Après cinq courses complétées, force est de constater que l'écurie Mercedes est au sommet de son art en ce premier tiers de saison en ayant obtenu cinq doublés aux cinq premières manches du calendrier : Australie; Bahreïn; Chine; Azerbaïdjan et Espagne. À noter qu'elle n'a jamais réalisé tel exploit dans les cinq dernières années. années où Mercedes a remporté le titre des constructeurs et des pilotes. La suite des choses est plus que prometteuse pour 2019 avec encore 16 courses  à disputer au calendrier. Actuellement Mercedes trône au premier rang des constructeurs avec 217 points, Ferrari accuse un retard de 96 points avec 121 points et Red Bull est au troisième rang avec 87 points , et surprise en ce début de saison, Mclaren occupe le quatrième rang avec 22 points, cinq points devant Racing Point avec 17 points. Si la tendance se maintient, Mercedes obtiendra son sixième titre consécutif des constructeurs en 2019. Toute une domination depuis le début de l'ère des moteurs hybrides en 2014.

Dans ces cinq doublés, Hamilton a remporté trois victoires et deux 2e positions pour un total de 112 points en incluant une fois le tour le plus rapide suivi par Bottas avec 105 points au classement avec deux victoires et trois 2e places. Max Verstappen est à 66 points, deux points devant Vettel qui est devant son jeune coéquipier, Charles Leclerc, qui a obtenu 57 points jusqu'à présent, mais qui aurait pu signer sa première victoire en carrière au Grand Prix de Bahreïn n'eut été d'une défaillance de sa monoplace alors qu'il menait  l'épreuve. Pour ce qui est de l'écurie Racing Point, ce premier tiers de saison n'est pas concluant avec 17 points. Perez domine son coéquipier su classement avec 13 points contre quatre pour Lance Stroll avec deux neuvième positions en Australie et en Azerbaïdjan.

Toutefois, ce qu'il faudra surveiler pour la suite de 2019, la lutte pour le championnat des pilotes entre Hamilton et Bottas. Le finlandais accuse seulement sept points de retard sur Hamilton. Au niveau psychologique, il semble fin prêt à livrer bataille au quintuple champion du monde avec ses brillantes performances depuis le début de saison, aucune comparaison avec la saison dernière où il n'a pas gagné de courses bien qu'il a dû laisser passer son coéquipier au Grand Prix de Russie. Ses trois pôles consécutives ont de quoi animer la lutte entre les deux. Toutefois, lors de ses départs en Chine et en Espagne, il a été devancé par Hamilton. S'il veut espérer gagner le titre des pilotes, il devra être meilleur et plus incisif au départ puisque plus la saison avancera plus que Hamilton sera difficile à battre.

Chez Ferrari, la lutte et la gestion entre Vettel et Leclerc sera intéressante à surveiller. Leclerc est impressionnant en ce début de saison. Sans les consignes d'équipe, il serait devant son coéquipier au classement des pilotes. Je ne serais pas surpris qu'il devance Vettel au classement des pilotes à la fin de la saison comme l'avait fait Daniel Ricciardo en 2014 chez Red Bull. Toutefois, la saison est encore jeune et Ferrari pourrait resserrer l'écart avec Mercedes en cours de saison. ils ont une voiture très rapide. Attention tout de même à la Scuderia, ils pourraient revenir en force.  Pour ce qui est de Racing Point, les preuves sont à faire. Pour Lance Stroll, il doit absolument améliorer ses performances en qualifications, au moins de se positionner en Q2 régulièrement et devancer  son coéquipier Perez. Pour Red Bull, ils peuvent possiblement aspirer à une ou  deux victoires soit à Monaco; Hongrie et Singapour, des circuits qui favorisent la Red Bull. De plus, avec un pilote comme Verstappen, tout est possible. Pour Mclaren, il sera intéressant de voir leur évolution en cours de calendrier, pourront-ils continuer à nous surprendre? Pour Renault, ils doivent redresser la barre. Un début de saison très difficile. Ils ne peuvent que s'améliorer. À suivre et nous nous souhaitons tous des courses excitantes en débutant par le Grand Prix du Canada dans trois semaines.