Nous sommes le 8 mars 2018. Il s’agit de la Journée internationale des femmes. Pour l’occasion, voici dix athlètes féminines ayant marqué le monde du sport dans les dernières années.

ALLYSON FELIX (ATHLÉTISME)

La sprinteuse américaine Allyson Felix est considérée comme l’une des plus grandes de l’histoire de son sport. Son palmarès est impressionnant; six médailles d’or olympiques et 16 podiums en Championnats du monde.

En juillet 2012, elle a réalisé le sixième temps le plus rapide de l’histoire du 200 mètres chez les dames avec un temps de 21 secondes et 69 centièmes.

ANNIKA SÖRENSTAM (GOLF)

La Suédoise Annika Sörenstam a dominé la LPGA tout au long de sa carrière. Elle est la golfeuse la plus victorieuse de l’histoire, ayant remporté 90 titres avant sa retraite sportive de 2008. Parmi ses 90 titres, on compte 10 tournois majeurs.

Sörenstam a remporté le titre de golfeuse de l’année en vertu des gains à huit reprises. Fait notable, elle a obtenu cette distinction cinq années consécutives, soit entre 2001 et 2005.

DANICA PATRICK (COURSE AUTOMOBILE)

Il faut être franc, la carrière de Danica Patrick n’a pas été incroyable sur le plan des résultats. Toutefois, elle a ouvert la porte aux femmes dans la course automobile, ce qui est déjà un exploit en soi.

Elle a débuté sa carrière en IndyCar en 2005, raflant au passage le titre de recrue de l’année. Elle remporta ensuite une première course lors de l’épreuve Indy Japan 300 en 2008. Elle est aussi la première femme ayant terminé dans le top 3 lors des 500 miles d’Indianapolis. En 2011, elle quitte le monde du IndyCar pour tenter sa chance en NASCAR.

LINDSEY VONN (SKI ALPIN)

(C) Thomas Lohnes

Lindsay Vonn est sans doute l’athlète de ski alpin la plus connue dans le monde, hommes et femmes confondus. Cette renommée vaut autant sur le plan sportif que pour sa personnalité attachante. Les chiffres parlent d’eux-mêmes; 135 podiums en Coupe du monde et 20 globes de cristal en carrière. Tout simplement phénoménal!

À cela s’ajoute une médaille d’or olympique en descente lors des Jeux olympiques de Vancouver. Elle a également remporté deux médailles de bronze. Toujours active, Vonn vise désormais le record pour le plus grand nombre de victoires en Coupe du monde en carrière tous sexes confondus. Le Suédois Ingemar Stenmark détient actuellement cette marque de 85 victoires, soit quatre de plus que la skieuse américaine.

MARIE-PHILIP POULIN (HOCKEY)

Lorsqu’on pense à la plus grande joueuse de hockey de l’histoire du Canada, plusieurs pensent à Hayley Wickenheiser, quatre fois médaillée d’or aux Jeux olympiques.

Toutefois, Marie-Philip Poulin mérite d’être considérée parmi les grandes de l’histoire du sport. Bien qu’elle ne soit pas toujours la meilleure marqueuse de son équipe, elle se démarque par son leadership et sa capacité à produire dans les matchs importants.

Capitaine du Canada lors des Jeux olympiques de PyeongChang, elle a marqué cinq buts en trois finales olympiques. Lors des Jeux de Vancouver 2010 et Sotchi 2014, elle avait également marqué le but gagnant. Il ne fait aucun doute que Marie-Philip Poulin mérite sa place parmi les grandes du monde du sport.

MARTA (SOCCER)

Marta Vieira da Silva est l’une des plus grandes joueuses de soccer de l’histoire. À voir son palmarès individuelle, elle est même LA plus grande.

Au cours de sa carrière, Marta a remporté le titre de Meilleure footballeuse de la FIFA à cinq reprises, de façon consécutive de surcroit. Aussi, elle s’est retrouvée sur le podium à douze reprises depuis le début de sa carrière. Sur le plan collectif, elle a remporté deux médailles d’argent au Jeux olympiques et a été finaliste de la Coupe du monde de 2007.

Âgée de 32 ans, elle évolue pour le Pride d’Orlando depuis 2017.

PENNY OLEKSIAK (NAGE)

(C) Team Canada

Âgée de 17 ans, Oleksiak a encore toute sa carrière devant elle. Pourtant, elle fait déjà partie des grandes de l’histoire. Lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, alors âgée de 16 ans, elle a remporté pas moins de quatre médailles, dont la médaille d’or au 100 mètres de nage libre.

Grâce à ses performances exceptionnelles, elle est devenue l’athlète canadienne la plus médaillée de l’histoire au cours de mêmes Jeux. Celles-ci lui ont même permis d’être la porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie de clôture.

RONDA ROUSEY (UFC)

La combattante est devenue la première figure importante du volet féminin de l’UFC. Rousey a débuté sa carrière avec 12 victoires consécutives, un record qui n’a toujours pas été battu.

Bien qu’elle a perdu ses deux derniers combats professionnels, elle demeure la plus grande combattante ayant combattu dans l’octogone. Âgé de 31 ans, elle oeuvre désormais dans le monde de la lutte.

SERENA WILLIAMS (TENNIS)

Drôle de coincidence, Serena Williams effectuera son retour au jeu en cette Journée mondiale des femmes, plusieurs mois après avoir pris une pause du tennis en raison de sa grossesse.

L’athlète de 36 ans domine son sport. En carrière, elle a remporté 72 tournois, dont 23 tournois du Grand Chelem. Ce bilan la place à seulement un titre de l’Australienne Margaret Court pour le plus grand nombre de titres du Grand Chelem dans l’histoire du tennis féminin.

En plus de ses titres sur le circuit de la WTA, Williams a également remporté quatre médailles d’or olympiques, une en simple et trois en double.

SIMONE BILES (GYMNASTIQUE)

À l’instar de Penny Oleksiak, la gymnaste américaine a connu son heure de gloire lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, et ce, à un très jeune âge (19 ans).

Lors de ces JO, elle a remporté quatre médailles d’or et une de bronze. Ce résultat lui permet d’égaliser le record de médailles d’or en une seule année olympique pour une gymnaste. Elle devient également la première gymnaste américaine à être la porte-drapeau de sa nation lors de la cérémonie de clôture.

En plus de ses exploits olympiques, elle détient (déjà!) le record historique pour le nombre de titres en Championnat du monde, soit dix. Au repos depuis plus d’un an, elle prévoit reprendre l’entrainement dans la prochaine année, afin d’être prête pour les JO de 2020.

Originalement paru sur : Surlebanc.ca

Crédit article : Nicholas Pereira