Certains joueurs de la Ligue nationale de hockey ont joué beaucoup de matchs dans les éliminatoires, alors que d'autres n'y ont jamais participé durant leur carrière !
 
En effet, l'attaquant Guy Charron, qui a disputés 734 matchs durant ses 12 saisons dans la LNH, n'a jamais été en mesure de participer aux séries éliminatoires, ayant évolué pour le Canadien de Montréal, les Red Wings de Detroit et finalement, les Capitals de Washington.
 
Le plus haut total de rencontres pour un joueur absent des séries
 
C'est le plus haut total de matchs disputés (734) par un joueur n'ayant jamais joué dans les séries de fin de saison, même si d'autres ont disputé plus de matchs avant d'y prendre part.
 
Il n'a pas été chanceux lors de son passage avec le Canadien de Montréal !
 
Pour Charron, dont le dossier a été de 221-309-530 en 734 parties régulières, il appartenait au Canadien de Montréal et lors de ses débuts dans la LNH en 1969-1970, il avait participé à cinq rencontres (fiche de 0-0-0 et moins deux) et comble de malheur, le CH avait raté les éliminatoires pour la première fois depuis.
 
En 1970-1971, il avait joué 15 rencontres, obtenant un dossier de 2-2-4 avec un différentiel de moins deux, mais avait été impliqué dans une transaction majeure, étant échangé avec les attaquants Mickey Redmond et Bill Collins aux Red Wings de Detroit, en retour du prolifique attaquant Frank Mahovlich, le 13 janvier 1971.
 
Pis, le Canadien avait surpris tous les experts, en remportant la Coupe Stanley lors de cette saison 1970-1971 !
 
Les Red Wings avaient raté les éliminatoires durant son passage avec cette équipe, en 1970-1971, 1971-1972, 1972-1973 et il avait été échangé aux Scouts de Kansas City, une équipe d'expansion, avec Claude Houde, en retour de Bart Crashley, Ted Snell et Larry Giroux, le 14 décembre 1974.
 
La saison 1972-1973 est la seule fois où il est venu près de participer aux éliminatoires, car les Red Wings de Detroit avaient raté l'objectif de peu, ayant eu un dossier de 37-29-12 pour 86 points en 78 matchs, au 5e rand de la division Est, seulement deux points derrière les Sabres de Buffalo, dont la fiche avait été de 37-27-14 pour 88 points en 78 rencontres, eux qui avaient terminé au 4e rang, de cette section, dernière position donnant accès aux séries de fin de saison.
 
Après cette saison-là, il n'a jamais été près de prendre part au rendez-vous du printemps, car les équipes pour lesquelles il avait évolué étaient d'une médiocrité rare.
 
Pour la poursuite des déboires, il avait signé un contrat de joueur autonome avec les Capitals de Washington, le 1er septembre 1976 (ces derniers avaient cédé l'attaquant Nelson Pyatt aux Rockies du Colorado, en compensation) et il se joignait à une équipe qui avait de la difficulté à pendre son envol, elle qui avait raté les séries de 1974-1975 à 1981-1982.
 
Natif de Verdun, Charron, qui a eu 71 ans le 24 janvier dernier n'avait pas joué en 1981-1982, avant de se joindre au EHC d'Arosa dans une ligue A de Suisse en 1981-1982 et 1982-1983 et il avait terminé cette saison-là en jouant pour les Nighthawks de New Haven, dans la Ligue américaine de hockey.
 
Les deux seules fois où il a participé aux éliminatoires au niveau professionnel sont lors des saisons 1969-1970, dans l'uniforme des Voyageurs de Montréal, ayant eu une fiche de 8-4-12 en huit rencontres et en 1982-1983, avec les Nighthawks de New Haven, ayant eu un dossier de 2-5-7 en 12 rencontres.
 
 
Il a été impliqué dans plusieurs postes derrière le banc de plusieurs équipes depuis la saison 1990-1991 (dont un rôle d'assistant avec le Canadien, en 2002-2003 et 2003-2004), mais n'a jamais savouré une victoire dans une finale d'un circuit, se rendant à cette étape une seule fois, avec les Griffins de Grand Rapids, dans la Ligue Internationale, lors de la saison 1999-2000.
 
Les deux seules fois où il a participé aux éliminatoires au niveau professionnel sont lors des saisons 1969-1970, dans l'uniforme des Voyageurs de Montréal, ayant eu une fiche de 8-4-12 en huit rencontres et en 1982-1983, avec les Nighthawks de New Haven, ayant eu un dossier de 2-5-7 en 12 rencontres.
 
Par contre, il a participé trois fois au Championnat Mondial de Hockey pour l'équipe canadienne et il a réussi à remporter une médaille de bronze lors de l'édition de 1978.
 
Le record pour la plus longue séquence avant les séries appartient à Ron Hainsey
 
Si Guy Charron détient le record pour le plus de matchs réguliers sans jamais avoir participé aux éliminatoires, , la plus longue séquence avant d'y prendre part sur ce plan est détenue par le défenseur Ron Hainsey, qui a patienté pendant pas moins de 907 rencontres, du 11 octobre 2002, au 9 avril 2017, avant de participer à son premier match dans les éliminatoires, un gain de 3-1, des Penguins de Pittsburgh, sur les Blue Jackets de Columbus, le 12 avril 2017.
 
La première fois fut la bonne, car Hainsey avait aidé les Penguins à remporter la Coupe Stanley en 2016-2017.
 
Il y a aussi eu Olli Jokinen, qui avait attendu 799 rencontres avant de participer aux éliminatoires, disputant six matchs (fiche de 2-3-5) avec les Flames de Calgary, lors de la saison 2008-2009, mais n'avait jamais réussi à prendre part aux séries par la suite, disputant 432 parties régulières, de 2009-2010 à 2014-2015, terminant sa carrière avec les Blues de St. Louis.
 
Il a beaucoup voyagé, car il a endossé l'uniforme de 10 équipes différentes de 1997-1998 à 2014-2015, les Kings de Los Angeles (il avait été leur premier choix, le 3e au total du repêchage de 1997), les Islanders de New York, les Panthers de la Floride, les Coyotes de Phoenix, les Flames de Calgary, les Rangers de New York, les Jets (2) de Winnipeg, les Predators de Nashville, les Maple Leafs de Toronto et les Blues de St. Louis.
 
C'est dire qu'il a raté les éliminatoires avec neuf des 10 équipes avec lesquelles il a évolué, un dossier pas très reluisant.
 
Larry Robinson et Nicklas Lidstrom ont été parfaits avec 20 présences en 20 saisons !
 
Pendant ce temps, d'autres joueurs ont été de vrais joueurs des séries, les défenseurs Larry Robinson et Nicklas Lidstrom ont participé aux éliminatoires dans toutes leurs 20 saisons dans la LNH, Robinson, de 1972-1973 à 1991-1992, alors que pour Lidstrom, ce fut de 1991-1992 à 2011-2012, ratant la saison 2004-2005, qui avait été annulée par un conflit de travail.
 
L'attaquant Brett Hull a participé aux séries 19 fois de suite, de 1985-1986 à 2003-2004 et soulignons qu'il avait joué en 2005-2006 avec les Coyotes de Phoenix et même si ces derniers n'ont pas participé aux éliminatoires, il n'était plus avec l'équipe, ayant pris sa retraite après cinq matchs, le 14 octobre 2005.
 
Le défenseur Nicklas Lidstrom, des Red Wings de Detroit a participé aux éliminatoires dans ses 18 saisons dans la LNH, de 1991-1992 à 2011-2012
 
Claude Lemieux a participé aux éliminatoires dans 18 de ses 19 saisons dans la LNH, ratant ce rendez-vous pour la seule fois en 2000-2001 avec les Coyotes de Phoenix.
 
On peut aussi ajouter le nom du défenseur Chris Chelios à cette liste, car il a participé aux séries dans 24 de ses 26 saisons dans la LNH, disputant 266 rencontres, un sommet dans l'histoire du circuit.
 
Jean Béliveau a participé aux séries dans 17 de ses 18 saisons, ratant seulement le rendez-vous de 1969-1970, alors que le centre Henri Richard a été 18 fois sur 20 saisons en éliminatoires, ratant lui aussi les séries de 1969-1970, mais il avait aussi raté les éliminatoires de la saison 1961-1962, mais il était blessé, car le Canadien avait été éliminé dans la série quart-de-finale, face aux Blackhawks de Chicago, en six matchs.
 
LA FICHE DE GUY CHARRON
(SAISON RÉGULIÈRE)
SAISON-ÉQUIPE-PJ-B-A-PTS-PUN-(+/-)
1969-1970-Montréal-5-0-0-0-0 (-2)
1970-1971-Montréal-15-2-2-4-2 (-2)
1970-1971-Detroit-24-8-4-12-4 (=)
1971-1972-Detroit-64-9-16-25- 14 (-8)
1972-1973-Detroit-75-18-18-36- 23 (+9)
1973-1974-Detroit-76-25-30-55- 10 (-31)
1974-1975-Detroit-26-1-10-11-6 (-9)
1974-1975-Kansas City-51-13-29-42-21 (-41)
1975-1976-Kansas City-78-27-44-71-12 (-51)
1976-1977-Washington-80-36-46- 82-10 (-28)
1977-1978-Washington-80-38-35- 73-12 (-25)
1978-1979-Washington-80-28-42- 70-24 (-14)
1979-1980-Washington-33-11-20- 31-6 (-3)
1980-1981-Washington-47-5-13- 18-2 (-5)
TOTAUX-----------------734- 221-309-530-146 (-210)
 
AUCUN MATCH EN SÉRIES ÉLIMINATOIRES.