Fort heureusement la neige fut tôt cette année au Québec. Une belle occasion pour nos athlètes québécois de pratiquer quelques jours / semaines avant d'entamer le début de saison de snocross.

Ils sont encore une fois fort nombreux cette année à prendre la route vers Duluth au Minnesota où se déroule la première manche du Championnat américain de snocross ISOC.  Une marche particulièrement difficile et spectaculaire vu la piste en montée qui est à couper le souffle. Pour les néophytes, ce championnat est considéré comme la ligue majeure: les meilleures pilotes de partout au monde tentent leur chance, toutes classes confondues et le calibre est impressionnant, peu importe l'âge. 

La grande nouvelle sur ce circuit fut bien sûr il y a quelques mois celle de la retraite du champion de 11 titres chez les Pro, et j'ai nommé Tucker Hibbert. Sans contredit "l'ennemi' numéro un de Tim Tremblay #11, originaire du Lac-Saint-Jean vous l'aurez deviné.

Double champion de la spectaculaire épreuve  "Dominator" , Tremblay  qui a un talent indéniable pour effectuer des dépassements rocambolesque mais "propre", pourrait bien se pavaner encore une fois avec un chèque de 10 000$ vendredi en fin de soirée si tout joue en sa faveur. 

Bien que la compétition chez les pros est très relevée, la popularité de ce championnat dans à peu près toutes les classes est surprenante. Le calibre des athlètes dans les catégories équivalentes au Québec (ex: sport) et ailleurs au Canada n'a absolument rien à voir avec celles dans ce championnat. En conséquence, les athlètes sont souvent déclassés d'une, voire 2 catégories inférieures afin d'assurer une homogénéité de talent lors de chaque départ.

Revenons à nos moutons, il y aura du monde à la messe des apôtres de l'adrénaline pour représenter le fleurdelisé chez les jeunes et moins jeunes. Évidemment, Tim Tremblay #11 récidive cette année avec le beau jeu dans la classe Pro. L'absence de Hibbert #67 au championnat pourrait préserver de bonnes surprises aux détracteurs de Ski-Doo puisque les favoris de la classe Pro arborent, selon moi, tous les tons jaunes, Tremblay en tête de lice.

Tremblay migre également d'équipe, de Scheuring Speed Sports vers Warnert Racing. Idem pour l'autre québécois également originaire du Lac-Saint-Jean et consacré phénomène sur le circuit québécois en 2016, Françis Pelletier #220. Pelletier sera sans doute à la croisée des chemins cette année sur sa motoneige aux couleurs Makita;  il pourrait surprendre fortement l'élite américaine s'il a une bonne saison chez les Pro Lite. Dans la même veine, Maxime Taillefer #144, présentement pilote indépendant, sera également sur la piste en classe Pro Lite pour mettre les cartes sur la table et réitérer son talent.

Chez les femmes, on suivra de près Megan Brodeur #31 après sa victoire au championnat l'année dernière sous les couleurs de Anderson Racing. Favorite de la catégorie Pro Women, l'athlète de Coaticook aura potentiellement une longueur d'avance sur ses adversaires avec ses nombreuses séances d'entrainement en début de saison.

Martin Mailloux #880 de chez Mailloux Racing, l'habitué de l'Ontario et des États-Unis défendra la piste chez les vétérans tout comme Jean-Sébastien Cöté #24 de l'équipe St-Laurent Racing l'un des pilotes les plus expérimentés du Championnat Québécois SCMX.


Samuel Blouin #878, compte bien être présent à toutes les manches ISOC sur la ligne de départ en classe Sport Lite. Idem pour William St-Laurent #24, le plus jeune athlète en classe Pro Lite au Québec, qui représentera son Équipe St-Laurent à Duluth dans les groupes Sport Lite et Junior 16-17.

Les jeunes, comme Emeric Legendre Perron #144, suscitent ma curiosité en ce début de saison. Ils sont à l'âge ou tout va si vite. Cette transition entre "fiston" et les grandes classes peut filer à toute vitesse. Ce sera sensiblement le mème scénario fort occupé pour Jordan Lebel # 511 du Saguenay et Nathan Mailloux #111 de St-Sophie, tous deux en transition vers les classes supérieures. Habitué aux courses à l'extérieur du Québec, les deux jeunes pilotes fort expérimentés cumuleront tout comme Legendre, les départs chez les Juniors 14-15 , 16-17 et... avec tout mon intérêt en Sport Lite!

Le frère de l'autre, Dylan Lebel #522, pourrait quant à lui surprendre avec sa fougue en Junior 8-10 et 9-13 après une année 2018 en constante ascension. Finalement, la cadette des Québécois présents à Duluth, Naëli Lebel #518, aura peut-être le privilège de monter sur le podium devant son idole, Megan Brodeur, mais dans le groupe des Girls 9-13 ans sous les mêmes couleurs que ses frères, soit l'équipe Lebel Racing.


Bref, c'est avec fébrilité que la saison s'ouvre et je pense qu'on peut s'attendre à de très bonnes performances de nos Québécois vu l'hiver hâtif et les nombreux tours de pistes qu'ils ont effectué. Je l'ai répété souvent par les années passées, mais le Québec est une pépinière de talents en snocross, et la relève présente à Duluth nous le démontrera assurément encore une fois. J'ai déjà le poil qui se dresse à entendre les animateurs anglophones prononcer tout croche les noms de nos talentueux athlètes ! Bonne chance à tous !

Vous pouvez écouter en direct les courses du vendredi au dimanche sur le site de ISOC Snocross.

Suivez nos athlètes sur Instagram:

#11 Tim Tremblay | @timtremblay
#31 Megan Brodeur | @megan_brodeur31
#220 Francis Pelletier | @pelletierfrancis20
#144 Max Taillefer | @taillefer144
#880 Martin Mailloux | @maillouxracing
#24 Jean-Sébastien Côté | @jsebas24
#878 Samuel Blouin | 
#24 William St-Laurent  | @will_stlaurent 
#111 Nathan Mailloux | @maillouxracing 
#144 Emeric Legendre Perron | @emeric_144
#511 Jordan Lebel | @ jordan_lebel_511
#522 Dylan Lebel | @lebel.dylan
#518 Naëli Lebel | @naeli_lebel_518