Avec Klay Thompson et Kevon Looney à l’infirmerie, de même que Stephen Curry visiblement affaiblit par la maladie, les Warriors de Golden State ont trouvé une façon de mettre une importante victoire en banque dimanche soir. Steve Kerr a fait appel à ses joueurs de soutien. Ces derniers ont été exceptionnels. Et encore une fois, le 3e quart a été profitable aux Warriors. Est-ce une défaite qui viendra hanter les Raptors?

Les Raptors se sont portés en attaque dès le début. Et seule la performance de Klay Thompson, qui avait déjà 11 points au 1er quart, a permis aux Warriors de demeurer dans le match. À la mi-temps, le score indiquait 59-54 en faveur des Raptors. La foule était dans le match. Drake gesticulait sans arrêt! Et même si l’avance n’était que de cinq points, les joueurs de Nick Nurse semblaient avoir le vent dans les voiles. Mais tout a basculé au 3e quart.

Dès le début du 3e quart, les Warriors ont ouvert les hostilités avec une séquence de 18-0! Ils ont été agressifs et opportunistes. En fait, sachant que la situation l’exigeait, ils ont joués la deuxième demie avec hargne. Certains se sont sûrement dit qu’il n’était pas question de retourner à Oakland avec un déficit de 2-0. On peut soupçonner Draymond Green d’être l’un de ces joueurs. L’attaquant de puissance a été encore une fois phénoménal avec 17 points, 10 rebonds et 9 assistances. Le jeu de Green a pris toute sa signification alors que Klay Thomson et Kevon Looney étaient au vestiaire. DeMarcus Cousins a lui aussi été excellent. Blessé la majeure partie de la saison, Cousins n’avait disputé que 33 minutes depuis le début des éliminatoires avant le match de dimanche. Lors du 2e match, il a été sur le terrain pendant 27 minutes. Il a inscrit 11 points. Il a aussi ajouté six assistances. Et il a été d’une importance capitale en défensive pour les champions en titre. Notons aussi ce tir de trois points d’Andre Iguodala avec moins de six secondes au match. Il faut avoir la confiance dans le plafond pour tenter ce genre de tir dans une situation de la sorte.

Du côté des Raptors, Kawhi Leonard a terminé le match avec 34 points. Cependant, il a manqué quelques tirs dans les dernières minutes qui auraient possiblement changé le résultat du match. Auteur de 32 points dans le 1er match, Pascal Siakam a été plus discret cette fois avec 12 points; 5 en seconde demie.

Les Raptors avaient une chance de faire mal des Warriors. Ils ont été incapables de le faire. Il sera intéressant de voir maintenant de quelle manière les hommes de Nick Nurse se relèveront de cette défaite. Ce ne sont pas les Bucks de Milwaukee qu’ils ont devant eux. Je mentionnais avant le début de la série que Golden State était un client très différent. Il s’agit d’une équipe qui peut revenir de l’arrière, jouer avec l’avance et la protéger. C’est exactement ce qu’ils ont fait dimanche.

La marque des grandes équipes est de démontrer du caractère dans les situations corsées. Avec Thompson et Looney au vestiaire, Kevin Durant toujours à l’écart du jeu et les Raptors en avance par plus de 10 points, les Warriors ont montré pourquoi ils ont gagné trois des quatre derniers championnats. Ils ont travaillé en équipe du début à la fin.