel potentiel athlétique. Tout dépendra de la qualité de l'organisation qui le repêchera dans son cas car il a besoin d'être bien développé.

Ailiers rapprochés

Au court des dernières années, la position d’ailiers rapprochés à beaucoup évoluée dans la NFL. Les bons bloqueurs ont encore la côte, mais ce que les équipes recherchent avant tout, ce sont des joueurs explosifs capables de créer des problèmes à l’équipe adverse dans les situations de passes.

Beaucoup d’équipes collégiales n’ont pas d’entraîneur spécialisés pour la position d’ailier rapprochés (je sais, c’est surprenant, mais c’est pourtant la réalité). Il faut donc relativiser quand on constate que la technique d’un ailier rapproché de niveau de la NCAA est problématique au niveau des blocs. Le problème survient souvent d’un manque de coaching.

Ce qu’il faut regarder, c’est surtout les qualités physiques et l’attitude du joueur en situation de bloc, plus que la technique je dirais.               

1.TJ Hockenson, Iowa

Classement de pro football focus: 1er

Pourquoi je l’ai classé au 1er rang : Il est de loin le meilleur ailier rapproché de ce repêchage. Il a été correct sans plus au « NFL combine » mais sur le terrain, il est beaucoup plus rapide et athlétique que ses tests ne l’indiquent. Il est excellent autant comme bloqueur que comme receveur de passe. Il est une valeur sûre et, en même temps, son potentiel est très élevé. Il est le meilleur à la position à sortir du repêchage au cours des dernières années.                                                

2. Noah Fant, Iowa

Classement de pro football focus: 2e

Pourquoi je l’ai classé au 2e rang : Étant surtout un receveur de passe, il est moins complet qu’Hockenson, ce qui ne l’empêche pas de pouvoir bloquer. Il a extrêmement bien testé au « combine » mais sur le terrain je ne suis pas prêt à dire qu’il est plus athlétique qu’Hockenson ou même Smith. Il est cependant plus complet que Smith. Un bon joueur qui sera repêché en 1ère ronde.                        

3. Irv Smith, Alabama

Classement de pro football focus: 4e

Pourquoi je l’ai classé au 3e rang : En regardant les films des matchs d’Alabama, il est un des joueurs qui ressort le plus en attaque, notamment en raison de son accélération. Malgré ça, il n’a pas confirmé ses qualités athlétiques au « NFL combine ». Peu importe, on sait qu’il est explosif et qu’il est un excellent receveur de passe. Il n’est pas le meilleur bloqueur, mais cet aspect du jeu peut être travaillé.                                              

4. Foster Moreau, LSU

Pourquoi le l’ai classé au 4e rang : C’est pour ce genre de joueur que je fais ces classements. Vous ne trouverez Moreau dans le top 5 d’aucun autre observateur du repêchage, mais je l’ai à ce rang parce que je vois certaines similitudes entre lui et Georges Kittle que j’avais aussi inséré dans mon top 5 il y a quelques années envers et contre tous. Les 2 joueurs ont sensiblement le même physique. Ils ont obtenu approximativement les mêmes statistiques en NCAA. Et, tout comme Kittle, on pouvait voir sur les enregistrements des matchs que Moreau est sous utilisé dans le système offensif de LSU. Moreau possède la vitesse et l’explosion pour contribuer en situation de passe. Il est également un bloqueur de premier plan.                                   

5. Jace Sternberger, Texas AetM

Classement selon pro football focus: 3e

Pourquoi je l’ai classé au 5e rang : Il a obtenu beaucoup de succès en NCAA étant notamment sélectionné dans les équipes « all-american » en 2018. Pourtant, je n’a pas vu les traits d’un joueur d’impact chez lui. Il est une valeur sûre et il jouera dans la NFL, mais sans plus à mon avis. Mais c’est juste mon opinion.

LES AUTRES AILIERS RAPPROCHÉS À SURVEILLER

Josh Oliver, San José State: Ses enregistrements son excellents. Il est explosif, il est rapide, il a confirmé ses qualités athlétiques au « NFL combine », il a qualités physiques pour devenir un bon bloqueur avec un bon encadrement. La seule raison pour laquelle je ne l’ai pas inclus dans mon top 5 est parce que dominer un niveau inférieur de compétition n’est pas une garantie de succès dans la NFL.

Dawson Knox, Ole Miss : j’aime beaucoup son attitude comme bloqueur. Entouré de joueurs vedettes à Ole Miss (Metcalf, Brown, Lodge), il n’a presque pas contribué en situation de passe, ce qui ne veut pas dire qu’il n’en serait pas capable. Au contraire, il a les attributs physiques pour être un bon receveur. Le risque est faible et pourrait être payant dans son cas.

Alizé Mack, Notre-Dame : Je l’ai remarqué en visionnant les films de Notre-Dame. Il est explosif et il possède du potentiel. À ce stade, on s’entends qu’il représente un projet. Je ne serais pas surpris s’il n’était pas repêché, mais il est le genre de joueur qui pourrait faire son chemin en tant qu’agent libre non repêché.

Bloqueurs offensifs

On fait ici référence aux joueurs qui évoluent aux deux extrémités de la ligne offensive.

En 2018, un seul bloqueur offensif recrue à réellement exercé un impact sur son équipe et il s’agit de Mike McGlinchey des 49ers de San Francisco. La position de bloqueur est très exigeante techniquement et le développement peu prendre un certain temps.

Lorsque j’analyse la position de bloqueur, j’accorde une grande importance aux qualités techniques du joueur. On ne cherche pas nécessairement des phénomènes athlétiques ici, mais beaucoup plus des joueurs qui maîtrise les nuances de la position. Le positionnement des mains, l’effet de levier, la qualité des mouvements latéraux sont tous très importants.

Oui, la force physique et la taille sont importants pour un bloqueur offensif, mais la technique est ultimement ce qui permet de gagner.                                                                                

1.Cody Ford, Oklahoma : Ses enregistrements sont les meilleurs du groupe. Il peut évoluer comme garde ou bloqueur, 2 positions qu’il a occupé à Oklahoma. Personnellement, je l’ai mis au 1er rang parce que j’ai constaté qu’il est le joueur qui domine le plus ses blocs au point d’engagement.  Je suis d’ailleurs surpris de voir que plusieurs observateurs du repêchage ne l’ont pas dans leur top 3 (à titre indicatif, il est 5e sur la liste de pro football focus). La raison principale est probablement que la meilleure position de Ford est comme bloqueur à droite alors que les bloqueurs à gauche, pour des raisons évidentes sont plus recherchés. Peu importe Ford deviendra un joueur d’impact dans la NFL et il représente, à mon avis, la valeur la plus sûre du repêchage à la position.          

2. Andre Dillard, Wasu : Je sais, le deuxième rang, ça peut sembler un peu haut pour Dillard, mais à mon avis, il possède le meilleur jeu de pieds de ce repêchage et il est également le meilleur bloqueur en situation de passe. Son impressionnante performance au « NFL combine » reflète les qualités athlétiques que j’ai constaté sur les enregistrements. La NFL est une ligue ou l’attaque aérienne domine et un joueur comme Dillard se doit d’avoir une valeur élevée.   

3. Jonah Williams, Alabama: il est un ancien prospect 5 étoiles qui a connu une carrière très décorée à Alabama étant notamment sélectionné au sein des équipes « all-american » au cours des deux dernières années.Un peu comme Isahai Wynn l’année dernière, il ne possède pas le physique idéal pour un bloqueur à gauche malgré le fait qu’il a dominé la conférence «SEC ». Exactement comme Isaiah Wynn, je le vois comme un bloqueur à gauche au prochain niveau.

4. Jawaan Taylor, Florida: Tout comme Cody Ford, la position idéale pour lui serait en tant que bloqueur à droite, mais il pourrait jouer à gauche également. Il possède un jeu de pieds étonnamment rapide pour un joueur de ce gabarit, il utilise très bien ses mains et il domine au point d’engagement autant en situation de course que de passe. Il sera un joueur de haut niveau dans la NFL.Je l’ai classé au 4e rang, mais la marge entre lui et les 3 premiers est mince.              

5. Dalton Risner, Kansas State: il s’est démarqué durant la semaine du « senior bowl ». Il n’est pas le plus athlétique, mais il est très solide techniquement, ce qui est le plus important. Il utilise très bien ses mains et lorsqu’il met les mains sur vous, c’est habituellement terminé. Il doit par contre travailler sur son jeu de pieds et c’est pourquoi il n’est pas plus élevé sur cette liste. Il n’est pas celui qui possède le potentiel le plus élevé, mais vous savez ce que vous obtenez avec lui.

LES AUTRES BLOQUEURS OFFENSIFS À SURVEILLER

Kaleb McGary, Washington : un habitué des équipes d’étoile de la conférence « Pac-12 », il possède le physique idéal pour la position (6 pieds 7, 312 livres) et des qualités athlétiques hors normes (il a notamment réalisé un saut vertical de 33.5 pouces au « combine » ce qui est exceptionnel pour un joueur de cette taille). Techniquement, il doit travailler son levier, ce qui n’est pas rare pour un joueur de 6 pieds 7, mais son potentiel est extrêmement élevé s’il est bien développé. Je serais surpris qu’il dépasse la 2e ronde avec un tel potentiel physique et athlétique.

Max Scharping, Northern Illinois : il est aussi un prototype physique pour la position et sa technique est surprenante pour un prospect de petite université. Son jeu de pieds est impressionnant. Il a bien performé au « senior bowl ». Il a été dominant contre Utah, le meilleur adversaire qu’il a affronté. Il sera un vol à partir de la 2e ronde du repêchage.

Greg Little, Ole Miss : un des préférés de certains observateur du repêchage parce qu’il était un prospect 5 étoiles à son arrivé en NCAA, je trouve qu’il manque d’intensité, voir qu’il donne souvent un effort insuffisant. Il y a un mot au football pour ça, on dit qu’il est « soft » et c’est probablement la pire insulte qu’on puisse faire à un joueur de ligne. Ça n’enlève rien à son grand talent, mais puisque j’ai un gros drapeau rouge sur son éthique de travaille, je ne veux pas le classer plus haut.

Chuma Edoga, USC : il était sous le radar durant toute la saison avant de se distinguer au « senior bowl » ou il a été nommé le meilleur joueur offensif durant la semaine de pratique (ce qui est très rare pour un joueur de ligne). Il se distingue surtout par sa puissance et il évoluera probablement du côté droit dans la NFL (il pourrait aussi être garde). Il pourrait être disponible dans les rondes du milieu ou il deviendrait un vol.     

 

Intérieur de la ligne offensive (gardes et centres offensifs)

Longtemps les laissés pour compte du repêchage, les équipes de la NFL ont réalisé depuis quelques années l’importance du travail de l’intérieur de la ligne à l’attaque. On a vu l’année dernière comment un joueur extraordinaire comme Quenton Nelson pouvait modifier une ligne offensive et ultimement, une équipe de football.

Un quart-arrière a besoin de temps pour effectuer ses passes, mais il a aussi besoin d’espace. Il a besoin de pouvoir trouver des corridors de passe pour pouvoir lancer le ballon et ça, c’est le travail des trois joueurs évoluant à l’intérieur de la ligne offensive.

Encore une fois, l’aspect technique prends toujours une grande place dans mon évaluation. Ici, l’utilisation du levier ainsi qu’un excellent positionnement des mains deviennent extrêmement important.                                                      

1.Garett Bradbury, NC State: Il est le premier sur la liste de la plupart des observateurs et il le mérite amplement. Il n’est pas le type de joueur qui vous émerveillera par ses qualités athlétiques, mais il possède un style extrêmement physique, il est solide techniquement et très combatif. Un excellent choix à partir de la fin de la 1ère ronde.                     

2. Chris Lindstrom, Boston College: Une des vedettes du « senior bowl «  il a également présenté des qualités athlétiques complètement inattendues au « NFL combine ». Sur le terrain, lui aussi représente un joueur robuste et solide techniquement dans la plus pure tradition de Boston college. Il est par contre significativement plus athlétique que la plupart des joueurs provenant de ce programme. Son jeu sur le terrain est à la hauteur de son potentiel athlétique et technique puisque « pro football focus » l’a aussi au 2e rang de son classement.                             

3. Connor McGovern, Penn State: Pour une raison difficile à expliquer, un des joueurs les plus sous-estimé du repêchage à la position de garde. Il excelle surtout en situation de course (plusieurs des verges gagnées par Saquon Barkley et Miles Sanders au cours des dernières années l’ont été derrière ses blocs), mais il est également très bon en situation de passe.                                               

4. Eric McCoy, Texas AetM: Un excellent joueur, très solide techniquement et très athlétique qui a dominé contre l’opposition la plus forte qui soit (Alabama, Clemson, Auburn, etc). Je l’ai classé au 4e rang parce que la compétition est très forte cette année, mais il pourrait tout aussi bien être le premier sélectionné dans le groupe.

5. Ben Powers, Oclahoma : Un membre important d’une des meilleur ligne offensive des dernières années dans la NCAA. Powers n’est pas un joueur dominant physiquement et il n’attirera pas votre attention par ses prouesses athlétiques, mais il fait tout très bien.

LES AUTRES JOUEURS À SURVEILLER                  

Lamont Gaillard, Georgia: Un joueur que j’aime beaucoup, mais qui ne reçoit pas beaucoup de publicité actuellement. Il était le point d’encrage d’une des meilleures lignes à l’attaque de la NCAA. Il bouge bien, il est athlétique et je considère que son potentiel est élevé.

Beau Benzchawel Et Michael Dieter Wisconsin : Deux joueurs de très haut niveau, qui ont évolué pour la meilleure université de la NCAA pour former des joueurs de ligne à l’attaque. Tous les joueurs qui ont évolués pour les Badgers sont solides techniquement et ces deux-là ne font pas exception à la règle. À ce stade, j’aurais Benzchawel légèrement devant Dieter parce qu’il est un peu plus dominant physiquement, mais c’est très serré.

Ross Piersbacher, Alabama : Il a sans doute reçu plus de publicité qu’il n’aurait dû parce qu’il évolue pour Alabama, mais il demeure un très bon joueur. Il sera sélectionné lors de la 3e journée du repêchage et possède les traits d’un futur partant dans la NFL.

ELgton Jenkins, Mississippi State : Il est très élevé sur la liste de certains observateurs du repêchage et il est effectivement très bon. Il s’est promené un peu partout durant sa carrière en NCAA alternant entre les postes de garde, bloqueur et centre. Il joue bien sans posséder de trait dominant. Il diviendra sans doute un partant valable dans la NFL.