Depuis le début de leur carrière, les attaquants Connor McDavid et Leon Draisaitl, des Oilers d'Edmonton ont fait la pluie et le beau temps contre la plupart des équipes de la Ligue nationale de hockey.
 
En effet, McDavid, qui a été le premier choix de l'équipe et du repêchage universel de 2015, présente un dossier à vie de 165-309-474 avec un différentiel de plus 43 en 354 matchs réguliers, une moyenne de 1,338 point par match, alors que Draisaitl, qui a été le premier choix du club, le troisième au repêchage universel de 2014, il présente un dossier de 168-259-427 avec un différentiel négatif de moins 21 en 425 matchs réguliers, une moyenne de 1,004 point par rencontre.
 
On sait qu'en 2018-2019, Draisaitl avait eu une fiche de 50-55-105 en 82 matchs et qu'en 2019-2020, il avait remporté le Trophé Art Ross, remis au meilleur pointeur du circuit, ayant eu une fiche de 43-67-110 en 71 matchs, lui qui avait devancé McDavid, dont la fiche avait été de 34-63-97, mais en seulement 64 matchs, lui qui avait remporté cet honneur en 2016-2017 (30-70-100 en 82 matchs) et en 2017-2018 (41-67-108).
 
Une bonne fiche contre le Canadien de Montréal
 
Face au Canadien de Montréal, McDavid a un dossier de 3-11-14 avec un différentiel de moins un en 11 matchs (deux de ses trois buts en avantage numérique), comparativement à une fiche de 6-9-15 (deux des six buts en avantage numérique) avec un différentiel de moins un, en 12 parties pour Draisaitl.
 
Dans les séries éliminatoires, McDavid, qui a eu 24 ans le 13 janvier, a un rendement de 10-8-18 avec un différentiel de plus quatre en 17 matchs, alors que Draisaitl, qui a eu 25 ans le 27 octobre dernier, est 9-13-22 avec un différentiel de plus neuf en 17 rencontres, les deux joueurs n'ayant atteint les séries qu'en deux occasions et n'ayant remporté qu'une seule série en trois occasions, la première ronde de la saison 2016-2017, en six matchs, face aux Sharks de San Jose.
 
Après un match de quatre buts, Draisaitl a perdu sa touche !
 
On peut dire que Draisaitl semble avoir perdu sa touche devant les filets adverses, car il n'est plus capable de marquer depuis la fin de la saison dernière.
 
Après avoir connu un sommet en carrière, marquant quatre buts (4-1-5, dont trois en seulement 4:38 minutes lors de la troisième période), dans un gain de 8-3, face aux Predators de Nashville, le 2 mars 2020, il avait terminé la saison avec un dossier de 0-3-3 avec un différentiel de moins un dans ses cinq derniers matchs réguliers de la saison dernière, dont 0-0-0 dans ses trois dernières parties.
 
Cela lui fait un dossier de 0-8-8 avec 17 tirs au but dans ses huit derniers matchs réguliers, lui qui a obtenu pas moins de six tirs lors de la défaite de 5-1, face au Canadien de Montréal samedi soir.