Bien maintenant que la saga Aho est terminée, ou du moins le dénoument immédiat est bien connu, il est temps de se retourner et de passer à autre chose.

La question reste entière? que faisons-nous?  Devons-nous mettre sous contrat un joueur UFA restant ou encore faire un échange impliquant un de nos jeunes talents pour combler les trous de notre alignement? 

Ma réponse est: on ne bouge pas. Et oui, on ne bouge pas, pas pour faire la calle et aller chercher le demi-dieu québécois. Non, on ne bouge pas parce que ce n'est pas le meilleur moment pour bouger, voilà tout. Quand sera le meilleur moment selon moi? L'été prochain, voilà la fenêtre à laquelle le CH doit se fier.  Pourquoi? 

D’un, la saison 2020-2021 sera probablement une année d'introduction à la NHL pour plusieurs de nos jeunes joueurs. Les Poehling, Suzuki, Brook, Romanov, Primeau seront certainement prêts à faire le grand saut, si ce n'est pas déjà fait. 

Et qui sait, des Harris, Ikonen, Olossof ou encore Ylonen pourrait aussi être de ceux qui sont prêt à intégrer le grand Club. Sans oublier Cole Caufield qui, s'il se sent d'attaque, pourrait causer des surprises au camp d'entrainement. 

Bref, une année ou le CH devra faire beaucoup de place aux jeunes.  L'arrivée massive de jeunes talents aurait un effet intéressant sur la masse salariale, considérant que pour la plupart, ils joueront avec des contrats d'entrée, donc peu honéreux. La place libérée sous la masse salariale et dans l'alignement sera importante car on devra resigner Domi qui s'il fait 70 - 80 pts en 2019- 2020, va demander un bon contrat. On devra aussi se garder de l'espace pour KK qui signera l'été d'après.

Après avoir fait une offre hostile, le CH ce doit d'être conséquent et de bien se garder l'argent et vite signer ces RFAs s'il ne veut pas à son tour ce faire passer une offre hostile (par les Canes notamment). 

Voici un avant-goût de l'alignement: 

Domi      -          KK            -   Suzuki

Drouin  -  Poehling     -  Caufield

Tatar      -    Danault     -  Gallager

    X           -  Evan   -   Byron 

Reste:  Ikonen, Ylonen  et Olossof qui devrait être prêts du moins pour Laval et éventuellement venir en rang fort durant la saison. 

Romanov   -       Weber

    Mete          -       Petry

   Kulak           -      Brook 

Reste: Juulsen, Reilly, Folin (si resigné) 

Price - Primeau 

Théoriquement, Poehling, Suzuki, Brook  et Primeau en seront à leur deuxième année professionnelle et devraient être prêts à avoir un rôle important dans l'équipe principale. Je crois que Primeau aura alors assez d'expérience pour garder entre 25 et 35 matchs pour permettre à son mentor d'être fraie et dispo pour la dance du printemps. 

Sinon, Romanov devrait être en mesure d'assumer la position de 2e défenseur au côté du Capitaine considérant que l'état-major le voit déjà comme NHL ready au moment d'écrire ce billet.

Finalement, pour les autres Européens, ils seraient peut-être plus judicieux de leur donner une chance à Laval avec coach Bouchard pour s'acclimater à la patinoire américaine.

Et je mets Juulsen en réserve car on ne sait pas encore s'il va récupérer de sa blessure sérieuse. On verra mais il pourrait, si rétabli, devenir un two-way D très utile au Canadien, j'ai déjà bien aimé ce que j'ai vue en début d'année.  

 

Mon deuxième point est qu'à l'été 2020 il y a l'expansion des Totems (ou le Kraken) de Seattle. Si on reste tranquille, on aura l'espace sous le cap pour faire un coup fumant car plusieurs équipes risquent d'être dans de beaux draps à nouveau. De plus, en gardant un club minceur pour la saison 2019-2020, on ne se met pas en situation de dépendance face au nouveau Dg de Seattle. 

C'est exactement à ce moment qu'il sera temps d'utiliser l'argent qui, depuis près de 3 ans, on accumule tel des séraphins.  Je suis certain que de très belles opportunités se présenteront à qui aura bien gérer son espace salariale et le nombre de joueurs à protéger dans son équipe. 

Avec Price et Weber qui ne seront pas encore en déclin, du moins je l'espère,  la fenêtre sera grande ouverte pour permettre aux deux générations de joueurs de travailler ensemble pour se rendre jusqu'aux grands honneurs. 

En conclusion, considérant que l'année passée, malgré notre absence en série, nous avons eu droit à du très bon hockey. Donc, soyons patients, prenons 2019-2020 pour regarder ou en sont nos jeunes (y compris Drouin, Domi et Danault qui devraient devenir des joueurs matures), comment ils se développent et tentons le coup de circuit pour la saison 2020-2021. En espérant qu'il n'y ait pas de lock-out...

Bon été à tous et GO HABS GO! La reconstruction est presque finie!

Je finirais en citant Sun Tzu dans l'Art de la Guerre: 

" Ne répétez pas les mêmes tactiques victorieuses, mais adaptez-vous aux circonstances chaque fois particulières. "