Les Blues de Saint-Louis et les Bruins de Boston s’affronteront en finale de la Coupe Stanley à compter de lundi prochain. Ce duel n’est pas sans rappeler, pour les plus vieux, cette finale du printemps 1970. Est-ce que la cuvée 2019 des Bruins fera honneur à celle de Bobby Orr? Les Blues seront-ils en mesure de faire oublier l’élimination en quatre matchs de la troupe de Scotty Bowman? Chose certaine, attendez-vous à tout un face-face. 

Voici le lien vers mon  topo Youtube.

 

 

Une finale inattendue

Ce qui saute aux yeux lorsqu’on regarde le cheminement des deux équipes c’est le côté inattendu de cette finale. Peu d’amateurs avaient prévu un tel dénouement. Dans l’Est, et même au-delà, tout le monde donnait l’avantage au Lightning de Tampa Bay. Et pourtant, la troupe de Jon Cooper s’est fait sortir en quatre matchs. Les Penguins de Pittsburgh ont encaissé une défaite identique. Et les champions en titre, les Capitals de Washington, ont subi les affres d’une élimination en première ronde. Sans dire qu’ils ont eu la vie facile vers la finale, il faut admettre que les embûches ont été moins nombreuses.

Les Bruins de Boston, champions de la Conférence de l'Est 2018-19Source: Gerry Broome/Associated Press
Légende: Les Bruins de Boston, champions de la Conférence de l'Est 2018-19

Dans l’Ouest, trois des quatre meilleures équipes au classement de la conférence ont été éliminées dès la première ronde (Calgary, Nashville et Winnipeg). Et comme les Bruins de l’autre côté, les Blues se sont faufilés. Ils ont été en mesure de profiter de leurs chances. Ils ont disposé des Jets, des Stars et des Sharks. Et même s’ils ont eu besoin  de sept matchs pour venir à bout des Stars en deuxième ronde, la finale de conférence contre les Sharks a été probablement l’étape la plus difficile.

Le miracle de Saint-Louis

La présence des Blues en finale est digne du miracle. Je vous rappelle que Saint-Louis était au dernier rang de la LNH le 2 janvier dernier! L’équipe était derrière les Sénateurs. Après avoir congédié l’entraîneur-chef Mike Yeo le 19 novembre, et après six semaines du régime Craig Berube, rien ne semblait vouloir fonctionner. On se préparait davantage au repêchage qu’à une aventure en éliminatoire. Et pourtant, tout a changé. Les Blues ont notamment enregistré 11 victoires consécutives en février. Et après une saison rocambolesque, ils sont maintenant en finale.

Les Blues de Saint-Louis, champions de la Conférence de l'Ouest 2018-19Source: USA Today
Légende: Les Blues de Saint-Louis, champions de la Conférence de l'Ouest 2018-19

Le temps des prédictions

En 1970, les Bruins étaient pratiquement invincibles. Un ex-joueur des Blues me disait en entrevue tout dernièrement que lui et ses coéquipiers savaient que Boston était une machine de hockey. Je vous invite d’ailleurs à lire mon texte sur RDS.CA si cela n’est pas déjà fait. Monsieur Raymond Fortin regardera sans aucun doute cette finale d’une manière bien particulière.

Ceci étant dit, les Blues de 2019 entreront en finale avec une toute autre attitude. Car même si Patrice Bergeron, Brad Marchand, David Pastrnak et Zdeno Chara sont de très bons joueurs, ils ne sont pas Phil Esposito, Ken Hodge, Johnny Bucyk et Bobby Orr.

La victoire ira, comme c’est toujours le cas en finale de la Coupe Stanley, à l’équipe qui sera prête à souffrir. Les meilleurs joueurs devront également produire et, aux besoins, jouer avec le couteau entre les dents! Les deux équipes devront faire aussi les petites choses qui passent souvent inaperçues. Elles devront ainsi bloquer des tirs, encaisser des coups sans riposter, mettre l’égo de côté et surtout performer malgré la douleur physique.

Ma prédiction : Saint-Louis en six