Misère... je ne sais pas si c'est le bon moment d'aller en Ohio, surtout avec le gros scandale qui secoue actuellement le programme de football de l'université d'Ohio State. Ah, et à quoi bon ? Pas le choix d'y aller, surtout que les Blue Jackets de Columbus nous attendent.

Alors, nous y voilà. Les Jackets ont connu une autre bonne saison régulière avec une fiche de 45 victoires et 30 défaites, lui donnant la 5e place dans la division Métropolitaine. Ils ont réussi à faire les séries, mais ils ont été éliminés en première ronde en 6 matchs contre les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Capitals de Washington. 

Donc, qu'on fait les Blue Jackets durant la saison morte ? Ils n'ont pas fait d'acquisitions majeures, mais ils ont notamment perdu des joueurs via le marché des agents libres. On n'a qu'à penser à Jack Johnson (Pittsburgh) et Matt Calvert (Colorado).

Sinon, ils ont réalisé ce qui était leur but principal de la saison morte : Prolonger le contrat de Cam Atkinson. Il a joué 68 matchs la saison dernière, mais ça ne l'a pas empêché de marquer 20 buts et plus pour une 5e saison de suite. Les deux parties se sont entendus pour 7 ans avec un salaire annuel de 5,875 M $. Il aura une clause de non-échange pour les deux premières années de son contrat, mais à partir de la 3e année, il devra soumettre une liste de 10 équipes pour laquelle il accepte d'être échangé.

Pour combler le départ de Calvert, c'est Riley Nash qui va le remplacer en signant un contrat de 3 ans avec un salaire annuel de 2,750 M $. Et en attendant de connaître le remplaçant de Jack Johnson, son ancien entraîneur, John Tortorella, n'a visiblement rien perdu de son franc-parler. Il ne s'est pas gêné pour critiquer la performance de Johnson durant la dernière saison.

Regardons le positif, maintenant. Seth Jones est en train de faire regretter les trois équipes qui ont décidé de l'ignorer au repêchage de 2013. Les Predators de Nashville n'avaient aucune idée de leur bonne chance lorsque Jones était toujours disponible à leur rang de sélection. Et puis, ils l'échangent à Columbus contre Ryan Johansen. Même si Johansen comble un besoin à Nashville, Jones ne fait que s'améliorer. Après 5 saisons dans la LNH, il récolte 25, 27, 31, 42 et 57 points. Son différentiel de +10 la saison dernière est le meilleur de sa carrière jusqu'à maintenant. Et il n'a que 23 ans !

Un autre jeune qui fait tourner bien des têtes, surtout celui de Tortorella, est un gars de Saint-Agathe-des-Monts du nom de Pierre-Luc Dubois. On peut dire que la décision des Blue Jackets de le renvoyer au niveau junior en 2016-2017 a donné des résultats. Pour sa première saison chez les professionnels, Dubois compile une fiche très respectable de 20 buts et 28 passes pour un total de 48 points en 82 matchs. 

Sergei Bobrovsky est un cas intéressant. En saison régulière, c'est un candidat automatique au trophée Vézina. C'est le genre de gardien qui peut voler une douzaine de matchs avec des arrêts spectaculaires. En séries éliminatoires, c'est un tout autre gardien. Il semble incapable de faire l'arrêt clé qui pourrait basculer la série du côté des Blue Jackets. Tout ça, malgré une défensive quand même solide avec Jones, Zach Werenski, Ryan Murray et David Savard, entre autres.

En décidant de prêcher le statu-quo en attaque, Columbus devra espérer qu'Artemi Panarin produira au même rythme que la saison passée. Panarin était de loin le meilleur attaquant des Jackets avec une récolte de 82 points, dont 27 buts. Le problème, c'est que Columbus n'a pas de marqueurs de 30 buts ou plus la saison dernière, mais c'est ce qui arrive lorsque John Tortorella est votre entraîneur-chef.

-----

Pour donner suite à mon billet sur les Hurricanes, ces derniers semblent vouloir consolider sa place parmi les équipes en reconstruction, suite à l'échange envoyant Jeff Skinner au Sabres de Buffalo, qui seront sans doute plus coriaces en 2018-2019. Ça devrait permettre aux Jackets de garder leur 5e place dans la Métropolitaine et retourner en séries éliminatoires.

Maintenant, si seulement ils peuvent prolonger le contrat de Panarin... Il ne veut pas négocier avec les Blue Jackets immédiatement ? Et il considère retourner à Chicago en tant que joueur autonome si ça va mal à Columbus ? Oh, misère...