Tout n'a pas été très rose pour les Capitals de Washington lors de leur entrée dans la Ligue nationale de hockey en 1974-1975, car ils ont présenté la pire fiche de toute l'histoire du circuit et réalisé plusieurs records de médiocrité ! 

Cette formation, qui faisait son entrée en même temps que les Scouts de Kansas City (Rockies du Colorado et Devils du New Jersey), avait été tout simplement misérable du début à la fin de leur première saison, ne pouvant faire mieux qu'un dossier de 8-67-5 pour seulement 21 points en 80 matchs, une moyenne de réussite de seulement ,131, la pire de la LNH, derrière les Quakers de Philadelphie, qui avaient eu un rendement de ,136 en 1930-1931, affichant un dossier de 4-36-4 pour seulement 12 points en 44 matchs.
 
Deux équipes ont été atroces au fil des saisons, les Sénateurs (2) d'Ottawa. qui ont eu une fiche de 10-70-4 pour 24 points, une moyenne de ,143 en 84 matchs, lors de leur première saison en 1992-1993, tout comme les Sharks de San Jose, dont le rendement avait également été de ,143 en 84 matchs lors de cette saison 1992-1993, ayant eu un dossier de 11-71-2 pour seulement 24 points, lors de leur deuxième saison dans le circuit.
 
Dans le cas des Capitals, ils avaient présenté un dossier de 7-28-5 dans leurs 40 matchs disputés à domicile et de 1-39-0 dans leurs 40 rencontres jouées à l'étranger, subissant 37 défaites de suite avant de remporter leur unique gain, à une date aussi tardive que le 28 mars 1975, triomphant 5-3, face aux Golden Seals de la Californie, une autre équipe très ordinaire, dont la fiche avait été de 19-48-13 pour 51 points en 80 matchs.
 
Les Capitals menaient 3-1, mais avaient concédé des buts à Charlie Simmer, en deuxième période et Dave Gardner, en troisième période, permettant aux Golden Seals de créer l'égalité 3-3, mais deux buts de Nelson Pyatt, à 6:31 et à 19:44, dans une cage déserte, avaient fait la différence dans cet unique gain à l'étranger de l'équipe, qui avait eu raison du gardien Gilles Meloche dans cette partie disputée au Oakland-Alameda County Coliseum.
 
Un record de 17 défaites consécutives en une saison
 
Ils avaient également connu une séquence de 17 défaites consécutives, du 18 février 1975 au 26 mars 1975, réalisant un autre record de la LNH, qui a été égalé par les Sharks de San Jose, lors de la saison 1992-1993.
 
Ils avaient présenté un dossier perdant contre les 17 autres formations du circuit, dont un rendement de 1-3-0 en quatre matchs contre les Scouts de Kansas City, leurs cousins de l'expansion de 1974. Ils avaient remporté deux gains contre une seule formation, les Golden Seals de la Californie, ayant eu une fiche de 2-3-0 en cinq rencontres.
 
Leur fiche contre le Canadien de Montréal avait été de 0-6-0, marquant seulement neuf buts, mais concédant pas moins de 49 filets aux joueurs du CH.
 
Un différentiel négatif de moins 265 sur les buts marqués-concédés !
 
Plusieurs données avaient été minables dans la fiche des Capitals, dont le rendement des buts marqués, eux qui n'avaient réussi que 181 buts, mais qui avaient été victimes de pas moins de 446 filets de leurs adversaires, un record de tous les temps sur ce plan.
 
Cela faisait un différentiel de moins 265 sur le plan des buts marqués-concédés, la pire marque négative de l'histoire du circuit également.
 
Dans l'histoire de la LNH, seulement six autres équipes ont concédé 400 buts ou plus en une saison et les Capitals sont loin devant la 2e pire équipe sur ce plan, car les Red Wings de Detroit avaient été victimes de 415 buts (31 de moins) en 80 matchs lors de la saison 1985-1986.
 
Ils avaient concédé 10 buts ou plus en sept occasions !
 
Pour illustrer la médiocrité de leur défense, les Capitals avaient concédé 10 buts ou plus pas moins de sept fois (dont trois fois contre le Canadien) dans leurs 80 matchs, 10 buts en quatre occasions, 11 filets une fois et 12 buts à deux reprises, des défaites de 12-1, face aux Bruins de Boston, le 14 décembre 1974, au Garden et contre les Penguins de Pittsburgh, le 15 mars 1975, au Civic Arena.
 
Pis, ils avaient concédé cinq buts ou plus pas moins de 52 fois sur leurs 80 matchs et deux buts ou moins en seulement quatre occasions, affichant un rendement de 2-0-2 dans les quatre parties, leur seul jeu blanc, un exploit, avait été un gain de 3-0, face aux Scouts de Kansas City, le 16 février 1975.
 
Par contre, ils avaient été blanchis pas moins de 12 fois et limités à un seul but en 17 occasions.
 
Le gardien Michel Belhumeur n'avait pas remporté une seule victoire !
 
Avec une fiche de 8-67-5 et 446 buts concédés, les gardiens avaient été très généreux et c'est Ron Low qui avait signé les huit victoires, ayant eu une fiche de 8-36-2 avec une moyenne de 5,45, un blanchissage et une efficacité de seulement ,855 en 48 rencontres.
 
John Adams avait eu une fiche de 0-7-0 avec une moyenne de 6,90 et une efficacité de ,833 en huit rencontres, alors que Michel Belhumeur, natif de Sorel, n'avait pas été en mesure de savourer la victoire durant toute la saison, ayant eu un dossier de 0-24-3 avec une moyenne de 5,37 et une efficacité de ,861 en 35 rencontres.
 
Lors de la saison 1975-1976, il n'avait pas gagné non plus, ayant eu une fiche de 0-5-1 avec une moyenne de 5,09 et une efficacité de ,859 en sept départs, lui dont le dernier match dans la LNH avait été disputé le 1er novembre, alors qu'il avait perdu 7-3, face aux Islanders de New York, au Nassau Coliseum, concédant sept buts sur 32 tirs.
 
Ayant eu un dossier de 9-7-3 avec une moyenne de 3,23 et une efficacité de ,903 en 23 matchs disputés avec les Flyers de Philadelphie en 1972-1973, il avait été obtenu au repêchage de l'expansion par les Capitals et il n'a pas été en mesure de signer un gain avec cette équipe, ayant eu un dossier global de 0-29-4 avec une moyenne astronomique de 5,32 et une piètre efficacité de ,861 en 42 rencontres régulières.
 
Des unités spéciales plus qu'ordinaires
 
Ajoutons qu'avec une telle fiche, il ne faut pas se surprendre de réaliser que les unités spéciales des Capitals avaient été vraiment mauvaises, car elles avaient présenté un rendement global de 84,24 sur 200,00, le jeu de puissance ayant eu un rendement de 12,90%, marquant 48 buts en 372 avantages, alors que l'unité défensive avait présenté une efficacité de 71,34%, concédant 94 buts en 328 désavantages numériques.
 
Pas étonnant de réaliser que l'équipe avait eu trois entraîneurs-chefs lors de cette saison-là, Jim Anderson, qui avait eu une fiche de 4-45-5 après 54 matchs, avait été remplacé par Red Sullivan et après avoir eu un rendement de 2-16-0 en 18 matchs, il avait été remplacé par Milt Schmidt, dont la fiche avait été de 2-6-0 en huit rencontres.
 
Aucune série de deux gains de suite avant la troisième saison !
 
Après cette saison horrible, les Capitals avaient été aussi mauvais en 1975-1976, car ils avaient présenté un dossier de 11-59-10 pour seulement 32 points, une moyenne de réussite de ,184 lors de leurs 80 rencontres.
 
Tout comme en 1974-1975, ils n'avaient pas été en mesure de remporter deux victoires consécutives et leur première séquence de gains a été réalisée en 1976-1977, alors qu'ils avaient signé trois victoires de suite, les 7, 9 et 10 novembre 1976, face aux North Stars du Minnesota (4-1), aux Canucks de Vancouver (4-2) et aux Rangers de New York (7-5).
 
Cette série de victoires est survenue lors des 173e, 174e et 175e matchs de l'histoire de l'équipe.
 
Ils ont connu huit saisons perdantes consécutives, de 1974-1975 à 1981-1982 et avaient présenté une fiche gagnante pour la première fois en 1982-1983, participant aux séries éliminatoires pour la première fois également.
 
On sait qu'ils avaient réalisé une très importante transaction avec le Canadien de Montréal, au début du camp d'entraînement de cette saison-là, car ils avaient échangé le défenseur Rick Green et l'attaquant Ryan Walter, en retour des attaquants Doug Jarvis, Craig Laughlin et des défenseurs Rod Langway et Brian Engblom, le 9 septembre 1982.
 
Cette transaction a été le début d'une période intéressante pour cette formation, qui a finalement remporté la Coupe Stanley en 2017-2018.
 
LA FICHE DES CAPITALS DE WASHINGTON EN 1974-1975
(82 PARTIES, FICHE DE 8-67-5, 21 POINTS, MOYENNE DE ,131, 181 BUTS MARQUÉS, 446 BUTS CONCÉDÉS)
1) 9 octobre 1974-Washington 3 à Rangers de NY 6 (1-0-1-0)
2) 12 octobre 1974-Washington 0 à North Stars du Minnesota 6 (2-0-2-0) 
3) 15 octobre 1974-Los Angeles 1 à Washington 1 (3-0-2-1)
4) 17 octobre 1974-Chicago 3 à Washington 4 (4-1-2-1)
5) 19 octobre 1974-Washington 4 à Detroit 6 (5-1-3-1)
6) 20 octobre 1974-Islanders de NY 5 à Washington 0 (6-1-4-1)
7) 22 octobre 1974-Detroit 3 à Washington 0 (7-1-5-1)
8) 23 octobre 1974-Washington 2 à Chicago 3 (8-1-6-1)
9) 27 octobre 1974-Toronto 4 à Washington 3 (9-1-7-1)
10) 31 octobre 1974-Montréal 3 à Washington 0 (10-1-8-1)
11) 3 novembre 1974-Scouts de Kansas City 5 à Washington (11-1-9-1)
12) 7 novembre 1974-Washington 4 à Boston 10 (12-1-10-1) 
13) 9 novembre 1974-Washington 2 à Philadelphie (13-1-11-1) 
14) 10 novembre 1974-Montréal 11 à Washington 1 (14-1-12-1) 
15) 12 novembre 1974-Flames d'Atlanta 2 à Washington 2 (15-1-12-2) 
16) 13 novembre 1974-Washington 3 à Flames d'Atlanta 4 (16-1-13-2) 
17) 16 novembre 1974-Washington 1 à Pittsburgh 8 (17-1-14-2) 
18) 17 novembre 1974-Pittsburgh 6 à Washington 0 (18-1-15-2) 
19) 19 novembre 1974-Golden Seals de la Californie 4 à Washington 6 (19-2-15-2) 
20) 20 novembre 1974-Washington 3 à Buffalo 7 (20-2-16-2) 
21) 24 novembre 1974-North Stars du Minnesota 4 à Washington 4 (21-2-16-3) 
22) 27 novembre 1974-Washington 4 à North Stars du Minnesota 6 (22-2-17-3) 
23) 30 novembre 1974-Washington 1 à Toronto 7 (23-2-18-3) 
24) 1 décembre 1974-Golden Seals de la Californie 5 à Washington 2 (24-2-19-3)
25) 3 décembre 1974-Buffalo 5 à Washington 3 (25-2-20-3)
26) 5 décembre 1974-Washington 2 à Buffalo 9 (26-2-21-3)
27) 7 décembre 1974-Washington 2 à St. Louis 8 (27-2-22-3)
28) 8 décembre 1974-St. Louis 3 à Washington 1 (28-2-23-3)
29) 12 décembre 1974-Rangers de NY 6 à Washington 6 (29-2-23-4)
30) 14 décembre 1974-Washington 1 à Boston 12 (30-2-24-4)
31) 15 décembre 1974-Toronto 1 à Washington 3 (31-3-24-4)
32) 17 décembre 1974-Washington 2 à Vancouver 4 (32-3-25-4)
33) 19 décembre 1974-Washington 1 à Los Angeles 4 (33-3-26-4)
34) 20 décembre 1974-Washington 2 à Golden Seals de la Californie 5 (34-3-27-4)
35) 22 décembre 1974-Buffalo 4 à Washington 0 (35-3-28-4)
36) 26 décembre 1974-Philadelphie 4 à Washington 1 (36-3-29-4)
37) 29 décembre 1974-Islanders de NY 7 à Washington 0 (37-3-30-4)
38) 2 janvier 1975-Washington 2 à Islanders de NY 5 (38-3-31-4)
39) 4 janvier 1975-Washington 0 à Montréal 10 (39-3-32-4)
40) 5 janvier 1975-Washington 0 à Flames d'Atlanta 3 (40-3-33-4)
41) 7 janvier 1975-Boston 3 à Washington 3 (41-3-33-5)
42) 11 janvier 1975-Washington 3 à Scouts de Kansas City 5 (42-3-34-5)
43) 12 janvier 1975-Montréal 7 à Washington 2 (43-3-35-5)
44) 14 janvier 1975-Los Angeles 6 à Washington 2 (44-3-36-5)
45) 16 janvier 1975-Washington 0 à Philadelphie 4 (45-3-37-5)
46) 19 janvier 1975-Pittsburgh 3 à Washington 2 (46-3-38-5)
47) 23 janvier 1975-Vancouver 3 à Washington 2 (47-3-39-5)
48) 25 janvier 1975-Washington 2 à Detroit 5 (48-3-40-5)
49) 26 janvier 1975-Detroit 3 à Washington 6 (49-4-40-5)
50) 30 janvier 1975-Washington 4 à Los Angeles 6 (50-4-41-5)
51) 1 février 1975-Washington 2 à Vancouver 5 (51-4-42-5)
52) 5 février 1975-Washington 1 à Golden Seals de la Californie 5 (52-4-43-5) 
53) 8 février 1975-Washington 1 à Islanders de NY 5 (53-4-44-5) 
54) 9 février 1975-Washington 3 à Rangers de NY 7 (54-4-45-5) 
55) 11 février 1975-Rangers de NY 4 à Washington 7 (55-5-45-5)
56) 13 février 1975-Washington 1 à Scouts de Kansas City 5 (56-5-46-5)
57) 15 février 1975-Washington 1 à St. Louis 7 (57-5-47-5)
58) 16 février 1975-Scouts de Kansas City 0 à Washington 3 (58-6-47-5)
59) 18 février 1975-Los Angeles 6 à Washington 1 (59-6-48-5)
60) 21 février 1975-Buffalo 9 à Washington 4 (60-6-49-5)
61) 22 février 1975-Washington 3 à Chicago 10 (61-6-50-5)
62) 23 février 1975-St. Louis 7 à Washington 2 (62-6-51-5)
63) 25 février 1975-Chicago 6 à Washington 2 (63-6-52-5)
64) 26 février 1975-Washington 1 à Pittsburgh 3 (64-6-53-5)
65) 1 mars 1975-Washington 4 à Toronto 5 (65-6-54-5)
66) 2 mars 1975-Vancouver 7 à Washington 3 (66-6-55-5)
67) 4 mars 1975-Boston 8 à Washington 0 (67-6-56-5)
68) 7 mars 1975-Washington 4 à Montréal 8 (68-6-57-5)
69) 9 mars 1975-Toronto 4 à Washington 2 (69-6-58-5)
70) 15 mars 1975-Washington 1 à Pittsburgh 12 (70-6-59-5)
71) 18 mars 1975-Philadelphie 7 à Washington 2 (71-6-60-5)
72) 20 mars 1975-North Stars du Minnesota 5 à Washington 1 (72-6-61-5)
73) 22 mars 1975-Washington 2 à Boston 8 (73-6-62-5)
74) 23 mars 1975-Flames d'Atlanta 5 à Washington 0 (74-6-63-5)
75) 26 mars 1975-Washington 1 à Los Angeles 5 (75-6-64-5)
76) 28 mars 1975-Washington 5 à Golden Seals de la Californie 3 (76-7-64-5)
77) 30 mars 1975-Detroit 8 à Washington 5 (77-7-65-5)
78) 2 avril 1975-Washington 3 à Detroit 8 (78-7-66-5)
79) 5 avril 1975-Washington 2 à Montréal 10 (79-7-67-5)
80) 6 avril 1975-Pittsburgh 4 à Washington 8 (80-8-67-5)
 
LES SEPT MATCHS AVEC 10 BUTS CONCÉDÉS OU PLUS
1) 7 novembre 1974-Washington 4 à Boston 10  
2) 10 novembre 1974-Montréal 11 à Washington 1  
3) 14 décembre 1974-Washington 1 à Boston 12
4) 4 janvier 1975-Washington 0 à Montréal 10
5) 22 février 1975-Washington 3 à Chicago 10
6) 15 mars 1975-Washington 1 à Pittsburgh 12
7) 5 avril 1975-Washington 2 à Montréal 10