Dmitry Kulikov, échangé en juin dernier par les Panthers de la Floride, ne connaît probablement pas le début de saison espéré par ses supérieurs depuis qu'il porte l'uniforme des Sabres de Buffalo. Non seulement le défenseur n'a amassé aucun point, mais il détient un piètre différentiel de -10.

 

Celui qui empoche 4.5 millions de dollars aura le statut de joueur autonome sans restriction à la fin de la présente campagne. Il sera donc libre de oui, signer avec les Sabres, mais aussi de s'en aller où il le désire, toutes ligues confondues. Ainsi, Kulikov pourrait signer avec l'un des 29 autres clubs de la LNH.

 

Toutefois, je me demande si une équipe de la KHL ne souhaiterait pas rapatrier le Russe dans son pays natal. Un club riche tel que le Ska de St-Petersburg est à l'aise financièrement et pourrait offrir une offre alléchante au défenseur. Le SKA possède quelques anciens de la LNH dans l'alignement tels qu'Ilya Kovalchuk et Pavel Datsyuk. À moins que je trompe, Kovalchuk empocherait entre 10 et 15 millions et Datsyuk, près de quatre millions.

 

Mon point est que si Kulikov connait une saison décevante jusqu'à la fin, à quoi bon lui servira-t-il de demeurer en Amérique du Nord? Il ne pourra empocher plus de quatre millions, il devra se contenter d'un contrat d'un ou deux ans, et sa place ne sera pas garantie au sein d'un alignement de la LNH! D'autant plus que Kulikov ne sera pas à l'abri de passer par le ballotage et de jouer quelque temps dans les mineures…

 

Ce ne sont que des spéculations, je le sais. Il s'agit aussi du pire scénario advenant le cas que Kulikov connaisse une fin de saison comme il l'a commencé. Seulement, l'ancien des Voltigeurs de Drummondville, dans la LHJMQ, est un choix de 1er tour en 2009. Il a d'ailleurs joué dans la LNH la première saison suite à son repêchage. Il n'a pas disputé une seule campagne en prenant part à moins de 50 parties au cours d'une saison (mis à part celle du lock-out de 2012). Cela signifie qu'il a, saison après saison, occuper un poste permanent au sein de son club. Toutes ces raisons m'amènent à dire que Kulikov a toujours un bon potentiel en lui.

 

Qu'il soit faible ou haut, une équipe de la KHL est très souvent intéressé par un joueur de la LNH en pleine léthargie. Elle profite du fait que le joueur a de la misère à se trouver un contrat dans la LNH (où le calibre est plus élevé que dans la LNH). Ainsi l'équipe de la KHL sera en mesure d'attirer ce joueur plus facilement.

 

Dmitry Kulikov ne touchera plus 4.5 millions de dollars en 2017-2018. Pourrait-il se tourner vers la KHL?