Mariano Rivera, Lee Smith, Mike Mussina, Edgar Martinez, Harold Baines et le regretté Roy Halladay sont entrés au Temple de la Renommée du Baseball dimanche, à Cooperstown. Mais où était Larry Walker? Auriez-vous voté pour l’ancien joueur des Expos? Doit-il se retrouver parmi les immortels? Il y a du pour et du contre. Mais chose certaine, le temps joue contre Walker.

Voici le lien vers mon podcast.

Si les choix de Mussina, Smith, Halladay, Martinez et Rivera ne font pas de doute, celui d’Harold Baines a fait réagir. Et c’est pourquoi que le nom de Walker a refait surface. Les amateurs ont souvent dit que Walker a été l’un des meilleurs frappeurs gaucher de son époque. Les membres des médias ont également parlé en bien de Walker au cours de sa carrière.

Quelles sont ses chances?

Les membres de l’Association des chroniqueurs baseball d’Amérique ont voté à 54,6% en  faveur de Walker. Ce dernier devra faire beaucoup mieux l’an prochain lors de sa dernière année sur les bulletins de l’Association. Mais il y a place à l’espoir. Entre le vote de l’an dernier est celui de cette année, Walker a fait un bon de 20,5%. Il s’agit de la neuvième plus forte hausse depuis 1967. Pour être élu, un joueur doit recevoir 75% des votes.

Mais avant de proclamer que Walker mérite sa place au Temple, penchons-nous sur sa fiche. Il y a des choses intéressantes. Il y a aussi des aspects surprenants qui portent à réflexion.

Baines ou Walker?

Harold Baines présente des chiffres intéressants. Il a près de 3 000 coups sûrs (2866) et sa moyenne au bâton avoisine .300 (.289). Il a aussi frappé 384 longues balles et fait produire 1 628 points. Harold Baines peut aussi se vanter d’avoir évolué 22 saisons dans les grandes ligues.

Depuis l’ouverture du Temple en 1939 (première cuvée en 1936), le plateau des 3 000 coups sûrs et la moyenne de .300 ont toujours été des chiffres en or pour les joueurs en attaque. À moins d’avoir été banni (Pete Rose) ou au centre d’une controverse sur le dopage (Rafael Palmeiro), le fait de frapper en lieu sûr plus de 3 000 fois est synonyme de billet d’entrée.

Il sera intéressant de voir si Alex Rodriguez, qui a frappé 3 115 coups sûrs, sera élu malgré la controverse qui l’entoure. À l’inverse, il ne devrait pas y avoir de problème éventuellement pour Derek Jeter (3 465) et Adrian Beltre (3 166). Et les résidents du Temple qui ont frappé pour .300 sont légion.

Walker...Il manque quelque chose

Le joueur originaire de la Colombie-Britannique a de belles statistiques. Il a remporté trois championnats des frappeurs (98, 99 et 01). À chaque fois, il s’agissait de la meilleure moyenne au bâton du Baseball Majeur. Il a également dominé la colonne de la moyenne de puissance à deux occasions. En 1994, il a terminé la saison écourtée avec le plus fort total de doubles dans la Ligue Nationale (44). Il a aussi mené la ligue avec 49 circuits en 1997; année où il a reçu le titre de joueur le plus utile. De plus, Walker est septuple récipiendaire du gant doré.

Larry WalkerSource: PETER READ MILLER FOR SPORTS ILLUSTRATED
Légende: Larry Walker

Cependant, l’ancien numéro 33 des Expos n’a que 2 160 coups sûrs en carrière. Voilà une statistique qui peut faire mal au moment du scrutin. Pour mettre le tout en perspective, au cours des 50 dernières années, seulement quelques joueurs ont été intronisés au Temple de la Renommé avec moins de coups sûrs que Walker. Parmi ces joueurs notons Yogi Berra (2150), Mike Piazza (2 127), Gary Carter (2 092) et Johnny Bench (2 048). Par contre, on parle ici de quatre des plus grands receveurs dans l’histoire du baseball. Des joueurs qui ont dominé derrière le marbre. Aussi bon Walker a pu être en défensive, il ne fait pas partie de la liste des dix meilleurs voltigeurs de tous les temps. Ajoutons à cette liste Harmon Killebrew (2 086). L’homme à tout faire des Twins du Minnesota était par contre une menace constante pour la longue balle (573 circuits, 1 584 points produits).

Il y en a qui vont dire que le nouvel intronisé, Edgard Martinez, n’a que 87 coups sûrs de plus que Walker. C’est vrai. Et c’est sûrement un signe encourageant pour les supporteurs de Walker.

Alors qu’en pensez-vous? En mettant la partisannerie de côté, est-ce que Walker aurait toujours votre soutien?