Qu’ont en commun Carey Price, Henrik Lundqvist et Braden Holtby? Les trois gardiens vedette ont déjà remporté le trophée Vézina et les trois connaissent une saison cauchemardesque. Les deux premiers ne participeront pas aux séries et le dernier est souvent laissé de côté ces derniers temps par son entraîneur Barry Trotz qui lui préfère Philipp Grubauer.  Holtby est trop généreux, accordant 2,99 buts par match en moyenne, comparativement au 2,29 de son acolyte Grubauer.

À Montréal, Price, qui a fait ses débuts dans la LNH en 2007-08, n’a jamais terminé une seule saison avec une moyenne de buts alloués de plus de 3,00. Eh bien ça, c’était avant 2018 puisque sa moyenne a grimpé à 3,09. Pas joli mais au moins, il a mis un baume sur cette saison de misère en surpassant Jacques Plante au chapitre des matchs joués pour un gardien du tricolore avec 557. Le #31, qui a reçu sa part de huées cette saison, a eu droit à une belle ovation de la part de ses partisans mardi face aux Jets.

Dans la Grosse Pomme, le Blue Shirt Henrik Lundqvist montre une moyenne de 2,95, sa pire en 13 saisons dans la LNH. Son équipe est 5e au chapitre des buts accordés. Juste pour vous donner une idée, ils ont accordé plus de buts que le Canadien et les Coyotes. Gênant...

À travers cette avalanche de buts dans la LNH, certains gardiens brillent. Pour ceux qui ont joué 40 matchs ou plus, Marc-André Fleury présente la meilleure moyenne à 2,14. Connor Hellebuyck, Pekka Rinne, Andrei Vasilevskiy et Sergei Bobrovsky sont solides. Le choix pour le Vézina? Un vrai casse-tête cette année!

Maintenant, à la défense des gardiens qui en arrachent (si vous me le permettez)  la moyenne de buts marqués est à son plus haut depuis 2006-07, à 2,97, comparativement à 2,77 en 2017. La saison dernière, seulement trois joueurs ont atteint le plateau des 40 (Sidney Crosby, Auston Matthews et Nikita Kucherov). Dans la présente saison, il y en a déjà sept et quelques joueurs pourraient s’ajouter à cette liste d’ici la fin du calendrier, puisque quatre d’entre eux cognent à la porte avec 38 et 39 buts. Alex Ovechkin mène la Ligue avec 46.

Si on donnait un trophée pour la catégorie « Personne ne l’a vu venir » c’est William Karlsson et ses 43 filets à Vegas qui mettrait la main dessus.  De quoi faire dresser les poils des dirigeants des Ducks et des Blue Jackets qui l’ont laissé filer. Karlsson gagne 1M$ cette saison et il pourra passer Go et réclamer le gros lot cet été puisqu’il sera joueur autonome avec restriction.  Il n’aura pas besoin de jouer aux machines à Vegas. Les Golden Knights vont remplir son porte-feuille. Cha-Ching!

Sans oublier le "joueur fini" Eric Staal qui a également atteint le plateau des 40, une première depuis 2009 pour l’attaquant qui est ressuscité au Minnesota.

Des buts, des buts, on veut des buts!

Qu'est-ce qui cause cette explosion de buts cette saison?