On peut sentir l'optimisme jusqu'à Montréal. Et quand c'est le cas, ce n'est pas une bonne nouvelle pour le Canadien. Et pour cause : l'Empire diabolique, aussi connu sous le nom des Maple Leafs de Toronto, est de retour pour dominer toute la Ligue Nationale de Hockey.

La saison dernière, ils se sont qualifiés pour les séries éliminatoires et les attentes étaient très grandes. Par contre, dès la première ronde, ils ont été sortis en 7 matchs par les Bruins de Boston, une équipe plus expérimentée que Toronto. Décidément, il manquait quelque chose. Quelque chose de gros.

Ce quelque chose de gros, ils l'ont trouvé :

N'ajustez pas votre appareil. Vous avez bien vu John Tavares avec son nouveau chandail des Maple Leafs. C'était LE joueur autonome le plus convoité et c'est les Maple Leafs qui ont remporté le gros lot. Tavares signe donc une entente lucrative de 7 ans avec un salaire annuel de 11 M $ et une clause de non-mouvement. Oh mon Dieu, 11 M $ ! Au moins, on parle d'un des meilleurs joueurs sur le circuit Bettman, donc il doit être payé à sa juste valeur.

L'arrivée de Tavares a rendu l'attaque des Maple Leafs encore plus dévastatrice. Son nom s'ajoute à ceux d'Auston Matthews, William Nylander, Kasperi Kapanen, Mitch Marner, Patrick Marleau et Nazem Kadri.  L'entraîneur-chef Mike Babcock se retrouve soudainement avec une multitude de possibilités. Il pourrait mettre Tavares sur le premier trio avec Marner et Nylander. Il pourrait réunir Tavares ET Matthews sur le même trio. Ou bien, On préfère mettre Matthews sur le 1er trio et Tavares pourra se rabattre sur Patrick Marleau et Zach Hyman ou encore Kasperi Kapanen.

Si Tavares est sur le même trio qu'Auston Matthews, je vous souhaite un excellent spectacle de feux d'artifice. Les chiffres de Matthews pourraient monter en flèche si ça arrive. Il a marqué 34 buts la saison dernière, mais avec Tavares, il pourrait en marquer 50 dès sa 3e saison. 

Si Babcock décide plutôt de mettre Tavares avec Mitch Marner et Alexander Nylander, ces deux jeunes vont bénéficier de sa présence au centre de leur trio. Marner était le meilleur pointeur des Leafs avec 69 points en 2017-2018 et Nylander a récolté 61 points. Si Tavares est sur leur trio, attendez-vous à voir leur production monter à un niveau supérieur. Nylander est encore un agent libre avec restriction au moment où j'écris ces lignes, mais les Leafs ont amplement d'espace sous le plafond salarial pour pouvoir le mettre sous contrat.

Dommage que Leo Komarov et Matt Martin ne sont plus avec les Leafs, même que les deux joueurs se retrouvent à Brooklyn, avec les Islanders de New York. Tyler Bozak et James van Riemsdyk sont également partis sur le marché des joueurs autonomes et ils ont signé avec les Blues et les Flyers respectivement.

C'est à partir de ce moment que je vais faire le message suivant aux partisans des Maple Leafs : Calmez-vous les nerfs un peu ! Vous avez beau avoir une attaque dévastatrice, mais avez-vous vu l'état de votre unité défensive ?

Ce que vous avez de renom chez les défenseurs, c'est Morgan Rielly, Nikita Zaitsev et Jake Gardiner. Mais visiblement, il en faut plus pour que la défensive soit solide. Qui sera sur la 2e paire de défense ? Travis Dermott ? Conor Carrick ? Le vétéran de 37 ans, Ron Hainsey ? C'est en grande partie la défensive qui est responsable de la défaite de Toronto au 7e match contre Boston.

L'autre responsable, c'est Frederik Andersen. Oui, il a remporté 38 matchs, sa meilleure récolte en carrière, mais il doit ce compte-rendu à l'attaque des Leafs. Sa moyenne de buts alloués n'a jamais arrêté de monter depuis qu'il est devenu le gardien numéro un à Toronto. Il passe de 2,67 à 2,81. Mais c'est vraiment en séries éliminatoires qu'Andersen fût exposé au grand jour. 23 buts accordés en 7 matchs éliminatoires. Sa moyenne de buts alloués a gonflé à 3,76 et son pourcentage d'arrêt est en dessous des ,900. 

Est-ce que les Maple Leafs lui ont offert un peu plus de compétition ? Pas vraiment. Le second d'Andersen sera Garret Sparks, un gardien qui a connu beaucoup de succès dans la Ligue Américaine de Hockey, mais qui a connu des difficultés dans la LNH. Ouaip, ça devrait bien se terminer, cette histoire.

Mais au moins, John Tavares est là pour raviver l'espoir de ramener la Coupe Stanley au Canada un jour. Dommage qu'il ne fera pas avec un chandail du Canadien sur le dos...

-----

Les Maple Leafs ont terminé au 2e rang la division Atlantique en 2017-2018 et je les vois terminer à la même position en 2018-2019. Faire les séries ne devra pas être un problème pour Toronto, mais c'est en séries que ça va se jouer. Encore une fois, la défensive et les gardiens de but seront les éléments qui risquent de faire dérailler les plans de la troupe de Mike Babcock.

Après la saison, ce sera l'heure des décisions difficiles. Auston Matthews se prépare lentement mais sûrement à faire sauter la banque. Mitch Marner et Kasperi Kapanen seront des agents libres avec restriction. Tel que mentionné plus tôt, Alexander Nylander est actuellement un agent libre avec restriction.

Et cette situation ne se limite pas qu'aux attaquants. Le seul nom notoire qui sera agent libre sans restriction, c'est Jake Gardiner. Ron Hainsey pourrait être un joueur autonome sans restrictions également. Connor Carrick sera agent libre, mais avec restriction. Kyle Dubas aura beaucoup de pain sur la planche au cours des prochains mois.

Mais sérieusement, allez chercher du renfort en défensive et chez les gardiens de but avant que vous donnez une autre crise du coeur à vos partisans. Ils ont déjà assez souffert, comme ça !